Sherlock, une série BBC1 sur France 4

Bon, tout est dans le titre… En tant que lec­teur pas­sion­né de Sherlock Holmes dans ma jeu­nesse, j’avoue que je me suis tâté avant de jeter un oeil sur cette mini série bri­tan­nique de trois épi­sodes et il a fal­lu tout l’enthousiasme de Télémérou pour me convaincre. Faut dire que nous n’allons pas retrou­ver le Sherlock clas­sique, le type à la pipe voya­geant en fiacre et cham­pion de boxe, non mon­sieur, mais un nou­veau Sherlock vivant au XXI° siècle, un patch nico­tine scot­ché dans le cou, maî­tri­sant les arts mar­tiaux et sur­fant sur le Web pour récu­pé­rer des infos. Tout l’intérêt du concept, c’est de reprendre exac­te­ment la même struc­ture de per­son­nages et de rap­ports humains et de les pla­quer sur notre époque. Ainsi, le fan tran­si de Conan Doyle s’amusera à retrou­ver les mêmes rap­ports et un back­ground iden­tique pour Watson et Sherlock: Watson est un ancien méde­cin mili­taire qui revient d’Afghanistan et qui croise une char­mante demoi­selle au cabi­net où il trouve un job de rem­pla­çant. En atten­dant, il amé­nage en col­lo­ca­tion avec un étrange per­son­nage, détec­tive pri­vé de son état, plu­tôt tei­gneux et peu pré­oc­cu­pé de rap­ports sociaux. Et tout est à l’avenant… La même chose en dif­fé­rent. Les acteurs sont excel­lents et la fin de la sai­son vous lais­se­ra pan­te­lants. On repro­che­ra peut-être des déduc­tions quelque fois bien rapides pour don­ner un peu de tem­po aux enquêtes je sup­pose. J’en parle ici et main­te­nant parce que France 4 redif­fuse ce soir le pre­mier épi­sode. Et tou­jours pas de VO sur le ser­vice public hors Arte (alors que TF1 et M6 s’y sont mis depuis long­temps).

Bon, je lis que la pro­chaine sai­son ne sera tour­née qu’en mai alors il fau­dra prendre notre mal en patience…

  • Watson ne rédige pas des articles sur les enquêtes de son colo­ca­taire mais réa­lise un blog… que l’on peut visi­ter: http://www.johnwatsonblog.co.uk/, com­men­taires des “visi­teurs” inclus.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

8 commentaires

  • A ma connais­sance, il n’y a plus de VO sur Arte depuis belle lurette. Tu as le choix entre alle­mand et fran­çais. Si tu as la per­ver­sion d’adorer les télé­films teu­tons, alors là, oui, tu peux avoir la VO, mais pour le reste, c’est tin­tin.

    Encore une des grandes super­che­ries de la télé­vi­sion de “qua­li­té numé­rique” qui nous pro­met­tait monts et mer­veilles, notam­ment jusqu’à douze canaux de son. On attend tou­jours.

  • Alors je t’explique: les pro­grammes d’Arte en Vo sont indi­qués “VM” dans mon Télémérou. Sur mon déco­deur TNT de marque Sagem, je suis obli­gé de défi­nir comme langue par défaut “alle­mand” et comme sous-titre par défaut “fran­çais”. Et j’obtiens la VO.
    Regardons le pro­gramme. Atanarjuat était en VO hier, mer­cre­di Cold Fever est en VO, ven­dre­di Loin du Paradis est en VM. En fait, tous les films de cette semaine d’Arte sont bien dis­pos en VO.

  • La VM n’est pas encore tout-à-fait au point cepen­dant… Parfois, sur arte hd, il n’y a effec­ti­ve­ment le choix qu’entre la vf et la ver­sion alle­mande. Et aus­si, les sous-titres qui appa­raissent peuvent être les sous-titres pour les mal­en­ten­dants, selon son équi­pe­ment…

  • Atanarjuat bien sûr, vu qu’il na été de toute façon dou­blé ni en fran­çais ni en alle­mand. Mais Arte a dif­fu­sé chais pas quand genre en décembre un cycle John Ford exclu­si­ve­ment en franzö­sisch ou en teu­ton, redif­fu­sions noc­turnes com­prises. Amis de la rede­vance, vous avez bien le bon­jour de Jérôme.

  • J’ai regar­dé un ou deux films de la série et pro­bab que j’ai râlé. Mais on ne peut pas en faire une géné­ra­li­té comme je l’ai démon­tré.

  • En admet­tant que tu aies rai­son et que je n’aie pas tort, ça vou­drait dire de toute façon qu’Arte relègue assez loin ses ambi­tions de chaîne cultu­relle de ser­vice public, pré­fé­rant par­ti­ci­per à la course à l’audience en prime time pour décol­ler de se scores nano­mé­triques et se sen­tir exis­ter.

  • Oui, bon, quand je regarde le pro­gramme de cette semaine, ça ne res­semble quand même pas à W9… Et puis c’est très rela­tif. Moi, je suis ravi qu’Arte passe Breaking Bad alors que d’autres trou­ve­ront ça indigne d’une chaîne à voca­tion cultu­relle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *