Erich Sokol – Playboy cartoons (Karikatur Museum Krems – Residenz Verlag)

erich-sokol-playboy-cartoons-cover

Erich Sokol (1933 – 2003) est né en Autriche. En 1957, il part aux États-Unis pour­suivre des études à l’Institut of Design de Chicago et tente de gagner sa vie en pla­çant des illus­tra­tions humo­ris­tiques et des cari­ca­tures. Playboy lui ouvre ses portes et il col­la­bore au maga­zine jusqu’en 1975. Il rentre ensuite en Autriche où il tra­vaille pour la télé­vi­sion et des maga­zines, prin­ci­pa­le­ment des cari­ca­tures. En 1992, il reprend sa col­la­bo­ra­tion avec Playboy jusqu’à sa mort.
Le livre, publié à l’occasion d’une expo­si­tion de son oeuvre, com­pile les deux périodes mais j’avoue que je pré­fère de loin la pre­mière, plus ins­pi­rée et variée dans les situa­tions. Plus dans l’air du temps de l’époque aus­si. Parce qu’il faut savoir que la repré­sen­ta­tion de l’acte sexuel n’est pas per­mise dans Playboy. Les per­son­nages sont donc quelque fois en situa­tion mais jamais tota­le­ment imbri­qués (au début, je pen­sais que le des­si­na­teur s’était inex­pli­ca­ble­ment plan­té). Le talent de Sokol tient dans sa maî­trise des cou­leurs, de l’anatomie fémi­nine et son sens de la cari­ca­ture. Si les filles semblent inter­chan­geables, les hommes sont ridi­cules, un concept qui per­met d’échapper au simple voyeu­risme machiste du concept. Évidemment, on se dit que le livre aurait pu être plus exhaus­tif mais ça sera pour une pro­chaine fois.

sokol1
bien­tôt le Nouvel An
sokol2
danse avec les filles
sokol3
sous-marin en approche

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

8 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *