Simplicissimus 1896 – 1914 (R&<)

simplicissimus-r&l_03

Voilà donc le second ouvrage consa­cré au fameux maga­zine sati­rique alle­mand Simplicissimus que je chro­nique (cf. ici). Autant le dire tout de suite, je conseille­rai ce recueil comme pre­mier choix pour l’amateur. Si le for­mat est plus petit, le conte­nu est bien plus riche. La pagi­na­tion est deux fois plus impor­tante et la période cou­verte plus courte – on s’arrête à la décla­ra­tion de la Première Guerre Mondiale, fin de l’âge d’Or du maga­zine. Du coup, on a droit à bien plus de Thomas Theodor Heine – un des membres les plus actifs et rédac­teur – Bruno Paul, Gulbransson et d’autres. On admi­re­ra six illus­tra­tions de Pascin (je ne le connais­sais qua­si­ment que de nom et ça donne envie d’en savoir plus) et une de Steinlen (on m’avait posé la ques­tion). Curieusement, il n’y a pas énor­mé­ment de dou­blons avec le pré­cé­dent livre mais les cou­leurs ori­gi­nales sont ici res­pec­tées, ce qui n’était pas le cas pré­cé­dem­ment avec beau­coup de pas­sages en gris. Pour nos amis adeptes de la langue de Beckenbauer, les textes ori­gi­naux – rubriques, lettres de lec­teurs, poèmes, etc… – ont été impri­mées dans une fonte lisible et sont par­se­més de petites illus­tra­tions et autres publi­ci­tés de l’époque. Un réca­pi­tu­la­tif des artistes publiés dans le recueil est publié à la fin ain­si que des notes d’explication sur le contexte des images.

Format : 27cm x 20 cm, 408 pages, cou­leurs, prix ren­con­tré > 20 € port com­pris.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

2 commentaires

  • Thomas Mann,Rilke…Et les meilleurs illus­tra­teurs du front…
    J’aimerai bien connaître l’aprés;puisque la revue s’est inter­rom­pue en 1944…L’oeil nazi a bien dû se poser là-dessus ?

    • @julien : il y des des­sins “anti Hitler” dans le pre­mier recueil chro­ni­qué. Mais dès que la guerre com­mence, j’imagine que ça devient beau­coup plus sage – je ne vois com­ment com­ment ils auraient pu publier des des­sins anti­mi­li­ta­ristes :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *