Gojin Ishihara

La mytho­lo­gie japonaise est pleine de monstres variés et exotiques pour le coup (ce n’est pas David B. qui me contre­di­ra) et la repré­sen­ta­tion très réaliste faite par Gojin Ishiha­ra de ces démons grima­çant à desti­na­tion d’un public enfan­tin laisse songeur. J’en aurai fait des cauche­mars… ou des rêves érotiques dans certains cas.

les dangers du nuclaire

Pokémon de feu !

Tengus au nez rond

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Mots-clés de l’article
, ,
Rejoindre la conversation

8 Commentaires

  1. says: Li-An

    Oui, j’y ai pensé aussi (sauf que je n’arri­vais pas à préci­ser mon souve­nir). C’est exacte­ment le même concept d’image ou la peur est montrée dans la posture des corps et dans les visages.

  2. says: Eric Tao

    Shige­ru Mizuki dans un style plus manga a même fait un Diction­naire des monstres japonais en deux tomes. Mon manque de culture shintoiste ne me permet pas d’appré­cier à 100%.

Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *