Mon ami Bépo

noel-bepo

L’origine de toutes vos souffrances

Le monde va mal, nous allons mal et nous devons faire des efforts. Genre jeter les déchets au tri sélec­tif, man­ger cinq fruits et légumes par jour, faire du vélo en tenue mou­lante aux cou­leurs par­ti­cu­liè­re­ment laides et lire un livre tous les deux mois.
Ces conseils pleins de bon sens non-popu­laire ne prennent mal­heu­reu­se­ment pas en compte un des outils les plus uti­li­sés de notre monde moderne et qui ne béné­fi­cie pas des décou­vertes les plus poin­tues de la science de l’ergonomie moderne : le cla­vier d’ordinateur. Je tiens à dénon­cer ici même un com­plot our­di par le mar­chand d’armes états-unien bien connu Reming­ton qui a ven­du des mil­lions de machines à écrire QWERTY tout en impo­sant une répar­ti­tion des touches pas si logique que ça et sur­tout basée sur une contrainte tech­nique pro­blé­ma­tique : com­ment évi­ter que les barres métal­liques qui frappent le papier évitent de s’emmêler (cette contrainte explique aus­si la répar­ti­tion « en éven­tail » des touches sur votre cla­vier). Le cla­vier AZERTY fran­çais n’est qu’une décli­nai­son du QWERTY.

Machine à écrire
vous tapez encore là-des­sus sans le savoir

Dvorak, pas le compositeur

Dans les années 1930, August Dvo­rak remet tout ça à plat et pro­pose une répar­ti­tion plus scien­ti­fique des touches basée sur une répar­ti­tion sta­tis­tique des lettres frap­pées. Trop tard, les mau­vaises habi­tudes ont la vie dure et autant les fabri­cants que les uti­li­sa­teurs (à l’époque en majo­ri­té des secré­taires) rechignent au chan­ge­ment.

On pour­rait s’exclamer « Tant pis pour leur sale gueule » mais, entre temps, l’informatique a géné­ra­li­sé l’usage du cla­vier et ces contraintes idiotes concernent même votre belle-mère.

Voyage au bout de l’appui

J’en suis venu à m’intéresser à une variante fran­çaise libre du Dvo­rak – à savoir le BÉPO – pour deux rai­sons dis­tinctes

  1. suite à plu­sieurs ten­di­nites, je cherche à opti­mi­ser mes outils de tra­vail et le cla­vier me sem­blait une piste à ne pas négli­ger
  2. mon acti­vi­té de blog­gueur m’a fait prendre conscience que le res­pect de la typo­gra­phie fran­çaise deman­dait un effort cer­tain et un appren­tis­sage

Com­men­çons par la typo­gra­phie fran­çaise. Le cla­vier clas­sique et les dri­vers four­nis par Micro­soft ne per­mettent pas de res­pec­ter sim­ple­ment cer­taines règles basiques comme les majus­cules accen­tuées, l’espace insé­cable, les points de sus­pen­sion, les guille­mets et l’apostrophe typo­gra­phique. Pour com­pen­ser ces défi­cits, les logi­ciels de texte évo­lués (Libre Office, Word…) cor­rigent auto­ma­ti­que­ment ces manques mais ce n’est pas le cas des navi­ga­teurs ou des logi­ciels de cour­rier.
Puisque c’est juste un pro­blème de dri­ver, il existe des dri­vers alter­na­tifs qui s’installent sim­ple­ment sous Win­dows1.

  • j’ai long­temps uti­li­sé Kbd­fr qui avait l’avantage de pro­po­ser des majus­cules accen­tuées… en tapant la touche majus­cule mais ce dri­ver ne gérait pas l’apostrophe
  • je suis alors pas­sé au Cla­vier enri­chi pour Win­dows, com­plet mais qui abu­sait de la touche Alt­Gr pour ne pas tou­cher au cla­vier d’origine

clavier-enrichi

J’étais arri­vé à une conclu­sion assez dépri­mante : pour res­pec­ter les règles de typo­gra­phie, il me fal­lait adop­ter une frappe plus fati­gante. Mon vieux cla­vier ergo­no­mique Micro­soft Natu­ral Key­board Elite don­nant des signes de fatigue, je suis par­ti à la recherche d’alternatives et, au fil de mes déam­bu­la­tions inter­ne­tiennes, je suis tom­bé sur le site Bépo.

Beau comme un bépo

Comme je l’ai expli­qué plus haut, le bépo change com­plè­te­ment la dis­po­si­tion du cla­vier en accord avec les sta­tis­tiques de frappe en langue fran­çaise. Les touches A U I E tombent direc­te­ment sous les doigts de la main gauche tan­dis que T S R N se pré­sentent natu­rel­le­ment sous la droite. Conçu par des maniaques de l’optimisation, il sup­porte par­fai­te­ment les règles typo­gra­phiques avec un accès simple aux carac­tères spé­ciaux (il y a même une touche dédiée à ê) et il est aus­si l’ami des pro­gram­meurs.

carte-bepo-simple

Bépo lisse l’amer

À ins­tal­ler, c’est tout bêto – cf. https://bepo.fr/wiki/Installation – et il y a même un dri­ver por­table à trim­bal­ler sur sa clef USB. Évi­dem­ment, votre cla­vier AZERTY ne tape plus du tout les lettres indi­quées et c’est le moment d’apprendre à taper en regar­dant l’écran. Vous pou­vez éven­tuel­le­ment ache­ter de petits auto­col­lants à col­ler mais je n’en ai pas eu l’usage.

Si comme moi, vous avez 25 ans de pra­tique de frappe à dix doigts, c’est un peu comme apprendre une langue étran­gère. Je dois avouer que j’en bave avec beau­coup d’erreurs de symé­trie de frappe et de sou­ve­nirs AZERTY. Mais je m’obstine (et je vain­crais). Et je dois recon­naître que je peste quand je retourne à l’ancien cla­vier avec des touches qui me semblent mal fichues – « Quel est l’abruti qui m’a mis le N ici ?? Et pour­quoi le É est à Pétaouch­noque ??? ».

Bépo pour les geeks

Main­te­nant que l’on s’est débar­ras­sé des touches mal pla­cées, on ne va pas s’arrêter en si bon che­min ! Et quid de cette dis­po­si­tion en éven­tail ? « Vous avez dit que c’est un héri­tage du Satan cla­vier méca­nique, m’sieur ! ». Par­fai­te­ment, mon petit Olive, et c’est pour cela que la firme Type­Ma­trix a conçu un cla­vier ortho­go­nal et même en ver­sion bépo. Alors ne bouge pas mon petit Olive que je te retire un rein parce que ce n’est pas don­né cet engin. Mais c’est pour ma san­té.

typematrix-2030-bepo

Ressources

Je rap­pelle l’URL du site https://bepo.fr/ et, en prime, une vidéo où un jeune homme tape le même texte en bépo et en azer­ty. Je ter­mi­ne­rai en fai­sant remar­quer que ces dri­vers alter­na­tifs donnent accès à des carac­tères spé­ciaux de langues étran­gères.


  1. il sem­ble­rait que ce soit mieux inté­gré sous Mac mais je me refuse à ache­ter des pro­duits du Diable capi­ta­liste qui empri­sonnent le consom­ma­teur au niveau maté­riel. 

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *