Norman Lindsay (part III)

J’ai déjà fait trois billets sur Norman Lindsay, cet illus­tra­teur austra­lien amoureux des femmes, mais comment résis­ter à cette capaci­té à suggé­rer la chair et le grotesque avec telle­ment d’esprit. Si Frazet­ta n’a pas vu son travail, je veux bien manger un picotin d’avoine. Il n’est pas facile de trouver des images de son travail sur le Net, mais monsieur Beauti­ful Grotesque a trouvé une vraie mine.

  • le site est mort, sorry

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Mots-clés de l’article
, ,
Rejoindre la conversation

6 Commentaires

  1. says: Li-An

    @kris : oui, en effet, j’ai dû lire ça un numéro d’ Illus­tra­tion, le passage Lindsay>Krenkel>Franzet­ta.

    @Guy : à consom­mer sans modération.

Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *