Les voleurs de Carthage (Appollo & Tanquerelle – Dargaud)

voleurs-carthage-couv

Semi copinage – Cela fait au moins vingt ans qu’Appollo me parle de son histoire carthaginoise. Autant dire que j’ai fini par me faire mon petit film dans ma tête en attendant sa concrétisation. Finalement, c’est Tanquerelle qui s’est collé au dessin et ça a rajouté une couche à ma curiosité – j’étais chaud comme une fan de Rihanna au premier concert de la star.
Le Monde est occupé par Rome. Tout le Monde ? Non, une ville au Nord de l’Afrique résiste à l’envahisseur: Carthage. Horodamus le Gaulois et Berkan le Numide, anciens mercenaires carthaginois déserteurs zonent autour de la ville assiégée en quête de mauvais coups. Ils capturent une jeune femme gironde qui leur propose un coup fumant: voler le trésor du temple de Tanit.
Tanquerelle fait les trognes de soudards comme personne et il est particulièrement servi en prêtresses et autres demoiselles dévêtues. Il y a un travail de texture dans le dessin qui m’intrigue beaucoup, je serai curieux de savoir comment ça a été fait. Appollo multiplie les personnages étonnants (le prêtre de Tanit est gratiné) et leur fait miroiter une richesse facile qui risque de leur coûter bonbon. Mais il faudra attendre le tome 2 pour connaître le fin mot de l’histoire.
Je regrette quand même une couverture très … euh, comment dire… Je vais m’abstenir.

voleurs-carthage-pl

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

44 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *