Pollen – Wave Machines

Wave-Machines-Pollen

Jeudi soir, pour la St Valen­tin, j’ai invité ma chérie au concert de Wave Machines à l’Astro­labe – elle-même soutient qu’elle m’a accom­pa­gné pour me faire plaisir pour la St Valen­tin. Ça tombait bien, je comptais acheter leur CD et comme les groupes, de nos jours, vendent leurs produits à la fin de leur presta­tion, j’étais content de les enrichir directement.
Pollen est le second album de Wave Machines, un groupe origi­naire de Liver­pool. Diffi­cile à décrire, il alterne morceaux électro poignants, titres dansants et ballade simple. C’est riche en idées et stimu­lant. Autant dire que j’ai rarement vu l’Astro­labe danser de cette manière – les titres un peu froids de l’album prenant une allure énergique sur scène après quelques morceaux de rodage.

En première partie, un jeune groupe parisien, We Are Nights, tout à la fait dans la mouvance actuelle puisque leurs morceaux sur scène avaient un fort parfum des années 80 – The Cars, OMD, The Cure ou Taxi Girl ne semblaient pas loin. Une ressem­blance d’autant plus marquée que la choriste ressem­blait de manière troublante à ma petite amie de l’époque, jusque dans la coiffure. Des chansons qui fonction­naient très bien avec des choeurs impec­cables. Une première partie qui m’a bien plu.

#Mots-clefs :

!ABC Pour signa­ler une erreur ou une faute de français, veuillez sélec­tion­ner le texte en question et cliquer sur l’icône R en bas à gauche.

fille boutique inktober2021 opt 2
Partagez ce contenu

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.