Les voleurs de Carthage (Appollo & Tanquerelle – Dargaud)

voleurs-carthage-couv

Semi copinage – Cela fait au moins vingt ans qu’Appol­lo me parle de son histoire cartha­gi­noise. Autant dire que j’ai fini par me faire mon petit film dans ma tête en atten­dant sa concré­ti­sa­tion. Finale­ment, c’est Tanque­relle qui s’est collé au dessin et ça a rajou­té une couche à ma curio­si­té – j’étais chaud comme une fan de Rihan­na au premier concert de la star.
Le Monde est occupé par Rome. Tout le Monde ? Non, une ville au Nord de l’Afrique résiste à l’enva­his­seur : Carthage. Horoda­mus le Gaulois et Berkan le Numide, anciens merce­naires cartha­gi­nois déser­teurs zonent autour de la ville assié­gée en quête de mauvais coups. Ils capturent une jeune femme gironde qui leur propose un coup fumant : voler le trésor du temple de Tanit.
Tanque­relle fait les trognes de soudards comme personne et il est parti­cu­liè­re­ment servi en prêtresses et autres demoi­selles dévêtues. Il y a un travail de texture dans le dessin qui m’intrigue beaucoup, je serai curieux de savoir comment ça a été fait. Appol­lo multi­plie les person­nages étonnants (le prêtre de Tanit est grati­né) et leur fait miroi­ter une richesse facile qui risque de leur coûter bonbon. Mais il faudra attendre le tome 2 pour connaître le fin mot de l’his­toire.
Je regrette quand même une couver­ture très … euh, comment dire… Je vais m’abs­te­nir.

voleurs-carthage-pl

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

44 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *