Le Livre des Ombres ( Serge Lehman – l’Atalante )

J’ignore de quand date le pré­cé­dent bou­quin de Serge Lehman mais ça fai­sait long­temps que je n’avais rien lu de lui puisqu’il sem­ble­rait se consa­crer à une nou­velle car­rière de scé­na­riste BD chez l’Atalante (cf. ici). D’ailleurs, ce n’est pas une nou­veau­té à pro­pre­ment par­ler puisque c’est un recueil de nou­velles publiées à droite à gauche, regrou­pées et uni­fiées ici par un pro­cé­dé assez malin (les nou­velles pré­sen­tées comme frag­ment d’une his­toire de l’Humanité désor­mais divi­ni­sée mais le pro­cé­dé a ses limites et l’assemblage parait quelque fois un peu arti­fi­ciel). Autant l’avouer, Serge Lehman est de des rares auteurs fran­co­phones dont je suive le tra­vail avec inté­rêt.
Mes textes pré­fé­rés:

L’inversion du poly­mère” voit des col­lé­giens d’une ban­lieue pari­sienne des années 70 décou­vrir la lit­té­ra­ture SF et se confron­ter à un uni­vers paral­lèle incom­pré­hen­sible. Une très belle nou­velle nos­tal­gique sur la perte de l’innocence et le pas­sage à l’âge adulte.

Un songe hél­lio­trope”, remake des contes fan­tas­tiques où le Diable signe un pacte avec un pauvre humain et la longue course de ce der­nier pour échap­per à la dam­na­tion.

Panique sur Darwin Alley” qui voit les forces poli­tiques et scien­ti­fiques rame­nées à un simple show télé (pré­dic­tion effa­rante mais qui semble en voie de réa­li­sa­tion).

Le temps des Olympiens”, joli hom­mage à la SF des années 30/40 où tout était bien plus simple mais dont la force d’évocation fonc­tionne tou­jours. Une solu­tion effi­cace au pro­blème des méchants que le héros laisse tou­jours par­tir à la fin de l’épisode.

et d’autres dont une suite très space ope­ra avec un per­son­nage qui me plaît bien: un immor­tel qui a créé une guilde d’Assassins.

L’Atalante a eu la bonne idée de renouer avec la tra­di­tion des livres illus­trés avec Gess au des­sin mais comme je suis un ron­chon, j’ai été un peu déçu du résul­tat…

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *