Sherlock, une série BBC1 sur France 4

Bon, tout est dans le titre… En tant que lecteur passion­né de Sherlock Holmes dans ma jeunesse, j’avoue que je me suis tâté avant de jeter un oeil sur cette mini série britan­nique de trois épisodes et il a fallu tout l’enthou­siasme de Télémé­rou pour me convaincre. Faut dire que nous n’allons pas retrou­ver le Sherlock classique, le type à la pipe voyageant en fiacre et champion de boxe, non monsieur, mais un nouveau Sherlock vivant au XXI° siècle, un patch nicotine scotché dans le cou, maîtri­sant les arts martiaux et surfant sur le Web pour récupé­rer des infos. Tout l’inté­rêt du concept, c’est de reprendre exacte­ment la même struc­ture de person­nages et de rapports humains et de les plaquer sur notre époque. Ainsi, le fan transi de Conan Doyle s’amu­se­ra à retrou­ver les mêmes rapports et un background identique pour Watson et Sherlock : Watson est un ancien médecin militaire qui revient d’Afgha­nis­tan et qui croise une charmante demoi­selle au cabinet où il trouve un job de rempla­çant. En atten­dant, il aménage en collo­ca­tion avec un étrange person­nage, détec­tive privé de son état, plutôt teigneux et peu préoc­cu­pé de rapports sociaux. Et tout est à l’ave­nant… La même chose en diffé­rent. Les acteurs sont excel­lents et la fin de la saison vous laisse­ra pante­lants. On repro­che­ra peut-être des déduc­tions quelque fois bien rapides pour donner un peu de tempo aux enquêtes je suppose. J’en parle ici et mainte­nant parce que France 4 redif­fuse ce soir le premier épisode. Et toujours pas de VO sur le service public hors Arte (alors que TF1 et M6 s’y sont mis depuis longtemps).

Bon, je lis que la prochaine saison ne sera tournée qu’en mai alors il faudra prendre notre mal en patience…

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

8 commentaires

  • A ma connais­sance, il n’y a plus de VO sur Arte depuis belle lurette. Tu as le choix entre allemand et français. Si tu as la perver­sion d’ado­rer les téléfilms teutons, alors là, oui, tu peux avoir la VO, mais pour le reste, c’est tintin.

    Encore une des grandes super­che­ries de la télévi­sion de ”quali­té numérique” qui nous promet­tait monts et merveilles, notam­ment jusqu’à douze canaux de son. On attend toujours.

  • Alors je t’explique : les programmes d’Arte en Vo sont indiqués ”VM” dans mon Télémé­rou. Sur mon décodeur TNT de marque Sagem, je suis obligé de définir comme langue par défaut ”allemand” et comme sous-titre par défaut ”français”. Et j’obtiens la VO.
    Regar­dons le programme. Atanar­juat était en VO hier, mercre­di Cold Fever est en VO, vendre­di Loin du Paradis est en VM. En fait, tous les films de cette semaine d’Arte sont bien dispos en VO.

  • La VM n’est pas encore tout-à-fait au point cepen­dant… Parfois, sur arte hd, il n’y a effec­ti­ve­ment le choix qu’entre la vf et la version allemande. Et aussi, les sous-titres qui apparaissent peuvent être les sous-titres pour les malen­ten­dants, selon son équipe­ment…

  • Atanar­juat bien sûr, vu qu’il na été de toute façon doublé ni en français ni en allemand. Mais Arte a diffu­sé chais pas quand genre en décembre un cycle John Ford exclu­si­ve­ment en franzö­sisch ou en teuton, redif­fu­sions nocturnes comprises. Amis de la redevance, vous avez bien le bonjour de Jérôme.

  • J’ai regar­dé un ou deux films de la série et probab que j’ai râlé. Mais on ne peut pas en faire une généra­li­té comme je l’ai démon­tré.

  • En admet­tant que tu aies raison et que je n’aie pas tort, ça voudrait dire de toute façon qu’Arte relègue assez loin ses ambitions de chaîne cultu­relle de service public, préfé­rant parti­ci­per à la course à l’audience en prime time pour décol­ler de se scores nanomé­triques et se sentir exister.

  • Oui, bon, quand je regarde le programme de cette semaine, ça ne ressemble quand même pas à W9… Et puis c’est très relatif. Moi, je suis ravi qu’Arte passe Breaking Bad alors que d’autres trouve­ront ça indigne d’une chaîne à vocation cultu­relle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *