Jolies ténèbres (Kerascoët & Vehlmann – Dupuis )

joliestenebres-couv

Attention, grosse claque… Comme vous le savez main­te­nant, je m’intéresse de très près au des­sin, par­ti­cu­liè­re­ment en BD. Il n’y a pas tant d’auteurs qui tra­vaillent sur les rap­ports graphisme/histoire ou dont le des­sin apporte un vrai plus au scé­na­rio. Les Kerascoët ont fait ici très fort.
Vous connais­sez peut-être l’histoire: Marie Pommepuy, le membre fémi­nin du duo K. a une idée d’histoire mais pré­fère deman­der à un scé­na­riste aguer­ri (Fabien Vehlmann pour le coup) de lui déve­lop­per ça. L’idée c’est qu’une petite fille est morte dans les bois et que des tas de petites gens sortent de sa tête. Pas pour bati­fo­ler tels des fées et autres lutins mali­cieux tel­le­ment à la mode chez les jeunes filles en fleurs d’aujourd’hui mais comme des êtres inno­cents (dans tous les sens du terme) confron­tés à la réa­li­té de la sur­vie en mileu fores­tier. En effet, il faut se nour­rir, s’organiser et évi­ter de mou­rir bête­ment. En fait, il n’y en a qu’une qui songe à orga­ni­ser les choses, c’est Aurore, la “gen­tille petite fille cou­ra­geuse”. Car cha­cun des per­son­nages est comme la pro­jec­tion phy­sique d’un carac­tère ima­gi­né par une petite fille. Avec sa naï­ve­té, son charme, son égoïsme et sa cruau­té. Et c’est une his­toire très très très sombre. C’est l’idée de génie. En règle géné­rale, les auteurs qui veulent exhi­ber leur sombre inté­rieur annoncent la cou­leur: du noir et blanc ou des cou­leurs sourdes, des per­son­nages au visage fer­mé ou sombre, bref, on devine à la pre­mière page qu’on n’est pas là pour rigo­ler, la souf­france c’est du sérieux mon­sieur, il faut par­ler à voix basse et faire son signe de croix en pas­sant. Les Kerascoët déve­loppent au contraire des per­son­nages enfan­tins et très mignons dans une nature luxu­riante et colo­rée. Leur pas­sage de vie à tré­pas est d’autant plus mar­quant et dif­fi­cile à digé­rer… Ce choix de confron­ter joliesse et vio­lence est ce que j’ai vu de plus per­ti­nent depuis fort long­temps (on pour­ra com­pa­rer ça avec un cer­tain Petit Prince qui se contente de sous-citer un gra­phisme). Il y a un véri­table ques­tion­ne­ment sur le rôle du des­sin en BD qui me laisse pan­tois et une ambi­tion qui fait réflé­chir…
Personnellement, je consi­dère que c’est un conte à rebours que l’on a ici. On com­mence par la Mort et non pas la nais­sance, la forêt n’est pas peu­plé de génies pro­tec­teurs mais se révèle indif­fé­rente et mor­telle (on pour­rait com­pa­rer ça avec Miyazaki). Et même si Aurore gran­dit, c’est en per­dant toute inno­cence et pour retour­ner là où les contes com­mencent. Bref, vous m’aurez com­pris, je conseille l’achat subit et incon­trô­lable pour un album hors norme publié chez Dupuis à mon grand éton­ne­ment (et hors col­lec­tion en plus). Il fau­dra que je secoue la main de l’éditeur qui a don­né son feu vert là-dessus.

joliestenebres-pl

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

56 commentaires

  • Oui, com­plé­te­ment d’accord avec toi. Une lec­ture magni­fique et sur­tout vrai­ment déren­geante, de celles qui secouent l’estomac avec une recette inédite, fausse nai­ve­té du des­sin et uni­vers sombre et glauque, sans com­pro­mis. Un bien bel album.

  • entré dans la librai­rie, vu le livre, l’a arra­ché du rayon et payé direct.… ren­tré à la mai­son, lu…

    ” putain ! ”

    .….

  • Je ne suis pas aus­si enthou­siaste que vous tous je me suis ennuyé à la lec­ture de cet album et sur­tout j’ai eu l’impression que les auteurs avaient oublié le lec­teur ???

  • je l’ai par­cou­ru hier dans une librai­rie mais je ne l’ai pas encore ache­tée ( cela fait par­tie de mes pro­jets ) , je suis en revanche repar­ti avec “Rocher rouge” ;)

  • Je l’ai lu en pro­fon­deur mais déjà la dif­fé­rence de trai­te­ment entre les ani­maux et les fées m’a déran­gée je n’ai sur­tout pas vu le but de cette his­toire ?????Quand à la fin si fin il y a elle doit se trou­ver dans la tête du lec­teur.

  • @raoul ket­chup : ah oui, on ne sauve pas la Terre à la fin. Mais la dif­fé­rence entre créa­tures et ani­maux me semble évi­dente puisque les pre­miers sont des pro­jec­tions de per­son­na­li­tés et les seconds de vrais ani­maux. Et la fin est cohé­rente avec mon ana­lyse de conte “à rebours”.

  • Je vou­lais juste signa­ler qu’il m’ avait man­qué quelques élé­ments pour être plei­ne­ment conquis ! ;)

  • C’est encore plus sub­til que ça: on ne peut pas conclure com­plè­te­ment sur la qua­li­té du per­son­nage – même si il est pos­sible que tu aies rai­son.

  • Eh bien ! Cette ava­lanche d’éloges ne peut qu’attiser ma curio­si­té. Je vais essayer de lire cet album.

    Si je ne suis pas content, je revien­drai faire un com­men­taire ;-)

  • là je suis d’accord.… j’ai l’impression qu’il y a de plus en plus de bonnes BD et du coup on se retrouve à décou­vert…

  • C’est une blague qui me dépasse, le 974 ???
    Le Rocher Rouge est tom­bé dans ma boîte aux lettres :-)(il y aurait eu de fortes chances que je l’achète, il est vrai).

  • Oui, mais rien ne t’empêche de le vision­ner autre­ment :-) – grâce à Dieu, je n’ai pas d’Iphone. Juste un por­table qui ne fait mm pas appa­reil pho­to.

  • Ah .. t’es pas venu sur mon blog récem­ment toi… (ou sur Facebook)

    Oui mon album sera dis­po sur Iphone mais pas que, plu­sieurs autres modèle de mobile et aus­si sur PC/MAC (ver­sion numé­rique)

    J’ai vu la démo… c’est du beau tra­vail effec­tué par une nou­velle boite par ici : http://www.ave-comics.com/

  • Ah ah ah ah ah le réac ! C ‘est un sup­port pour tou­cher plus de public, je com­prend ta réac­tion mais il faut essayer de pen­ser autre­ment… L’objet/livre sur­vi­vra si le conte­nu est de qua­li­té… avez-vus l’objet “JOLIE TÉNÈBRES” ? Y a pas à dire, c’est un beau livre.… On en a par­lé mon édi­teur et moi, et on voit ça comme un com­plé­ment. Si le public a plus d’accès, je pour­rais espe­rer un meilleur tirage au tome 2…un effet boule de neige quoi.

  • Bon, c’est un débat qui n’a pas sa place ici mais “réac” est un mot un peu fort envers un libraire qui craint pour son bou­lot (per­son­nel­le­ment, je suis sûr que la vision d’un “pro­grès” qui fait des vic­times inévi­tables c’est de nos jours du libé­ra­lisme éco­no­mique qui ferait rou­gir de plai­sir l’UMP. Les libraires ont fait plus pour le déve­lop­pe­ment d’une BD diver­si­fiée que le Net jusqu’à preuve du contraire).
    De plus, la diver­si­té de la dis­tri­bu­tion est du pur pipeau concer­nant les auteurs: pour l’instant c’est tout à l’avantage de l’éditeur. Ses frais de pro­duc­tion sont réduits à moyen terme (il n’a pas besoin de réim­pri­mer): est-ce que ton contrat pré­voit que tu gagne­ras plus d’argent sur cette dis­tri­bu­tion ? L’éditeur fera des éco­no­mies lui. De plus, ça aide­ra consi­dé­ra­ble­ment le pira­tage puisque l’objet pira­té sera iden­tique à celui ven­du (donc la pro­gres­sion éven­tuelle des ventes sera frei­née par cet aspect). Quoiqu’il en soit, tu nous don­ne­ras dans un an le compte ren­du des ventes sur ce sup­port. Ça sera inté­res­sant à ana­ly­ser. Enfin, je ne vois pas com­ment en tant qu’auteur amou­reux de l’objet on peut être opti­miste sur cette évo­lu­tion qui encou­rage la consom­ma­tion klee­nex en sachant que les reve­nus issus de la BD sont bien bien bien moins impor­tants que ceux issus de la musique…
    Quoiqu’il en soit, si vous vou­lez pour­suivre ce débat, il fau­dra le faire par mail et pas ici :-)

  • Et pour finir, consi­dé­rer ton propre album comme moins sus­cep­tible d’avoir sa place en librai­rie frise le maso­chisme sui­ci­daire :-)

  • Quand j’annonce la mort du livre je ne porte pas de juge­ment ni sur le sup­port ni sur le conte­nu je constate sim­ple­ment: je ne suis pas un canu. ;)

  • .. à titre per­son­nel je ne m’inquiète pas… le livre exis­te­ra tou­jours… comme il existent tou­jours des tableaux et des gens qui peignent des­sus.…

  • Oh des vinyls ! On en fabrique tou­jours ! J’en ache­tais encore en 2002.… et en plus, il y a des réedi­tions en maxi 45 t de disque DISCO et funk…
    (les poètes d’aujourd’hui on les appellent des slam­meurs)

  • Vu com­ment il est dif­fi­cile de trou­ver la BD d’Urbatrof en librai­rie, je pense que la ver­sion sur télé­phone n’est pas une si mau­vaise idée en fin de compte.

    Enfin bon, le débat étant clos, j’ai rien dit…

    On par­lait de quoi, déjà ?

  • nous aus­si, nous avons cédé à la ten­ta­tion… mais du coup, pas évident, quand on a une petite fille de 4 ans 1/2 atti­rée par le gra­phisme enfan­tin de la cou­ver­ture et des des­sins, qu’elle a pu aper­ce­voir, mais qui ne sont pas du tout du tout pour les enfants. alors là, je me ques­tionne… je me suis délec­tée, j’ai ado­ré… c’est un peu dans la même veine que les hap­py tree friends, non? dur dur pour les parents d’éloigner les trop petits de ce gra­phisme qui parle au pre­mier coup d’oeil plus aux enfants qu’aux parents! du coup, j’espère que les libraires sont pru­dents, car j’imagine déjà la confu­sion…
    voi­là…
    et j’ai été tel­le­ment conta­mi­née par le style des Kerascoët, que j’ai même ache­té les deux pre­miers tomes de Miss Pas touche! tout sim­ple­ment génia­lis­sime!! vrai­ment… ils sont excel­lents!
    j’aimerai en savoir un peu plus sur qui des­sine quoi… je sais que Marie des­sine les femmes… mais Sébastien?? bra­vo… à eux deux!

    • Ah c’est sûr que les per­sos sont trop cra­quants… Mais c’est bien d’expliquer aux petits que tout n’est pas pour eux, qu’il faut aus­si gran­dir :-)

      J’ai ten­té sans grand suc­cès une inter­view des Kerascoët qui dési­rent se pro­té­ger au maxi­mum. Si ça se trouve, j’ai dû leur poser la ques­tion et j’ai oublié la réponse :-). Visiblement, c’est quand même assez mélan­gé. On peut voir sur leur blog des images où il est pré­ci­sé qui des­sine.

  • Communiqué de presse conjoint – Paris le 16 juillet 2009
    BD numé­rique : par­te­na­riat entre MobiLire et le réseau Canal BD
    MobiLire et le Groupement des Librairies spé­cia­li­sées en Bande Dessinée (GLBD), sous enseigne
    Canal BD, annoncent la signa­ture d’un par­te­na­riat pour la com­mer­cia­li­sa­tion et la pro­mo­tion de BD et
    man­gas numé­riques sur iPhone, télé­phones mobiles, smart­phones et PC/Mac.

  • fai­sant par­ti de Canal BD je vou­lais juste dire a Urbatrof que nous sommes putôt réac.…tif non! aprés juré cra­ché j’en parle plus.

  • Ben débattre de quoi ? Pour l’instant, je ne suis pas concer­né direc­te­ment et j’ignore tota­le­ment qu’elles seront les consé­quences à courts et moyens termes (à part l’évident pira­tage qui nous pend au nez). Est-ce que l’édition BD va s’effondrer comme la vente CD ? Est-ce que les libraires vont mettre la clé sous la porte ? Vous vou­lez que j’ouvre un forum ? :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *