The Art of Richard Thompson (Andrews McMeel Publishing)

richard-thompson-art-couv

Tout nouveau, tout beau, prêt pour les dessous de sapin, voilà The Art of Richard Thomp­son, un ouvrage consa­cré à l’ensemble de la carrière de Richard Thomp­son le créateur du très drôle Cul de Sacs – je dis l’ensemble de la carrière car Thomp­son est incapable de dessi­ner depuis quelques années pour cause de maladie de Parkin­son.

richard-thompson-art-04

Le livre reprend par chapitre chacun des genres et œuvres qu’il a abordés – illus­tra­tions, carica­tures, Almanach (cf. mon billet ici) et Cul de Sac. De nombreuses inter­views réali­sées par des collègues et spécia­listes – dont le fameux David Apatoff qui consacre en ce moment plusieurs billets au travail de Thomp­son sur son célèbre blog Illus­tra­tion Art. Vous pourrez, par exemple, lire une conver­sa­tion entre Thomp­son et Bill Watter­son, un grand fan de Cul de Sac.

richard-thompson-art-03

Il y a quand même quelques limites au livre – à part une maquette très moyenne : Thomp­son a travaillé princi­pa­le­ment pour la presse états-unienne et son travail d’illustrations et de carica­ture peut ne pas parler au lecteur français. Reste son travail graphique où on découvre un artiste qui a toujours cherché à trouver des solutions diffé­rentes et dépas­ser son ”style” – il a mis des années à réali­ser certaines de images montrées, finis­sant quelque fois par juste un dessin au trait enlevé. Et on découvre aussi un humoriste plus porté sur la litté­ra­ture que sur le gag visuel et qui aime citer les compo­si­teurs classiques – il a prati­qué longtemps le piano – ou Godot.

richard-thompson-art

richard-thompson-art-01

richard-thompson-art-02

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

16 commentaires

  • Typique du genre d’artiste,de bouquin qui vous regonflent (je vais éviter le doc.) et tout ça avec une ”bête” plume.C’est bien ça ”faire danser la vie”.Extraordinaire.
    Quand je pense que toute cette belle sélec­tion de beaux livres sera offerte à tout commen­ta­teurs de passage ici..!(encore merci)

    • En fait, j’offre chaque ouvrage en double avec en prime une montre d’une valeur de 2000 euros. Oui, je suis très généreux avec l’argent que je ne possède pas.

      C’est vrai que ça fait du bien de voir des trucs entiè­re­ment réali­sés à la main…

  • Cher Père Noël,
    en tant que commen­ta­teur de passage, j’ai hâte de recevoir ta sélec­tion de beaux livres. Garde la montre, on s’en fout de l’heure qu’il est. Par contre, si tu peux rajou­ter quelques livres de Ronald Searle et de Gerald Scarfe, ça m’a l’air tout à fait dans l’esprit de Richard. Merci d’avance.

  • Quand je lis les strips, rubriques illus­trées et autres histo­riettes humoris­tiques de Thomp­son, outre la virtuo­si­té graphique, le sens du dialogue, l’humour décalé toujours juste, ce qui trans­pa­raît le plus, c’est sa monstrueuse intel­li­gence. C’est vraiment ce qui me frappe en premier chez ce type.

  • Son intel­li­gence et sa sensi­bi­li­té.
    Le ressort comique qui attri­bue à des enfants de 4 et 8 ans des remarques dignes d’adultes désabu­sés et/​ou critiques par rapport à la civili­sa­tion dans laquelle ils vivent et qui produit le fameux « décalage » amusant était déjà forte­ment présent chez Schulz ou Watter­son. Ici il y a quelque chose en plus. Mais quoi ?

  • Intel­li­gence ET sensi­bi­li­té, tout à fait ! et oui, il y a quelque chose en plus. Peut-être sa façon unique de parler de son vécu, de sa propre histoire, son vécu d’enfant puis de papa. Sa façon unique de se mettre dans la peau d’une petite fille, ou d’un enfant précoce. Pour ma part je trouve peu de point commun avec Watter­son, outre le format et le talent. Si compa­rai­son il devait y avoir, je penche­rais franche­ment pour Schulz. ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *