Daan Jippes

Suite aux com­men­taires sus­ci­tés par mon post sur Franka, voi­là un billet consa­cré à Daan Jippes, auteur hol­lan­dais au tra­vail très réfé­ren­cé. En France, on ne trouve que “Tea for Two” publié en 1982 chez Glénat (et des­si­né en 1973 !!). Où Bernard Prudence, jeune héri­tier d’une plan­ta­tion de thé part pour Assam avec un méchant cou­sin aux fesses. J’ai hési­té à le chro­ni­quer en tant que “tré­sor englou­ti” pour cause de scé­na­rio très classique/gentillet mais la décou­verte de ses tra­vaux récents jus­ti­fie un coup de pro­jec­teur.

 

 

 

il était un petit navire

dans la jungle ce soir
clic deux exemples de pages de “Tea for two” au début et à la fin de l’album. Le style évo­lue énor­mé­ment.

Ce qui est pra­tique avec Jippes, c’est qu’il règle à lui tout seul les prises de tête des édi­teurs. Par exemple, com­ment gérer la déban­dade Astérixienne par Uderzo. Zou, un coup de Jippes !

ils ont des chapeaux ronds

voilà du boudin
clic cou­ver­tures pour le maga­zine Pep.

Un libraire de mes connais­sances ne com­pre­nait pas pour­quoi Dupuis ne se conten­tait pas de faire du Spirou à la Franquin des années 60 comme Dargaud avait su refaire du Blake et Mortimer plu­tôt que de se cas­ser la tête à trou­ver des solu­tions ban­cales. Jippes leur aurait arran­gé le coup sans pro­blème.

auto stop ou encore

dans le fossé
clic

mise à jour du 02/04/2008 : Glénat annonce une paru­tion en juin de Havank. Il ne reste plus quà être patient…

mer­ci à toutes les per­sonnes qui ont par­ti­ci­pé à ce billet, en envoyant des images ou des liens.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

102 commentaires

  • C’est curieux comme les des­si­na­teurs hol­lan­dais ne par­viennent pas à s’implanter en France. Même les plus connus (comme Swarte) res­tent très confi­den­tiels. Peut-être cela tient-il à une forme d’humour bien par­ti­cu­lière. Dans le domaine réa­liste, pen­dant des années Casterman à ten­té d’imposer Hans Kresse, un remar­quable des­si­na­teur et son excel­lente série “les Peaux rouges”, sans plus de suc­cès…

  • Je ne sais pas …

    N’y aurait t il pas tout sim­ple­ment une forme de “racisme” envers tout ce qui n’est pas fran­çais ?

    Même le talen­tueux Eddy Ryssack, qui était belge fla­mand (si je ne me trompe pas) , a été roya­le­ment igno­ré en France.

    Ou bien est ce tout sim­ple­ment une his­toire de gros sous ?

    En tous cas, j’ai consta­té qu’on trou­vait les bandes des­si­nées de ces auteurs bataves dans les librai­ries spé­cia­li­sées alle­mandes et fin­lan­daises au côté de celles d’auteurs locaux et franco-belges. (Bon, le pro­blème c’est que main­te­nant je dois me remettre à l’allemand pour lire Colin Colas , ça m’apprendra à faire le malin !)

    “Les fran­çais doivent pen­ser que les hol­lan­dais ne savent pas des­si­ner, la preuve : c’est que Van Gogh a dû venir apprendre son bou­lot en France ! ” me confiait en riant (jaune) récem­ment un des­si­na­teur de ce pays récem­ment re-traduit dans notre beau pays.

    Bon, c’est vrai que Vermeer, Rembrandt et Van Dongen se démerdent pas mal en des­sin …
    Tiens, van Dongen : encore un qui appris son taf chez nous ! Tu crois qu’il nous remer­cie­rait ?
    Enfin bon, ras­su­rons nous, bien­tôt les tests ADN nous diront quels auteurs étran­gers seront lisibles en fran­çais !

  • Les Français ont publié et aimé beau­coup d’auteurs étran­gers -Pratt, Torès, Crumb, etc… mais peu d’auteurs bataves qui ont quand même, pour la plu­part, une tare impor­tante : ils sont très clas­siques. Si on excepte dans la liste des cités Swarte, ils ne révo­lu­tionnent pas la BD (et Swarte a fait peu de BD). J’ai eu un album de Kresse quand j’étais jeune qui ne m’a lais­sé que peu de sou­ve­nirs (com­pa­ré à un Blueberry !). Je ne pense pas que ce soit un racisme par­ti­cu­lier, c’est juste qu’ils n’ont pas trou­vé leur public.

  • Plus que “clas­siques” je dirais qu’ils pra­tiquent une bd “popu­laire” qui n’a pas (ou plus) son équi­valent chez nous : tout public et bon mar­ché, cultu­rel­le­ment déva­lué et socia­le­ment médiocre.

  • Oh si elle existe même si elle est deve­nue très raco­leuse (his­toires de blondes, adap­ta­tion de série télé etc…). Les albums jeu­nesse res­tent popu­laires et quelques séries “phares” (Titeuf, XIII, Largo Winch, Astérix etc…). Pour ce qui est de la BD popu­laire, elle n’a exis­té en France que lorsque les pra­tiques cultu­relles ont sou­te­nu son mar­ché (peu de télé, pas de jeux vidéos, une presse très lue etc…). Blueberrry qui reste une exemple de réus­site artis­tique et “popu­laire” n’a jamais atteint les chiffres des grosses cylin­drées.

  • Je me suis mal expri­mé. Je vou­lais appor­ter une nuance à ton pro­pos, en pré­ci­sant que la bd dont tu parles est deve­nue en France un pro­duit de luxe (car­ton­né, papier gla­cé et donc cher) qui repré­sente un cer­tain inves­tis­se­ment ; tan­dis qu’ailleurs, notam­ment dans les pays ger­ma­niques, elle se consomme sous une forme dif­fé­rente plus proche du pas cher jetable sans pour cela être néces­sai­re­ment raco­leuse. Mais je me trompe peut-être.

  • C’est vrai que la BD devient chère mais en même temps l’auteur de BD est plus res­pec­té en France qu’en Allemagne où le mar­ché est quand même très réduit – ce qui explique peut être le faible coût des albums. Ce sont deux mondes édi­to­riaux très dif­fé­rents et pas vrai­ment com­pa­rables.

  • - D’accord pour “clas­sique” plu­tôt que popu­laire, bien que je ne sois pas convai­cu par le lien de cause à effet …

    – Jette aus­si un coup d’oeil aux des­sins de Kanko Kolk et dis mois si tu trouves ça clas­sique. Mais là je pense que la “tare” de Kolk est de ne pas être assez clas­sique pour vendre ! ;-)

    – Allez, pour se dis­traire un peu, je vous pro­pose un jeu (Youpiiii !) :

    Ami lec­teur,
    sau­ras tu devi­ner quelles BD “popu­laires” se sont insi­dieu­se­ment cachées par­mi la liste des 15 meilleures ventes de BD en France du mois de sep­tembre 2007 (d’après BD Zoom) :

    Le petit Spirou T.13
    Les profs T.10
    Les rug­by­men T.5
    Les arcanes de la lune noire T.2
    Les Tuniques bleues T.51
    Les blondes T.7
    La jeu­nesse de Blueberry T.16
    L’étrangleur T.1 (“Adèle Blanc-sec”)
    Le tueur T.6
    Trolls de Troy T.10
    Le chant des Stryges T.11
    L’élève Ducobu T.13
    Boule et Bill T.31
    Les zen­va­his­seurs
    Même pas peur T.1

    Réponse :
    Aucune.
    En effet, il est bien connu qu’il n’y a pas de BD popu­laire en France ! Waf !

    Par ailleurs, c’est curieux, par­mi les der­niers prix du meilleur fan­zine décer­né à Angoulême, on retrouve des suisses, des alle­mands, des slo­vènes, des fin­lan­dais et des ita­liens : quelqu’un pour­rait il m’expliquer cette aber­ra­tion ?

    Bonjour chez vous.

  • Je m’attendais à une réponse de ce genre :-) Dans le cas de Hanko Kolk, ses Meccano rentrent quand mm dans un tra­vail ligne claire Clerc/Meulen qui n’a jamais tou­ché un grand public en France. C’est très élé­gant mais un peu abs­con au niveau des his­toires (j’ai les deux albums et j’ai tou­jours du mal à les lire).

  • Tu dis que les auteurs sont moins res­pec­tés en Allemagne qu’en France,
    Peux tu nous expli­quer pour­quoi ? (droits d’auteur ?)
    Sinon, moi, je m’en fous de lire “Fantômes blancs” en car­ton­né ou en bro­ché (ça prend moins de place et c’est moins cher), du moment que votre tra­vail est res­pec­té.

  • Tea for two a l’air bien daté (en style) pour le début de l’album (style1) et bien allé­chant pour le style 2 !
    Quel est la pro­por­tion des 2 styles dans l’album, s.v.p ?

    -Jippes, pas connu en France, mais il n’y a peut-être sur un point pas de mys­tère :
    Uderzo à lan­çé des DIZAINES de per­son­nages avant de connaître UN méga suc­cès que l’on connaît. Voir ses excel­lentes bio­gra­phies (alain duchêne). Oumpah-Pah à été un ter­rible four ! Goscinny, Uderzo avec cet ecxellent brouillon d’astérix, éjec­tés de publi­ca­tion au jour­nal tin­tin, pour cause de réfé­ren­dum défa­vo­rable…

    – Jippes : Un album unique publié en france, pas de suc­cès au rendez-vous, mais pas de xéno­pho­bie pour autant de la part des lec­teurs !
    Manque de per­sé­vé­rance de l’auteur ou des édi­teurs ?
    C’est à regret­ter vu le coup de patte de l’artiste !

  • Le mieux c’est de le feuille­ter en occase.
    Je crois que les tra­jec­toires ne sont pas com­pa­rables parce qu’elles n’ont pas lieu au même moment. Jippes arrives avec son des­sin (et son his­toire) réfé­ren­cé Franquin/Uderzo au moment où la BD part vers autre chose. Ensuite, ça a dû être un gros flop vu le nombre d’exemplaires que j’ai pu croi­ser en soldes.
    Les suc­cès artis­tiques com­binent en géné­ral un style en asso­cia­tion avec un besoin/une envie du public.

  • Oté !
    “Stripschrift” (à vos sou­haits !) (http://​www​.strip​schrift​.nl/​s​t​art... , qui nous vient de Hollande, est, du haut de ses 39 ans le doyen des fan­zines euro­péens : si ce n’est pas une forme d’hommage au tra­vail des auteurs ?

    Par ailleurs, je ne suis pas cen­ser le répé­ter, mais on peut obte­nir (en le deman­dant gen­ti­ment) en com­man­dant le n° 377, un mignon petit “making of Havank” (ne sont ils pas chou­chou­tés ces auteurs estan­gers ?).

    De toutes façons, le top du top, ques­tion fan­zine, ça reste feu “le Cri du Margouillat” ! (mi aime in tan­con les zist­wars du shin­wa Huo Chao Si (un post ! un post !).)

  • Provisus : tes com­men­taires doivent être ava­lés par mon anti­spam. Peux tu me faire par­ve­nir le texte que tu vou­lais ajou­ter que j’éduque ce logi­ciel bou­li­mique ?
    Totoche doit être un croi­se­ment créo­lo­ba­tave…

  • Il est faux de dire que Oumpah Pah a été un four parce que mal clas­sé à un réfé­ren­dum du Journal de Tintin ! Ces pseudo-réferendum n’étaient pas repré­sen­ta­tifs du lec­to­rat et de toutes manières étaient tru­qués. Il est de noto­rié­té publique que l’épouse de Dino Attanasio envoyait par paquet de fausses lettre de lec­teurs afin d’influencer le résul­tat final. Mais nous sommes bien loin de Daan Jippes.

  • Lisez le blog de Li-An ! Des révé­la­tions sen­sa­tion­nelles sur la femme de Dino Attanasio !!! La véri­té au grand jour !! J’espère que je ne vais pas voir débar­quer des avo­cats. D’un autre côté, je com­prends la dame en ques­tion : elle n’avait pas envie que son mari se retrouve au chô­mage (je n’ai jamais été un grand fan de son tra­vail d’ailleurs).

  • Les “maniaques” peuvent trou­ver ici :
    coa​.inducks​.org/​c​r​e​a​t​o​r.p…
    toute la Disneyographie du dessinateur-caméléon !

    C’est par ailleurs rigo­lo de faire une recherche sur ses auteurs favo­ris afin de voir ce qu’ils ont éven­tuel­le­ment fait chez Disney !

    Va fal­loir mon­ter au gre­nier pour recon­sul­ter ses vieux “Mickey Parade” !

  • C’est rigo­lo, je n’avais pas enten­du par­ler de Jippes depuis long­temps. J’ai ache­té Tea For Two au moment de sa sor­tie, j’en garde un sou­ve­nir agréable. Et puis l’autre jour, lors d’une séance de dédi­cace pari­sienne d’Alec Séverin, il me parle de cet auteur que j’avais com­plè­te­ment oublié. Et le voi­là qui fait sur­face sur ton blog !

  • Oui, il ne faut pas hési­ter à cli­quer sur le lien pro­po­sé par Li-an : 11 planches de Havank sont consul­tables pour pas un rond.

  • Acheté tea for two.
    Dessin des der­nières planches ori­gi­nal et exellent (tout en citant uder­zo, dis­ney et fran­quin) , com­po­si­tion des cases par contre un peu mal­adroite.
    Il manque un peu d’espace autour des per­son­nages…

    Pour l’humour, J’ai ado­ré le run­ning gag du lavage de bouche au savon !

  • … Même si on l’avait déjà vu dans “Ma Dalton” , si ma mémoire ne me tra­hit pas.
    Il “cite” sur­tout Barks (comme le disait Pierre), plus que Disney, si on veut être puriste ! :-)

  • De toute manière, je ne pense pas que Disney ait des­si­né une seule planche dans sa vie :-)
    Pour ce qui est des défauts de la BD, elles sont assez clas­siques de l’époque (j’ignore si c’était son pre­mier album d’ailleurs).

  • Un album anté­rieur ? ça ne me dit rien,

    Sinon, pour le plai­sir des yeux (tout le monde connait l’encyclobédée Lambiek, je sup­pose) :
    http://​lam​biek​.net/​a​r​t​i​s​t​s​/​j​/​j​i​p​p​e​s​.​htm
    Ce tigre ! (et dire il fau­dra attendre “L’avatar” de Conrad et Commenge pour en retrou­ver un aus­si beau)

    Tiens, il ne me sem­blait pas avoir remar­qué ce wiki article :
    http://​fr​.wiki​pe​dia​.org/​w​i​k​i​/​D​a​a​n​_​J​i​p​pes
    C’est vrai qu’on est plus proche de Floyd Gottfredson dans “Bernard Prudence”, alors qu’il adop­te­ra ulté­rieu­re­ment un style plus à la Carl Barks dans sa période Disney (devine qui je pré­fère ente Gottfreson et Barks !)

  • Je par­lais du “style dis­ney”, en géne­ral.
    Barks n’avait pas le droit de signer de son nom, à la base , non ?

  • Oui, oui, j’ai bien com­pris, ne t’inquiète pas : j’avais pré­ci­sé “pour les puristes” !
    Mais avoue qu’il y a bien une grosse dif­fé­rence de “style Disney” entre, par exemple, Carl Barks, Floyd Gottfredson, Giorgio Cavazzano, Claude Marin, Pierre Nicolas, Al Taliaferro … pour ne citer que ceux-ci !!!
    :-)

  • Bon, si c’est un pre­mier album, c’est d’autant plus excu­sable. Mais c’est vrai qu’il y a des petits pro­blèmes de lec­ture de case.

  • J’ai un Mickey de 1945(pas état neuf :-)) publié chez Hachette, “Mickey et son navire” (“The ship­buil­ders”), repris du des­sin ani­mé si je ne fais pas erreur. On y trouve autour de l’histoire des illus­tra­tions noir et blanc et cou­leurs, assez sou­vent pleine page. C’est pas des planches, bon. Mais est-ce qu’on peut pen­ser que les des­sins sont encore de Disney lui-même, ou est-ce qu’il avait déjà sa boîte à l’époque ? J’y connais rien en Disneyworld, ça m’a jamais pas­sion­né, mais faut bien dire que ce petit bou­quin me plait bien.Qui qui sau­rait ?

  • Moi, j’ai lu quand j’étais gamin un “Mickey et les fan­tômes” qui m’avait bien plu (en fait, un bou­quin à mon père quand il était lui même gamin).
    Disney a été un tout petit peu des­si­na­teur au tout début de sa car­rière. Il fai­sait des des­sins ani­més et il a vite délé­gué pour gérer sa boîte. Tout ce qui est BD ou autre est des­si­né par un stu­dio.

  • Ce n’était peut-être pas pré­vu pour faire un album au début .… ???? Etait-ce un tra­vail de com­mande pour Eppo ?Certes, cela ne change rien au pro­blème de nar­ra­tion, mais s’il avait su que son récit serait – en quelque sorte – “immor­ta­li­sé” sous la forme d’un album, il se serait peut-être plus cas­sé la tête ?
    Essaie de pro­fi­ter de ton voyage en Batavie pour pous­ser l’enquête !

  • En tous cas, c’est génial si cer­taines per­sonnes, comme Kris, recherchent encore l’album de Jippes grâce à ce billet !

  • a totoche,

    Ce qui est moins génial, c’est que je l’ai eu sur pice minis­ter a envi­ron
    4,5 euros +4 de port chez un pro (des­crip­tion état cor­rect),
    MAIS avec une cou­ver­ture dans un état refu­sé par les pro­fes­sion­nels a l’achat.
    (Coins tapés, tranche cas­sée et cou­ver­ture crade).
    Provincial, j’ai pas sou­vent l’occasion de visi­ter les bou­qui­nistes !

  • Oui, c’est un des des­si­na­teurs de la ver­sion moderne de “Paperinik” , qui s’appelait “Fantomiald” quand on était gosses (je ne sais pas son nom actuel).
    Il existe un album N/B for­mat ori­gi­nal numé­ro­té dans lequel un des cha­pitres est illus­tré avec maes­tria par Mastantuono (l’occasion de com­pa­rer les styles des dif­fé­rents des­si­na­teurs, d’ailleurs) qu’onc’Totoche a chi­né dans une bra­de­rie BD à Gênes (si ! si ! ça existe).
    Si vous êtes sages, peut-être qu’un jour …

    http://​en​.wiki​pe​dia​.org/​w​i​k​i​/​P​a​p​e​r​i​nik

  • Kris : je ne l’ai pas croi­sé sou­vent en bon état mais ça fait cher en effet.

    Totoche : oui, en effet, c’est Fantomiald. Pour la petite his­toire, la pre­mière BD que j’ai des­si­née, en troi­sième, était com­plè­te­ment repom­pée sur le concept (un oncle et son neveu luttent contre le crime grâce à une machine qui repère auto­ma­ti­que­ment les méchants).

  • Waaaaah, il faut abso­lu­ment qu’on voit ça !
    (ma pre­mière BD à moi était pom­pée sur “Nuit blanche pour les gorilles” , un “Sammy” de Berck et Cauvin. Certainement à cause du titre un peu “chaud”, mon père ne vou­lait pas me le rap­por­ter de la biblio­thèque !!!)

    Chouette alors, on va pou­voir relan­cer une col­lec “Péchés de Jeunesse” !!!

    Alors, à paraitre pro­chai­ne­ment chez “Totoche Prod”
    Tome 1 : Fantomiald par Li-An
    Tome 2 : Vincent Rouma par Jérôme Jouvray :
    http://​www​.kcs​-pro​duc​tion​.com/​j​e​r​o​m​e​/​i​n​d​e​x​.​p​h​p​?​L​e​-​g​r​e​n​ier
    A décou­vrir abso­lu­ment, si ce n’est déjà fait !

  • Tout le monde dort ou quoi ?
    j’avais un doute, mais effec­ti­ve­ment, après véri­fi­ca­tion, le tigre de “L’Avatar” est tout flou ! …
    … sauf dans la ver­sion “Format 1/1” !
    Ouf, l’honneur est sauf !

  • Ah non, tiens, c’était en qua­trième. En troi­sième, j’ai fait un maga­zine de classe tiré à un exem­plaire et c’était mon fran­gin qui fai­sait les BD. Ça je l’ai gar­dé.
    Je suis un peu per­du : que vient faire le tigre de l’Avatar dans ces com­men­taires ?

  • Je sens que Totoche nous fait à son tour un blog paral­lèle ;-)
    (Il doit avoir des pro­blèmes avec l’anti-spam actuel…)
    En tout cas, “misotte j’sus pas assez cultu­ré, j’avos rin com­pris à qu’est-ce qui disot. Ed quo qu’y cause?”

  • Ah la la, encore déso­lé, les aminches, je me suis une fois de plus fait débor­der par mon enthou­siasme juvé­nile : je fai­sais réfé­rence au superbe tigre de Jippes que l’on voit dans l’extrait pro­po­sé par Lambiek mis en lien ci-dessus.
    Li-An : c’était une autre manière de faire du 1/1 ! :-)

  • C’est bizarre : les reports à la ligne ne sont pas pris en compte on dirait, alors que si je clique sur le com­men­taire, ils appa­raissent bien …
    Mystère et boule de gomme !

    Mais qui je vois, inter­viewé dans le DBD n°7 que je viens de retrou­ver coin­cé sous une pile effon­drée ?!? :-))))

  • Goossens ! Tu as retrou­vé cette inter­view que tu cher­chais depuis si long­temps !
    Ah, non, en fait , c’est Margerin…

    Ah tiens, tu as rai­son pour le saut à la ligne. J’ignore si c’est dû à mon plu­gin de ges­tion d’écriture de billet ou autre. Je pense que sau­ter deux lignes devrait suffire…en atten­dant de trou­ver une expli­ca­tion plus ration­nelle…

  • Moi itou. J’ai même jeté un oeil à mon modem, hi hi. (Maintenant faut cher­cher ce qui a peut-être chan­gé)

  • On peut avoir une idée des tra­vaux de “l’autre grand des­si­na­teur véni­tien” , Giorgio Cavazzano, ici :
    http://​www​.fumet​ties​to​rie​.com/​m​a​g​a​z​i​n​e​/​i​n​d​e​x​.​htm
    Quand on voit l’immensité de son talent on regrette quand même qu’il soit res­té si fidèle à Disney.
    A feuille­ter en cachette chez son mar­chand de jour­naux (ou à la média­thèque chez Boyington) : les der­niers numé­ros de “Super Picsou Géant” (si, si) (le 141 par exemple) avec des épi­sodes héroïc-fantasy de “Dragon Lords”. (une astuce pour ne pas se faire cho­per : mettez-le dans un Play-Boy !)
    Pour les ama­teurs de Comics, à noter que Cavazzano a aus­si des­si­né un “Spiderman” dont l’action se déroule à Venise : “Le Secret du Verre” , écrit par Tito Faraci et publié en France par Panini.
    Personnellement, je pré­fé­rais son “Capitaine Rogers” avec Pezzin puis François Corteggiani que Le Lombard avait com­men­cé à publier (au fait, quelqu’un peut-il me dire si le tome 2 existe réel­le­ment ?)

    Si on n’assume pas au kiosque à jour­naux, on peut aus­si lire en ligne (en ita­lien) une his­toire de l’excellent Massimo de Vita ici :
    http://​www​.dis​ney​.it/​P​u​b​l​i​s​h​i​n​g​/​T​o​p​o​l​i​n​o​m​a​g​a​z​i​n​e​/​g​i​o​c​h​i​B​a​r​z​e​/​s​c​a​r​i​c​a​S​t​o​r​i​a​.​jsp
    Peut-être de quoi don­nées des idées de quizz à cer­tains ? :-)

  • Disney & co à “ma” média­thèque, cours tou­jours. Plutôt c…, mou­rir. J’ai p’t’êt tort. Finalement j’ai bien aimé Blanche Neige, et les 101 dal­ma­tiens, et etc. quand j’étais môme. J’suis plus môme, quelle tris­tesse. (Enfin c’est pas tou­jours ce que dit ma tendre épouse…)

  • Ca fait quelque chose de voir évo­quer en vrac les noms de Gottfredson, Cavazzano, Claude Marin … Merci totoche !

    Le tome deux de Capitaine Rogers existe en fran­çais, je l’ai lu (dans mon sou­ve­nir c’est un peu moins bon que le pre­mier tome).

  • Ah, voi­là de l’information ! Provisus parle peu mais bien ! Tiens, je vais le rajou­ter dans le billet. Annoncé le 18 juin sur Amazon​.fr

  • Ben…j’attends que ça sorte en fran­çais chez Glénat :-)
    Sur le forum en ques­tion ils annoncent Franka chez un autre édi­teur fran­çais (Dargaud ?). Il fau­drait mener une enquête :-)

  • C’est “Albert-René” qui aura l’immense hon­neur de reprendre, à par­tir de sep­tembre, la série “Franka”, sous de nou­velles cou­ver­tures.
    Les 2 pre­miers tomes tra­duits seront “Concurrence mor­telle” et “Kidnapping”.
    (Henk Kuijpers, avait déjà par­ti­ci­pé au col­lec­tif “Astérix et ses amis” paru en 2007 sous le même label).

  • Déjà si l’impression n’est pas aus­si dégueu­lasse que sur le tome 3 des Humanos (Victime de la mode) , ça sera pas mal (si ça parait un jour).

  • havank, reçu hier.
    Ce qui est réel­le­ment extra­or­di­naire, dans cette bd, ce sont les courses pour­suites auto­mo­biles et la vie
    insuf­flée à leur car­ros­se­rie. On vit la course contre le train ! Je suis moins convain­cu par l’intrigue et par le gra­phisme des per­son­nages eux-mêmes. Sortent du lot les per­son­nages “de poids”, havank, encore plus “char­bon­nier”…
    Ma pré­fé­rence dans le style de Jippes va vers les faire valoir plus cari­ca­tu­rés que sty­li­sés de “tea for two”, gra­phisme de fin d’album, voir la case 2 planche 2 du billet de li-an.
    Avec mes goûts à contre cou­rant je suis cer­tain de créer encore polé­mique !

  • J’me rap­pelle avoir ach’té “Tea For Two” chez un bou­qui­niste en 90, j’étais baba devant l’dessin. Ces néer­lan­dais ont un talent ! Effectiv’ment c’est sur­pre­nant qu’ils n’aient jamais per­cés…
    C’qui a pu a une époque si ce n’est me déplaire, tout au moins me désar­çon­ner, aurait plu­tôt ten­dance à me séduire désor­mais ; savoir cette capa­ci­té à chan­ger de style et à chaque fois y appor­ter ce talent et cette frai­cheur (je pense à Gabrion, à Griffo… et donc à Jippes).
    Epatant !

  • Cavazzano !!!
    Un des plus gros kief de des­sin de toute ma jeu­nesse ! Ce mec est un STYLISTE, son gra­phisme (mot qu’en géné­ral je déteste employer car gal­vau­dé et parce que les phil­lis­tins s’en gargarisent)dégage une éner­gie vitale qui réel­le­ment pro­voque en moi une exci­ta­tion phy­sique (mieux qu’la came et sans danger…)et un big smile.
    Ce gars pro­cure de la joie avec sim­pli­ci­té et modes­tie, la grande classe, un modèle.

  • J’me per­mets d’en rajou­ter une couche car j’viens d’aller sur un des liens qu’vous avez indi­qué et de “lire” “Capitan Rogers” .
    LES MAINS ! Les mains de Cavazzano ! Et cette vigueur, cette ten­sion qu’il insuffle aux per­son­nages.
    C’est une vraie émo­tion esthé­tique. Puissante et sans cesse renou­ve­lée.

  • Je me demande si les albums de Havank en ver­sion Batave sont d’aussi petit for­mat que la ver­sion fran­çaise et si les cou­leurs sont aus­si … moches car je trouve que les images des ver­sion ori­gi­nales que l’on trouve sur inter­net ont meilleure allure ?

  • @ totoche :

    J’ai un sou­ve­nir ému de “silas finn” qui parais­sait dans le jour­nal “super as”.
    Scénario pas sot de François Cortégianni, pré­sen­tant héros jour­na­liste et faire valoir pho­to­graphe envoyés dans l’ouest et confron­tés aux réa­li­té de l’ouest en cher­chant ses légendes.
    Jamais publié, à ma connais­sance.…
    Grosse claque gra­phique. Pour moi cava­zan­no est de la trempe d’un Uderzo qui n’aurait pas eu la chance de ren­con­trer le suc­cès avec l’un de ses per­son­nages.

  • @ Li-An : ‘sais pas. Ce qui est sûr c’est qu’il y en a un en for­mat “géant”.

    @ Kris : Oui, un impro­bable croi­se­ment entre Giraud (très bon, Giraud) et Uderzo !

  • Hmmm Giraud, plus pour le thème wes­tern que pour le gra­phisme !
    Il faut que je remette dans main dans mon B.… sur les rares extraits de “silas finn” sau­vés de l’album
    super as que j’ai sau­va­ge­ment décou­pé à un âge assez bête.
    Graphiquement, c’est du niveau de “cap­tain rod­gers” du même cava­zan­no, en ayant un peu plus digé­ré ses influences pre­mières (clone* de jack davis) pour pro­duire le style unique de “cava­zan­no”.

    http://www.cl.cam.ac.uk/~fms27/disney/cavazzano/silas-finn.jpg (les “heros” ne sont pas sur cette page)
    *http://www.cl.cam.ac.uk/~fms27/disney/cavazzano/smalto-e-jonny.jpg
    http://www.cl.cam.ac.uk/~fms27/disney/cavazzano/altai-e-jonson.jpg

    http://www.cl.cam.ac.uk/~fms27/disney/cavazzano/jungle-bungle-big-bazoom.jpg

    Bien plus de talents que ne le laissent sup­po­ser ses bou­lots de mer­ce­naire (de qua­li­té) pour dis­ney…

    http://www.cl.cam.ac.uk/~fms27/disney/cavazzano/

    Si j’osais : Dan jiipes est un très grand créa­teur de per­son­nages. Cavazanno un grand auteur de B.D.

  • Ah oui, d’accord, ce n’est pas du Giraud :-) Je pense que le pro­blème de Cavazanno, c’est un peu de ne pas avoir trou­vé son Goscinny. Son des­sin très élas­tique n’est peut-être pas assez pré­cis dans le décor aus­si qui est sou­vent “géné­rique”. (on voit bien qu’Uderzo est entiè­re­ment au ser­vice d’un grand scé­na­riste et que ses décors sont très soi­gnés). Mais bon, je ne connais pas assez son tra­vail, ce sont des pistes de réflexion.

  • Waouh ! Apparemment, c’est un numé­ro “hom­mage” avec éga­le­ment des reprises de Johnny Goodbye, Les Argonautes, William Wish, etc.

    Quelqu’un a-t-il un plan pour se le pro­cu­rer ?

  • Quelques hom­mages à Bernard Prudence par­mi d’autres per­son­nages de Pep (en bas, après l’historique du jour­nal)
    http://​www​.strips​pe​ciaal​zaak​.be/​D​o​n​L​a​w​r​e​n​c​e​C​o​l​l​e​c​t​i​o​n​.​php
    Et en cou­ver­ture d’Eppo pour les 75 ans de Martin Lodewijk
    http://​www​.strips​pe​ciaal​zaak​.be/​S​t​r​i​p​F​a​c​t​s​.​p​h​p​#​M​a​r​t​i​n​L​o​d​e​w​ijk
    En un seul album, voi­là un per­son­nage qui a mar­qué les esprits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *