Cul de sac, this exit (Richard Thompson – Andrews McMeel Publishing)

culdesaccouv

Il y a plusieurs lecteurs de ce blog qui m’ont invité à lire ce recueil de gags de Richard Thomp­son proba­ble­ment conscients de mon goût pour Bill Watter­son. Et à Watter­son, on y pense beaucoup en suivant les aventures quoti­diennes de la famille Otter­loop. Déjà, le Bill, il a écrit une préface où il dit tout le bien qu’il pense du travail de Richard. Il faut avouer que Calvin & Hobbes semblent être les inspi­ra­teurs directs de ce petit monde.
Papa et maman Otter­loop vivent dans une banlieue résiden­tielle US comme il y en a tant avec leurs deux enfants : Alice, 4 ans et Petey, un peu plus âgé. Comme Calvin, Alice se pose des questions existen­tielles sur le monde des adultes incom­pré­hen­sible ; comme Calvin, Petey est asocial ; comme Calvin, un peu tout le monde s’invente des histoires pleines d’ima­gi­na­tion qui permettent de mettre un peu de piment dans la vie quoti­dienne. On est donc en terrain connu.
Les diffé­rences sont subtiles : Alice, le person­nage le plus impor­tant, a une vie sociale dévelop­pée avec une tendance mégalo­ma­niaque. Sa maîtresse n’est pas un dragon redou­table mais une pédagogue friande d’expé­riences avec ses élèves et réguliè­re­ment déçue par leurs réactions (le piquet collec­tif est sa ”punition” régulière). De temps en temps, Thomp­son se permet des gags complè­te­ment surréa­listes (des images sur un frigo qui prennent vie, des bonhommes de neige qui parlent (clin d’œil)…). Si il semble moins doué pour le gag pur que son illustre collègue Watter­son (certains m’ont laissé un peu perplexe), il me parait plus doué au niveau dessin qui montre une belle nervo­si­té et la petite Alice a une tête inénar­rable. J’ignore si ce sera publié un jour en français mais si j’étais éditeur, je ne me casse­rais pas trop la tête.

culdesac03

culdesac01pl

culdesac02pl

mise à jour du 05/​02/​10 : Delcourt vient de publier la version traduite de cet album. À décou­vrir dans la librai­rie la plus proche.

mise à jour du 18/​08/​2012 : Richard Thomp­son annonce la fin de Cul de sac. Atteint depuis plusieurs années de la maladie de Parkin­son, il ne peut tout simple­ment pas assurer des gags quotidiens.

!ABC Pour signa­ler une erreur ou une faute de français, veuillez sélec­tion­ner le texte en question et cliquer sur l’icône R en bas à gauche.

fille boutique inktober2021 opt 2
Partagez ce contenu

29 commentaires

  1. Et il y a un nouveau strip chaque jour à cette adresse : http://​www​.gocomics​.com/​c​u​l​d​e​sac
    Et parfois l’auteur poste sur son blog ( http://​richard​spoo​ral​ma​nac​.blogspot​.com/ )des versions colori­sées à l’aqua­relle de ses épisodes du dimanche (la classe suprême serait qu’un éditeur traduise le bouquin et remplace les versions numériques par les versions aquarel­lées, mais ce serait trop beau).

  2. Le féminin de friand est friande.

    J’avais repéré ces bouquins sur Amazon, mais pour ne jamais les avoir eus entre les mains, je me deman­dais ce que ça valait. Je vais attendre encore un peu voir si la lectures des strips en ligne me convainc. Et je te trouve bien sévère pour le dessin de Watter­son, peut-être parfois un peu gêné aux entour­nures, mais sachant presque toujours se dépêtrer de certaines situa­tions graphiques périlleuses, mettant même parfois ses insuf­fi­sances au service d’inven­tions poétiques, et aquarel­listes doué.

  3. @Jérôme : les versions à l’aqua­relle sont en fait les premières versions de certains gags du dimanche, dessi­nés à l’époque pour le washing­ton post (je crois). certaines datent de plusieurs années. thomp­son a redes­si­né certains de ces gags pour fournir de la matière au strip « syndi­ca­ted » (i.e. pris en charge par une agence et repris par plusieurs journaux), qui en fait n’a commen­cé que l’an dernier. mais ces reprises comportent parfois des diffé­rences, ce ne sont donc pas tout à fait les mêmes strips.

    à noter que le recueil dont parle li-an (le seul paru à date) comporte plusieurs strips à l’aqua­relle non repris dans la nouvelle série.

    et pour hobopok, je dirais : n’hésite pas, le bouquin est excellent. et la compa­rai­son avec watter­son n’est que moyen­ne­ment justi­fiée à mon avis.

  4. @Hobopok : oups, merci. Atten­tion, je n’ai jamais dit que Watter­son était limité niveau dessin mais que Thomp­son me parais­sait plus à l’aise.

    @david t : en effet, les couleurs de ce recueil sont ”à la main”.

  5. @david t : Ah oui, je n’avais pas été atten­tif, je croyais que seule la couleur changeait entre ce strip ( http://​drawn​.ca/​2​0​0​8​/​0​4​/​2​4​/​r​i​c​h​a​r​d​-​t​h​o​m​p​s​o​n​s​-​c​u​l​-​d​e​-​s​a​c​-​b​l​og/ ) et celui présen­té plus haut, mais effec­ti­ve­ment le dessin aussi est légère­ment différent.
    Pour ce qui est du recueil, il faut préci­ser que les couleurs ne sont pas toutes ”à la main”, seuls les premiers strips en début de recueil
    (pas vraiment des strips, vu qu’ils sont à 2 bandes), sont à l’aqua­relle. Comme tu l’as dit, il préfi­gurent la série actuelle et ils sont d’ailleurs un peu plus maladroits dans leur narra­tion (je trouve).

  6. C’est très bien ces strips, je trouve qu’il y a de la sensi­bi­li­té qu’on ne trouve pas forcé­ment chez Watter­son, et les rapports frère-sœur sont très convaincants.

  7. Watter­son étant dans mon Top 10, je suis très intri­gué, d’autant que je ne tombe pas en extase devant les dessins que tu présentes.

    Guillaume »> Pas trouvé de sensi­bi­li­té chez Watter­son ???? (J’ai dû mal comprendre…)

  8. Totoche »> Je me suis mal expri­mé, je voulais dire que la sensi­bi­li­té de ces strips, qui me semblent (du peu que j’ai lus…) plus intimistes que Calvin et Hobbes, n’est pas la même que ceux de Watter­son. Bien sûr que les strips de Watter­son sont ”sensibles”. Ceux présen­tés ici me semblent moins dépen­dants d’une mécanique de gag (redou­ta­ble­ment efficace chez Watter­son) et avec plus de non-dits. C’est juste une impres­sion, peut-être me trompe-je, je suis évidem­ment un grand fan de Watterson.

  9. Atten­tion, pas de bagarre ici ! :-)

    @Totoche : les gags sont moins percu­tants que chez Watter­son mais je trouve son dessin plus nerveux, plus riche.

  10. A noter que le dernier magazine promo­tion­nel de Delcourt, ”Planète” n°51, indique que l’édi­teur publie­ra la traduc­tion française du premier volume de Cul-de-Sac en février prochain (dans la collec­tion outsider) !!

  11. Voilà une bonne nouvelle ! pour ceussent qui ne lisent pas le angliche dans le texte. Heureu­se­ment qu’il y a des auteurs étran­gers chez Delcourt ark ark ark…(bon, je blague amis auteurs de chez Delcourt).

  12. Le Washing­ton Post a récem­ment concoc­té un très long article, ponctué de pas mal de morceaux d’inter­views (dont une de Bill Watter­son), sur Richard Thomp­son et Cul-de-Sac : http://​www​.washing​ton​post​.com/​b​l​o​g​s​/​c​o​m​i​c​-​r​i​f​f​s​/​p​o​s​t​/​t​h​e​-​c​o​m​i​c​-​r​i​f​f​s​p​o​s​t​-​m​a​g​a​z​i​n​e​-​p​r​o​f​i​l​e​-​c​u​l​-​d​e​-​s​a​c​-​c​r​e​a​t​o​r​-​r​i​c​h​a​r​d​-​t​h​o​m​p​s​o​n​-​f​a​c​e​s​-​l​i​f​e​s​-​c​r​u​e​l​-​t​w​i​s​t​s​-​w​i​t​h​-​a​r​t​f​u​l​-​w​i​t​/​2​0​1​1​/​0​5​/​1​8​/​A​F​i​N​a​T​7​G​_​b​l​o​g​.​h​tml

  13. On y apprend surtout que Thomp­son est atteint de la maladie de Parkin­son ! Ça ne va pas être facile pour lui.

  14. Je ne sais pas si c’est entiè­re­ment lié à la maladie (Thomp­son s’était mis en congé de dessin il y a quelques temps pour suivre des séances de théra­pie corpo­relle : http://​richard​spoo​ral​ma​nac​.blogspot​.fr/​2​0​1​2​/​0​1​/​t​o​d​a​y​s​-​c​u​l​-​d​e​-​s​a​c​-​j​a​n​u​a​r​y​-15 – 2012.html , en consé­quence, il avait entiè­re­ment délégué le dessin de sa série à d’autres artistes) mais Richard Thomp­son réalise mainte­nant Cul-de-Sac avec l’aide d’un assis­tant ( http://​richard​spoo​ral​ma​nac​.blogspot​.fr/​2​0​1​2​/​0​3​/​c​u​l​-​d​e​-​s​a​c​-​f​o​r​-​m​a​r​c​h​-26 – 2012.html )… Le premier strip de cette nouvelle formule est en ligne : http://​www​.gocomics​.com/​c​u​l​d​e​s​a​c​/​2​0​1​2​/​0​3​/26
    Le trait est peut-être un poil moins enlevé que dans les derniers strips dessi­nés par Thomp­son seul mais ça reste très appré­ciable (et de toute façon, je pense qu’il faut s’y faire, il n’y aura sûrement pas de retour en arrière).

    • @jérôme : merci pour tous ces détails, Jérôme. Je viens d’ailleurs de finir le second volume en anglais. Mais bon, je ne sais pas si ça justi­fie un nouveau billet parce que c’est aussi bien mais aussi pareil :-)

  15. C’est un peu triste : après avoir délégué l’encrage, Richard Thomp­son arrête ”Cul de Sac” à cause de la maladie de Parkin­son… http://​www​.washing​ton​post​.com/​b​l​o​g​s​/​c​o​m​i​c​-​r​i​f​f​s​/​p​o​s​t​/​r​i​c​h​a​r​d​-​t​h​o​m​p​s​o​n​-​e​n​d​s​-​c​u​l​-​d​e​-​s​a​c​-​c​o​m​i​c​/​2​0​1​2​/​0​8​/​1​7​/​0​6​a​7​f​d​a​6​-​e​8​1​9​-​1​1​e​1​-​a​3​d​2​-​2​a​0​5​6​7​9​9​2​8​e​f​_​b​l​o​g​.​h​tml

    • @jérôme : merci pour l’info, Jérôme. Tout à fait le cauche­mar des artistes. J’espère que Thomp­son trouve­ra d’autres voies de création moins contrai­gnantes pour lui. J’ignore s’il existe des traite­ments vraiment efficaces pour la maladie de Parkinson.

  16. Dernières nouvelles de chez Richard Thomp­son : on lui a implan­té des électrodes dans le cadre d’une opéra­tion de stimu­la­tion cérébrale profonde : http://​richard​spoo​ral​ma​nac​.blogspot​.fr/​2​0​1​2​/​1​0​/​b​a​c​k​-​t​o​-​w​o​r​k​.​h​tml
    Je ne suis pas expert mais cette technique donne généra­le­ment de bons résul­tats… ça pourrait lui donner de bonnes chances de pouvoir dessi­ner à nouveau.

  17. Au fait, pour les complé­tistes, je signale cette monogra­phie qui revient sur les diffé­rentes facettes de la carrière de Thomp­son, avec de nombreuses illus­tra­tions et des inter­views de l’auteur par diffé­rentes person­na­li­tés (dont Bill Watter­son) : https://​www​.amazon​.fr/​A​r​t​-​R​i​c​h​a​r​d​-​T​h​o​m​p​s​o​n​-​B​i​l​l​-​W​a​t​t​e​r​s​o​n​/​d​p​/​1​4​4​9​4​4​7​953
    Un truc qui m’a impres­sion­né c’est quand quelqu’un lui demande quels auteurs l’ont marqué, il cite notam­ment Manu Larce­net et Lewis Trond­heim ! On rencontre rarement une telle curio­si­té chez les auteurs anglo-saxons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *