Beuville illustre Oliver Twist

Réali­sées pour la collec­tion La Galaxie de Hachette, une partie de ces illus­tra­tions de Beuville pouvaient être trouvées ici mais il manquait tous les dessins en gris. Voilà ce manque comblé. À remar­quer que Beuville a aussi illus­tré la version Biblio­thèque Verte d’Oliver Twist de Charles Dickens (version allégée) mais j’ignore si on retrouve les mêmes gouaches couleurs dans ces deux livres.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Mots-clés de l’article
,
Rejoindre la conversation

22 Commentaires

  1. says: julien

    48 raisons de s’émerveiller.
    Toujours vif,rentre-dedans,mais cepen­dant subtil…Y a pas de mot;y a plus de mot,ma bonne Dame…
    (En fait de gris,lavis;on dirait des gouaches repro­duites en noir et blanc.En sont-ce?)

  2. says: julien

    J’espère pouvoir-bientôt-confir­mer le lieu d’une prochaine exposition(Paris-Bruxelles)qui devra beaucoup à René Follet…A part ça:merci pour ces partages !

  3. Oh la la … On ne sait plus où donner des yeux telle­ment c’est beau…Ce qui me sidère le plus chez Beuville c’est son aptitude géniale à rendre hyper intéres­sante graphi­que­ment une scène aussi banale que par exemple trois personnes autour d’une table…

      1. says: Guillaume

        @Thierry Martin : On le trouve sans problème sur les sites d’occase pour trois fois rien. Pas trop trop mal impri­mé on va dire, la magie opère. Enfant, je passais des heures devant l’image où on voit la famille renard manger les anguilles dans la tanière, pour moi c’était le summum du confort, j’avais l’impres­sion d’être prés du feu ! à une rédac­tion en 6ème sur ”votre maison idéale”, j’ai racon­té que je voulais vivre dans une tanière dans la forêt, sous la terre. Silence géné de la prof de français. ;-) Sinon, image intéres­sante d’un illus­tra­teur qu’a du avoir ce bouquin lui aussi : http://​www2​.cndp​.fr/​1​0​0​1​l​i​v​r​e​s​/​i​m​a​g​e​s​/​j​p​e​g​3​5​0​/​C​H​4​J​0​1​8​5​.​jpg

  4. says: Tororo

    C’est prudent. La jolie citation de d’Aubi­gné que j’ai trouvé dans le Littré : ”A tous coups vous prenez des mots que vous n’enten­dez pas pour des mots de cuisine, comme une galima­phrée pour un galima­tias, etc

  5. says: julien

    Et où peut-on admirer les pages de la ”La mare au diable”?Madame inter­net connait bien trois planches de cette bande dessinée(pour Tintin,donc pas vraiment introuvable?)mais pas les autres.
    Et merci,oui,également à Guillaume pour ”Trois tours de renard”…
    Aaaaah,Beuville…

Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *