Jouons avec Rébecca Dautremer et Télérama

Puisque le festi­val se termine, que mes collègues cherchent où on prend le petit déjeu­ner (quand ils ne sont pas en train de suer sur une dédicace bien trop matinale), je profite de ce moment de flotte­ment où personne ne s’intéresse à ce que je raconte pour lancer un chti concours gratuit.

Les mecs ne pensent qu’à ça

Dans le Téléra­ma consa­cré au Salon Jeunesse de Montreuil de 2019 on peut lire un entre­tien réali­sé par Marine Landrot avec Rébec­ca Dautre­mer, une illus­tra­trice de grand talent dont j’ai failli régulièr­ment parler ici et proba­ble­ment la plus média­ti­sée ces dernières années (j’ai d’ailleurs offert son dernier ouvrage à Noël, je vous mets une vidéo parce que c’est très chouette).

Néanmoins, à la lecture de cet échange entre deux dames, j’ai été un poil agacé. Dautre­mer explique d’abord qu’un magni­fique Mickey trône dans son atelier. Il faut dire qu’aux Arts Déco certains des profes­seurs se moquaient des appren­ties dessinatrices/​apprentis illus­tra­teurs en leur deman­dant s’ils allaient « dessi­ner des petits Mickey » plus tard. Je souris (visible­ment, ça a été une constante chez les ensei­gnants en Art chargés d’ouvrir l’esprit à leurs élèves). Mais ce clin d’œil à la BD va tourner étrangement.

Rouleurs de mécaniques

Elle raconte ensuite sa parti­ci­pa­tion à l’émission de France Inter La leçon de dessin. Après s’être excusée de son petit croquis, elle entend la journa­liste lui expli­quer que sur l’ensemble des 180 artistes qui sont passés dans l’émission, les trente femmes ont douté de leur travail alors que les mecs sont restés droits dans leurs bottes.
Une remarque qui m’a peu inter­pel­lée puisque, d’après mon expérience, mesdames et messieurs réagissent très diffé­rem­ment suivant leur person­na­li­té propre (j’ai vu des tas de types s’excuser de leur dessin et plein de filles très satis­faites). Mais bon, je n’ai pas fait d’étude statis­tique, il y a peut-être une réali­té mesurable derrière cette décla­ra­tion (même si le 100% me paraît un peu carica­tu­ral). Et voilà la phrase qui tue.

Tous les mêmes

Dautre­mer conclut par un « Évidem­ment, je ne vais pas arriver avec l’assurance folle de certains dessi­na­teurs de BD, qui dessinent depuis trente ans les mêmes femmes à poil avec de gros seins, en croyant qu’ils ont réinven­té le monde et sans jamais remettre en cause leur talent. » qui m’a laissé sur le cul. Évidem­ment, aucun nom n’est cité et la lectrice/​le lecteur peut réagir suivant sa connais­sance de la BD. On imagine qu’une personne qui ignore tout du genre va en déduire que c’est un milieu de gros machos, de sous-artistes unique­ment préoc­cu­pés par leurs obses­sions sexuelles. D’ailleurs, je ne vois pas comment on peut faire d’autre déduc­tion. Plus embêtant, je me suis deman­dé de qui elle pouvait parler car aucun dessi­na­teur de ce type ne me venait sponta­né­ment à l’esprit. Car on comprend bien qu’elle parle ici de dessi­na­teurs bien connus, pas d’obscurs auteurs spécia­li­sés dans la BD de charme.

Les attaques contre la BD ont été nombreuses depuis qu’elle existe mais je crois que celle-ci est inédite par la person­na­li­té de son autrice qui est illus­tra­trice au travail assez classique dans la forme et d’une généra­tion qui a connu une BD d’auteur. Du coup, je me suis dit qu’il fallait que je marque le coup avec… un petit concours.

Le concours de la plus grosse

Je vous propose donc, gentes dames et précieux sires, que vous me donniez les noms d’auteurs BD qui corres­pondent à la descrip­tion donnée. Pour vous aider, je commence avec Tardi (une planche tirée de La véritable histoire du soldat incon­nu).

tardi-bascule-charlot-nue

Le ou la gagnante – tiré(e) au sort – recevra de ma part un dessin origi­nal de femme nue avec de gros seins.

Tout est relatif

Je vais quand même conclure avec un droit au doute. Si vous avez déjà été inter­viewé, vous savez à quel point un propos peut-être inter­pré­té ou défor­mé ou exagé­ré par une/​un journa­liste qui a son petit message à faire passer. Alors on peut imagi­ner que Mme Dautre­mer ne s’attendait pas à ce que soit publié ou en tous les cas dans ces termes. Il faudra lui poser la question.

Résultat du concours

Le vainqueur a été désigné ici : https://​www​.li​-an​.fr/​z​o​l​i​e​s​-​i​m​a​g​e​s​/​r​e​s​u​l​t​a​t​s​-​c​o​n​c​o​u​r​s​-​g​r​o​s​-​s​e​i​ns/

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Mots-clés de l’article
Rejoindre la conversation

86 Commentaires

  1. mariesays: marie

    Caza ? au moins pour la première partie de la citation
    ” dessine[nt] depuis trente ans les mêmes femmes à poil avec de gros seins ”
    je nie toute critique impli­cite à l’égard de M. Caza

  2. Juliensays: Julien

    La phrase m’avait fait hurler(dans ma tête)et je l’avais déjà oubliée.(celle sous ton intitu­lé ”rouleurs de mécanique”)
    De sinistres et libidi­neux lecteurs de libidi­neux auteurs…
    L’assu­rance du mâle m’échappe un peu.Des noms?Roger Leloup,évidemment.C’était facile.

      1. olivier Rsays: olivier R

        de tête, on retrouve chez moebius un modèle à poil et à gros seins assez récur­rent dans The Long Tomor­row, Le Bandrad Fou, L’incal, Arzach.… (et dans le Garage peut etre, je me souviens plus)

    1. Li-Ansays: Li-An

      Miral­lès ne serait-elle pas une (délicieuse) dame ? Cho c’est bien mais des seins nus ? Crisse très bien. Vince, c’est pas mal. Frazet­ta c’est hors jeu (et pas du nudité non plus).

      1. olivier Rsays: olivier R

        j’avais pensé à Crumb mais elles sont pas trop souvent à poil je trouve. Elles sont le plus souvent habillées (meme si elles font plus à poil habillées qu’à poil…). Et elles sont plus gros cul et grosse charpente que gros seins.

        1. Li-Ansays: Li-An

          Si si, il en a fait à poil (Fritz le Cat). Étran­ge­ment, personne n’a cité le premier qui me soit venu à l’esprit.

  3. Juliensays: Julien

    N’oublions pas Ada de Altan..!Le merveilleux Fred Beltran,toute la collec­tion Vécu des années 80 et même tiens,toutes les couv’ de ces années là ( jean Paul Detho­rey pour symbole,et par souvenir)Hugot,Magnus,Walthery,Will Elder,Jacques Lob,Richard Corben etc…etc…Je songe plutôt à René Hausman,où la plastique tout en rondeur s’applique à toute sa gente féminine.Quel succès,hein,ce post !

    1. Li-Ansays: Li-An

      Magnus varie beaucoup ses femmes donc non. Hugot ça le fait, Walthé­ry est prude, Lob pas assez connu, Corben évidem­ment. Hausman est un excellent exemple.
      Pour le succès, ça cartonne aussi sur Facebook.

  4. John Warsensays: John Warsen

    est-ce qu’à la place du dessin dédica­cé, on peut pas plutôt avoir une rétros­pec­tive en images (comme tu les affec­tionnes tant) de tous les auteurs cités, eu égard à la problé­ma­tique soulevée ?

  5. Ultimate-spinachsays: Ultimate-spinach

    Pour la petite anecdote, je me souviens d’un profes­seur qui nous avait donné le thème ”pin up” et avait claire­ment insis­té auprès de certains/​certaines élèves pour rajou­ter du ”cul” et des ”nibards” à certains dessins, le modèle étant à son goût un modèle trop plat .. voilà voilà

        1. Li-Ansays: Li-An

          Les deux sont liées. La version moderne serait le ”burlesque” qui joue beaucoup sur la mise en avant des formes féminines plus assumées. Une pin up maigre ne fonctionne pas vraiment – elle tendrait vers la pose manne­quin plutôt.

  6. Tororosays: Tororo

    Ah d’accord, la formu­la­tion était à prendre au premier degré, et il fallait donc donner une réponse ”sérieuse”? La question m’avait paru si ”over the top” que j’avais pensé qu’il fallait donner une réponse absurde (je m’atten­dais donc à voir citer Johan De Moor et sa célèbre Vache, et Leloup m’avait semblé une excel­lente réponse : j’ai commen­cé à entre­voir la vérité quand j’ai vu qu’il avait été recalé). Comme dessi­na­teurs sérieu­se­ment mammi­fères, il pourrait y avoir Giménez, Segrelles, Mourier, Loisel (déjà cité mais, bizar­re­ment, pas encore validé)… je suppose qu’Ala­ry et Tarquin ne remplissent pas assez les bonnets ?

    1. Li-Ansays: Li-An

      Les concours sont au premier degré. Segrelles c’est bien même si pas connu par le grand public. Gimenez il a fait des seins de toutes tailles, non ? Loisel, je revois un peu ma copie parce qu’il n’a pas dessi­né pendant trente ans en fait. Les Soleil, je ne sais pas si ils multi­plient les seins nus.

    1. Li-Ansays: Li-An

      Je ne sais pas s’ils ont fait des albums avec des seins nus (Mourier oui avec ses Lanfeust mais si gros que ça ?). Allez, j’accepte Mitton.

  7. John Warsensays: John Warsen

    aah, désolé, je suis un vieux geek mais je refuse facebook. Peur de m’y faire aspirer, sans doute. De toute façon le concours est fini, non ? bien que les gros seins fassent partie des anxyo­li­tiques de bite à spectre large, en temps de confi­ne­ment, on va plutôt exalter les vertus des mecs avec des grosses couilles, des mecs capables de monter l’éta­gère à épices qu’ils ont promis à leur femme depuis des années sans dire de gros mots, de se lancer dans la médita­tion sans engueu­ler leurs gosses qui font trop de bruit dans leur chambre, des mecs qui comprennent que c’est un moment idéal pour repen­ser la socié­té dans son ensemble plutôt que de comman­der une pizza sur deliveroo.
    Les grosses couilles, c’est celles qui ne se voient pas.
    Nous avons cette élégance, nous les humains de sexe mascu­lin en quête de leur humani­té par temps calme et mère agitée.

    1. Li-Ansays: Li-An

      C’est une bonne idée d’éviter Facebook si on veut un peu de temps de libre à faire des choses intéressantes.

  8. John Warsensays: John Warsen

    Voilà. C’est l’idée. Enfin, ça m’arrive aussi de me tirer sur la nouille devant mon blog, ce que je ressens confu­sé­ment comme peu créatif, mais depuis 4 jours j’ai une excuse : c’est pour éviter de conta­mi­ner ma femme.

    1. Li-Ansays: Li-An

      Le blog, c’était de l’ego proje­té à la face du monde. Reste à travailler la forme de la chose pour s’excuser de s’imposer.

  9. John Warsensays: John Warsen

    Quand on est dans la cyber-flibuste depuis aussi longtemps que nous, je ne suis pas inquiet, la forme suivra toujours, c’est le fond qu’il faut travailler : comme ça y’aura même plus besoin de s’excu­ser quand seules les évidences s’impo­se­ront. (je mets ça au futur car je me sens encore optimis­ti­que­ment loin du compte)

  10. Boyingtonsays: Boyington

    ”Son youtu­bu­ter…” ! Son youtu­ber tu veux dire?!
    Bof.…
    Romain n a ”que” 16 années de carrière c est vrai, ça n enlève rien à son talent, même s il n entre pas dans ton concours, termi­né je sais bien.
    Les goûts et les couleurs.… Dire qu il n est pas connu!!!!!.…
    De toi ? Bref.… Passons.…

Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *