Louis-Ferdinand Quincampoix

    Il y a longtemps, Appollo, le scénariste aux innombrables récompenses, était jeune et fier sur sa Peugeot SP 103 et il adorait Lucky Luke au point de créer avec son vieux pote Mad une histoire de grand dégingandé à qui il arrive des aventures étonnantes.

LFQ se battait donc dans le bayou contre le Klu Klux Klan avant d’affronter des goules gavées de bon chocolat Sénagal dans les bas-fonds de Paris et de partir se les geler dans le grand Nord canadien. Trois albums entre la curiosité et le mythe enluminés par le dessin de Mad qui oscillait entre talent pur et truc bâclé. Le genre de choses qui n’arrivent plus dans un univers BD plus que corseté et « professionnalisé ».
Depuis, Mad est parti rejoindre le Grand Manitou. Paix à son âme.

 >> couv tome 2    >>couv tome 3
>> voir une planche

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

19 commentaires

  • Venant de ta part, ce commentaire était attendu Arnaud :-) Je ferai peut être une petite galerie Mad avec les dessins que je possède…

  • Tu n’es pas en train d’arroser ta dinde, Totoche ? Il va falloir que je farfouille dans mes affaires pour retrouver ça (sans compter que Arnaud en avait reçu déjà quelques uns :-))

  • MAD…Hormis sa réputation et ses quelques apparitions dans Spirou qui m’avaient impressioné(1990)je te serai gré de la creuser cette galerie(poilade involontaire)15 ans qu’il est parti,non..?
    Et puis,tiens,on ne saluera jamais assez le talent d’Appollo;

  • Pas trop saluer Appollo. Ça peut lui monter à la tête :-)
    Bon déballage de cadeaux à tout le monde (faut que j’y aille, moi !).

  • Je profite de cette visite pour soutenir vigoureusement ceux qui réclament une galerie. M’enfin, quoi, s’il y a quelqu’un qui peut le faire c’est bien toi non ? (Ô grand bibliophile !) Ou Appo, mais il est toujours en vadrouille et je doute que ses cartons le suivent. En plus il est hype maintenant. Devrait en profiter pour réclamer une belle intégrale de LFQ à ses éditeurs tiens !

  • C’est vrai qu’il pourrait tenter le coup de l’intégrale :-) Pour la galerie, j’y ai pensé sauf que je n’ai pas remis la main sur les scans que je t’avais envoyé il y a longtemps. Pfff, j’ai trop de choses à faire…

  • Ha ha, en cherchant mon cahier Debarre je suis retombé sur mon dossier Mad ! Pas grand chose à se mettre sous la dent (rien qu’avec les Marg’ tu dois avoir plus de matériel) mais les illus pour Spirou mériteraient d’être scannées correctement. Pour ce qui est des scans qu’Appollo m’avait envoyé il y a une dizaine d’années ils sont sur un cd de sauvegarde pas loin alors pas de soucis.

    Halala, tout ceci est bien tentant… Mais pour l’instant je préfère me consacrer à mes mises en couleur (je dispose pas d’un ordi tout le temps donc vaut mieux pas me disperser)

  • coucou les amis…

    à la découverte du dessin lors de mes jeunes années, j’ai un jour acheté les 2 premiers volumes du Quincampoix il y a … pfiiouuuuu 17 ans ?!

    c’est plein d’émotions que

    je viens d’acheter d’occaz le 3ème volume !

    Et j’ai à peine lu par ci par là (merci le web) l’histoire à la fin tragique de Mad.

    Et il n’y aura jamais de fin aux aventures du bayou !

    Juste vous dire qu’à travers vos quelques post ici, vous êtes une des seules traces de ces volumes, et aussi de Mad !

    Et c’est bien dommage, ce peu d’hommage.

    merci à vous !

    un illustre inconnu

    • La suite Appollo la connait, le tome 4 devait se passer au Mexique.

      Une reprise… A quoi bon, d’autant qu’il n’y a personne dont le style graphique se rapproche de près ou de loin de celui de Mad. Appollo n’y compte pas, il n’a pas seulement perdu une série mais un ami dans cette histoire.

      Une réédition serait appréciable, mais allez trouver un éditeur.

      Et je ne désespère pas de revoir le (les ?) court-métrage animé inspiré par Dedans le Bayou…

      • Tu en sais bien plus que moi, Arnaud. Je me rappelle vaguement de cette histoire de courts-métrages mais je ne crois pas avoir vu quoique ce soit – mais c’était avant Internet et les fichiers .avi. J’ignore complètement où ils peuvent se trouver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *