De Capes et de Mots (Flore Vesco & Kerascoët – Dargaud)

capes mots vesco kerascoet couv
capes mots vesco kerascoet couv

De cap et de mots est au départ un roman jeunesse de Flore Vesco. Avec la parti­ci­pa­tion des Keras­coët pour l’adaptation, c’est mainte­nant un album publié chez Dargaud. Un bel album de cent pages qui marque le retour des Keras­coët à la BD grand format après un étrange Voyage en Satanie au destin chaotique (un tome chez Dargaud puis un recueil chez Soleil quelques années après) et qui ne m’avait guère embal­lé (scéna­rio Vehlman).

L’esperlune de la comtesse sur la commode

Séline a beau être comtesse (peut-on être comtesse du vivant de sa mère ?), c’est surtout une jeune fille pleine d’énergie et d’imagination qui anime le château familial à la tête de ses frères, au grand dam de sa mère et à l’amusement tranquille de son vieux papa. Qui décède, ne laissant que peu de choix à Sérine : un mariage imposé par sa mère ou partir à la cour pour devenir demoi­selle d’honneur de la Reine. Son esprit et sa vivaci­té vont lui permettre de gagner le cœur du person­nel de la Cour et de se faire une place auprès de ses Majes­tés. Mais un sombre complot s’ourdit et Sérine fait des jalouses.

capes mots vesco kerascoet 02

La littérature a ses avantages

J’ignore si c’est dû au fait que c’est une adapta­tion d’un livre, mais voilà un scéna­rio d’une grande richesse avec moultes person­nages secon­daires très vivants et plein de péripé­ties stimu­lantes. Je ne suis pas très adepte du roman graphique de nos jours et j’ai été quelque peu décon­cer­té de lire une BD où il se passait tant de choses. C’est jeunesse, donc il n’y a pas de grosse surprise à la fin, ce qui m’a quelque peu agacé : en bon républi­cain, j’espérais une vraie bonne révolu­tion plutôt que la prolon­ga­tion des privilèges.

Côté dessin, on retrouve la technique utili­sée ces dernières années par les Keras­coët, à savoir des couleurs directes sur un dessin très souple. C’est très efficace, la petite Sérine a le charme et l’énergie voulue, les person­nages secon­daires sont bien croqués, mais je reste quelque peu sur ma faim. Avec Beauté, les Keras­coët avaient réali­sé un travail très ambitieux inspi­ré par une tradi­tion graphique européenne et porté par des choix concep­tuels forts. Les couleurs directes des travaux suivants m’ont semblé comme une respi­ra­tion après ce qui a dû être une expérience haras­sante. Mais j’aimerai bien que Beauté ne soit pas le point d’orgue de leur carrière et je rêve d’un album visuel­le­ment aussi (plus ?) ambitieux. Et c’est un album jeunesse à plus de vingt euros, donc quelque peu réser­vé aux enfants sages.

capes mots vesco kerascoet 02 1

!ABC Pour signa­ler une erreur ou une faute de français, veuillez sélec­tion­ner le texte en question et cliquer sur l’icône R en bas à gauche.

fille boutique inktober2021 opt 2
Partagez ce contenu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *