Lucien Fontanarosa

Lucien Fonata­na­ro­sa (1912 – 1976) est le peintre qui a illus­tré le fameux Pascal (le bille de 100 francs que les jeunes…). Il a travaillé pour Le Livre de Poche notam­ment. C’est assez étonnant comme je trouvais ce genre d’image vieillottes quand j’étais gamin et je m’y intéresse mainte­nant. C’est sûr qu’on était loin du dynamisme de Franquin ou Moebius… Mais il y a des gris, des couleurs vraiment intéressantes.

fontanarosa

fontanarosa-

fontanarosa-

fontanarosa-_02

fontanarosa-_04

fontanarosa-_07

#Mots-clefs :

!ABC Pour signa­ler une erreur ou une faute de français, veuillez sélec­tion­ner le texte en question et cliquer sur l’icône R en bas à gauche.

fille boutique inktober2021 opt 2
Partagez ce contenu

18 commentaires

  1. Il y a une douzaine d’années, j’avais tapis­sé le couloir de mon appar­te­ment avec ces belles couver­tures du Livre de poche, non crédi­tées, mais attri­buables à Beuville, Forest et, comme je l’apprends aujourd’­hui grâce à toi, Fonata­na­ro­sa. Merci !

  2. Par les moustaches de Pleksi-Glatz!C’est beau!!!

    (Les grossieretés,à plat,c’est vrai que c’est un peu pauvre)ce cher Fonta­na­ro­sa m’évoque le peintre russe Serov,dont l’oeuvre a abondem­ment nourri les Poches.Quelle heureuse redécouverte…

  3. L’ano­ny­mat de ces couver­tures permet de jouer à d’amu­sants petits jeux de socié­té : ”à qui celle-ci ? de qui celle-là?”…
    Pour la couver­ture de l’Etran­ger, ne connais­sant pas Fonta­na­ro­sa, j’aurais parié sur Forest. Un gage ! (lol)

  4. @Julien : ah, j’igno­rais que Serov avait des couver­tures pour la collection.

    @Tororo : les couver­tures de Forest sont réper­to­riées. C’est donc plus facile de ne pas se tromper pour lui.

  5. Même senti­ment et même parcours pour moi aussi.
    Il y avait pleins de ces J’ai Lu/​Livre De Poche à la maison, quand j’étais enfant, et ce type d’illus­tra­tions me passait tout à fait au dessus de la tête.
    Sans doute n’avaient elles pas le coté bien fini et plus léché des illus de Tout L’Uni­vers ou des couver­tures de Yves Thos…

  6. Je ne crois pas que SEROV ait réali­sé des dessins pour ces collections;ce sont des pans de tableaux,dessins qui ont été ”emprun­té” notem­ment pour(Quelle imagi­na­tion les direc­teurs de collection)Dostoievski.On y retrouve cette m^me délica­tesse pour cerner les enfants,femmes…Mais l’aspect brut et plus naturel de FONTANAROSA m’épate plus encore.

  7. Oui mais la beauté des devinettes c’est (comme au scrabble où c’est plus amusant d’argu­men­ter pour déter­mi­ner si VOXIMUTRON c’est un vrai mot au lieu d’aller voir le diction­naire et suite se fâcher pour de bon parce que c’est pas la dernière édition alors ça compte pas) de deviner.
    La couv de L’Etran­ger se détache d’autre part pour plusieurs raisons, sa compo­si­tion est la plus efficace du lot… (… ceci dit, elle n’évoque pas spécia­le­ment les compo­si­tions de Forest, c’est juste pour pinailler).

  8. Il fait partie de ces illus­tra­teurs injus­te­ment mécon­nus qui ont livré une produc­tion impor­tante et d’une grande exigence quali­ta­tive. Je l’avais décou­vert, comme vous, au tarvers de ces illus­tra­tions ainsi que dans le cours de dessin ABC dont il était l’un des référents.

  9. Petites madeleines de proust ces couver­tures pour moi ; J’ai dû en croiser certaines chez ma grand-mère et d’autres à l’école et dévorer tout bouquin qui me tombaut sous la main.
    Pour qui sonne le glas ne fait pas spécia­le­ment viellote, comme couverture !
    Un grand coloriste ce monsieur.
    Il serait intéres­sant de compa­rer origi­naux et tirages, la quali­té d’impres­sion de l’époque et/​ou des livres de poche n’étaient pas ce que l’on fait de mieux.…

  10. Je n’avais pas mis le lien comme il n’y avait que trois images. Je connais Brantonne pour ses couver­tures pour ses couver­tures au Fleuve Noir mais je n’ai jamais accroché.

Laisser un commentaire