Wilhelm M. Busch, un illustrateur allemand à sortir de l’oubli

Atten­tion, décou­verte incroyable ! En faisant le ménage dans les favoris tempo­raires de mon naviga­teur – je vous conseille d’ailleurs l’exten­sion Readla­ter pour Firefox) – je tombe sur le blog de Hans Bacher, un Allemand qui travaille dans l’ani­ma­tion depuis quarante ans et qui enseigne le design pour films à Singa­pore. Si je n’ai pas parlé plutôt du blog en question, Anima­tion Treasures, c’est qu’évi­dem­ment, je suis plus intéres­sé par le dessin que par l’ani­ma­tion. Sauf que Bacher porte une admira­tion sans borne à un de ses compa­triotes complè­te­ment incon­nu dans nos contrées, Wilhelm M. Busch (1908 – 1987) (à ne pas confondre avec l’illustre créateur de Max et Morritz 1832 – 1908). Ce dernier Busch a visible­ment beaucoup travaillé dans l’illus­tra­tion de litté­ra­ture jeunesse et son travail incroyable, au stylo bille notam­ment, me rappelle deux illus­tra­teurs français que je défends vigou­reu­se­ment : Beuville et Billon.

busch cheval

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Mots-clés de l’article
,
Rejoindre la conversation

6 Commentaires

      1. juliensays: julien

        @Li-An : (Je parlais du mien…)

        Etonnant dessinateur.Quelle ligne.On jurerait qu’il est tombé en état de grâce et qu’il n’a jamais levé son stylo-crayon d’un feuillet depuis.

        1. Li-Ansays: Li-An

          @julien : je viens d’échan­ger quelques mails avec Hans Bacher et il me dit que Busch, qui ensei­gnait l’illus­tra­tion à Hamburg, était complè­te­ment dans son travail et peu sociable en fait.

Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *