Le club des policiers yidddish (Michael Chabon – 10/18)

club-policier-yiddish

Meyer Landsman est inspecteur aux Homicides à Sitka, Alaska, patrie d’exil des Juifs après la fin du rêve de 1948. Vous n’étiez pas au courant ? Israël a été balayé de la carte par les Arabes…
Drôle de roman, policier et uchronie surprenante à la fois. Je disais donc, Meyer Landsman. Qui sombre petit à petit après la mort de sa soeur dans un accident d’avion et la rupture avec sa femme, réduit à vivre dans un hôtel minable, sans avenir aucun puisque Sitka doit revenir aux USA, forçant sa communauté juive à repartir errer sur les routes du monde. Et puis un autre client du même hôtel est retrouvé mort, une balle dans la tête, un problème d’échec en cours. Ultime enquête pour Meyer Landsman qui remonte un fil où se mêlent intérêts politiques, insultes juives, communauté orthodoxes mafieuse et recherche de rédemption personnelle. Le bouquin se présente comme un hommage à Chandler et Hammett mais son univers lui donne un charme étrange, souligné par l’humour ironique et désabusée de l’écriture. Michael Chabon apporte un soin particulier aux petits détails et chaque personnage – même entrevu – rayonne d’une présence étonnante. Et, alors que le roman démarre, un peu comme le héros, dans un brouillard assez consistant, le lecteur ne pourra que rester baba de voir des fils qui semblaient épars se rattacher petit à petit à la toile globale. Une belle découverte, fascinante par bien des aspects (l’uchronie fonctionne parfaitement, distillée à toutes petites gouttes). Et un livre qui dénonce les dérives politiques des fantasmes religieux ne peut pas être foncièrement mauvais de nos jours.




  • 6 commentaires

    • bb dit :

      oh un roman que j’ai adoré ! et qui m’en a fait découvrir deux autres ( de romans ) du même auteur :
      Les Princes vagabonds
      et surtout
      Les Extraordinaires Aventures de Kavalier & Clay , un récit en hommage à J.Kirby.. où l’on parle de super héros , de la seconde guerre mondiale, De Eisner …
      et que je te conseille très très vivement !

      • Li-An dit :

        @bb: oui, il est sur ma liste depuis longtemps celui-là. Les Princes Vagabonds semblent moins appréciés.

      • jérôme dit :

        @bb: Oui, Kavalier & Clay c’est peut-être un des rares romans (et œuvres de fiction tout court) qui fait d’auteurs de bande dessinée des héros (tragiques), donc rien que pour ça, ça vaut le coup d’œil.
        Après, Le club des policiers yiddish, j’ai bien aimé, plus pour l’uchronie effectivement très bien gérée et le mélange entre la mélancolie liée à une diaspora (et à la fin d’un monde, avec cette rétrocession aux USA en ligne de mire) et la mélancolie du roman noir que pour le complot mcguffin un peu tiré par les cheveux.

        • Li-An dit :

          @jérôme: sur Cafard Cosmique, ils font quand même remarquer que ce complot est à rapprocher de la politique au Moyen Orient de l’époque et que le roman est du coup assez politique.

          • jérôme dit :

            @Li-An: oui, oui, c’est plutôt bien vu… Mais c’est tout le truc de l’organisation secrète, les manipulations génétiques et compagnie qui me semblait alourdir un peu l’histoire.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>