Ed Kwong

Ed Kwong est Canadien – et d’ori­gine asiatique, une espèce de tendance dans l’illus­tra­tion moderne qui mérite­rait une analyse – et réalise des images étran­ge­ment ligne claire, assez décons­truites qui font un peu penser à du Torrès et d’autres artistes des années 80.

s'exploser la tête
s’explo­ser la tête

et...hop !
et…hop !

Robotic dance
Robotic dance

#Mots-clefs :

!ABC Pour signa­ler une erreur ou une faute de français, veuillez sélec­tion­ner le texte en question et cliquer sur l’icône R en bas à gauche.

fille boutique inktober2021 opt 2
Partagez ce contenu

10 commentaires

  1. C’est savant,mais est-ce que ça nous touche (encore)?
    Et si non (Moi) est-ce que c’est grave..?
    Compa­rai­son stupide(Pas sur le travail de l’auteur,hein,mais sur le ressenti):Le dernier post. du site BEUVILLE regorge de petits riens en des dessins prépa­ra­toires éblouissants,simple et désarmants.

  2. (ça fait trés accent allemand cette dernière phrase…).Boh,j’voulais juste appor­ter une petite pierre à un début de réflexion…

    • @julien : son travail corres­pond à une philo­so­phie de l’illus­tra­tion d’aujourd’­hui, très ”claire” voire froide. Ça m’inté­resse aussi parce que c’est souvent très efficace et que ça doit corres­pondre à un goût général (qu’on retrouve dans les jeux vidéos par exemple).

  3. Je ne suis pas à priori fan du plus (styli­sé) clair de son style ligne claire.
    Par contre, j’ai trouvé ses illus­tra­tions aux influences des affiches années 30 /​ 40 intéres­santes ; sur le blog, la naissance de la styli­sa­tion des crayon­nés est très intéressante…

  4. Comme pour Torrès, c’est bizarre, j’ai de l’attrait pour ce style d’images, et en même temps quelque chose m’irrite que je ne m’explique pas trop, dans la ”rigidi­té” voulue du trait, les ombres un peu … forcées, le trop plein d’angles peut-être. Je ne suis pas sûr de me faire comprendre :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.