Kafka (Robert Crumb & David Zane Mairowitz – Actes Sud)

crumb-kafka-couv

Y’a pas à dire, Téléra­ma rame fort avec sa ”BD de l’été”. Vous connais­sez cette belle tradi­tion de l’édi­tion française qui veut que les magazines publient un peu de BD pour toute la famille lorsque les vacances arrivent… Ça avait notam­ment permis à La grippe coloniale d’ Appol­lo et Huo-Chao-Si de faire un passage remar­qué dans l’Huma. Bon, bref, Téléra­ma y font pareil et à chaque fois se vautrent lamen­ta­ble­ment à mes yeux. Faut dire qu’ils avaient commen­cé fort la première année avec un truc un peu pointu pas trop racoleur : Blake et Morti­mer. Tout à fait dans la tradi­tion de la décou­verte, de l’enga­ge­ment artis­tique de l’heb­do­ma­daire (il me semble que le nouveau patron de l’époque venait direct de chez Dargaud, ce qui expli­quait peut-être cela). L’année suivante, coup de barre à 120° avec le dernier ”Isaac le Pirate” de Blain. Retour de flammes du grand-père abonné depuis 45 ans (le même qui avait pesté contre le Trombone Illus­tré) qui trouvait que ce n’était pas des histoires à faire lire aux enfants. Un peu échau­dé, Téléra­ma a un coup de génie (toujours dargau­dien, ils sont fidèles ces gens là) avec la meilleure BD de l’année 2008 (dixit par la suite le magazine Lire), ”Le Petit Prince” par Sfar. J’avoue avoir survo­lé ça d’un oeil morne. Mais le lecto­rat téléra­mesque de fond a dû être satis­fait : une histoire qui plait aux parents et qui a fait ses preuves avec un auteur en vogue aux manettes. Cette année, c’est l’apo­théose : la Genèse par Crumb. Une histoire bien connue sans surprise avec une pointure de l’his­toire BD mondiale. Ah ça pour être connue, elle est connue. J’ai ressor­ti mon oeil morne pour survo­ler la chose et je n’ai rien vu de nouveau (on en est à Adam, Eve, la pomme…). J’ima­gine que l’on va bientôt parler de Abel et Caïn (je sens que l’un d’eux va zigouiller l’autre, un pressen­ti­ment). Bref, l’ima­gi­na­tion, l’ori­gi­na­li­té et la création sont encore au pouvoir cette année. Pour arrêter un peu de sanglo­ter sur mon canapé, je suis allé ressor­tir le Kafka dessi­né par Crumb avec Mairo­vitz au texte. Un boulot qui m’a fasci­né sur un écrivain qui m’intrigue sans que je sois réelle­ment fan. Des illus­tra­tions pour la vie de Kafka et des BD pour ses textes. Le dessin de Crumb souligne magni­fi­que­ment la psyché tourmen­tée de Kafka, ça a une densi­té extra­or­di­naire et ça donne envie de (re)découvrir le Viennois névro­sé. Comment ça, vous avez envie de relire la Bible ?

prison modèle

#Mots-clefs :

!ABC Pour signa­ler une erreur ou une faute de français, veuillez sélec­tion­ner le texte en question et cliquer sur l’icône R en bas à gauche.

fille boutique inktober2021 opt 2
Partagez ce contenu

20 commentaires

  1. J’ai beaucoup aimé ce livre sur Kafka, Il est précis et didac­tique sur cet écrivain, tout en rejoi­gnant malicieu­se­ment l’uni­vers et les fantasmes person­nels de Crumb.

    J’espère qu’il arrive­ra à faire la même chose avec la Genèse. Je ne m’arrê­te­rai pas trop sur le début (que je n’ai pas lu mais seule­ment feuille­té dans les kiosques) et il faudra juger le livre entier lorsqu’il paraî­tra. Crumb a toujours été un artiste sincère et je n’ima­gine pas qu’il puisse dessi­ner une histoire en laquelle il ne croit pas.

  2. Oh , je pense qu’il est sincère dans ses choix mais le thème ne me branche pas beaucoup (c’est horri­ble­ment bavard pour le moment. Le Verbe quoi).

  3. Je trouve intéres­sante l’idée de faire illus­trer ce texte ”sacré” par un dessi­na­teur under­ground à la réputa­tion ”sulfu­reuse”.

    D’ailleurs il démarre fort en dessi­nant Mr Dieu, j’espère que ça fera chier les intégristes.

    Et si on propo­sait à Menu d’illus­trer le Coran ou Vuille­min la Torah pour l’été prochain ?

  4. @Totoche : la repré­sen­ta­tion de Dieu en vieillard barbu ne va choquer qu’une partie restreinte des Chrétiens. Beaucoup de courants protes­tants le montrent comme ça et chez les Catho c’est hyper classique.

    @Hobopok : non on paye plein pot. Mais comme je dis souvent ”au pays des aveugles…”.

  5. Ouais, Dieu avec sa grande barbe blanche, c’est un peu une repompe de la chapelle sixtine, donc je ne vois pas trop qui ça va réveiller la nuit.
    A part ça, pas besoin de s’abon­ner à Téléra­ma pour profi­ter de leurs avants-goûts du bouquin, vu qu’ils sont aussi en ligne sur le site inter­net du magazine : http://​www​.telera​ma​.fr/​l​i​v​r​e​/​c​r​u​m​b​-​p​o​r​t​f​o​l​i​o​,​4​4​2​5​8​.​php
    Pour l’ins­tant, je ne trouve rien de vraiment intéres­sant dans cette illus­tra­tion. Les repré­sen­ta­tions me semblent classiques, les cadrages pas surpre­nants non plus… J’ai lu ) qu’en gros le trait de Crumb était porteur de subver­sion en soi, témoin de toute une contre-culture et que donc une illus­tra­tion de la Bible par Crumb était provo­cante à la base. Mouais… Déjà je n’ai pas l’impres­sion que Crumb pense son dessin comme porteur de subver­sion par son existence même, deuxio je ne sens aucune ironie dans l’illus­tra­tion du texte, tertio et quand bien même, le tout reste assez barbant (pour l’instant).

  6. J’ai l’impres­sion qu’il a décidé de le faire un peu au premier degré. Il raconte la Genèse, point barre avec ses gimmicks à lui (Eve a des rondeurs appétissantes).

  7. Tiens ? Je pensais juste­ment qu’il ne devait y avoir aucune repré­sen­ta­tion divine, surtout dans les temples protestants ?
    Boah, après tout, je m’en fous.

  8. Ben oui moi aussi ça m’a fait tilter mais les Témoins de Jéhovah se baladent avec des brochures pleines de barbus (bon, c’est peut-être le Christ pour le coup). J’ai peut-être dit une bêtise finalement.

  9. TELERAMA?Le bouquin qui cause d’Appol­lo et Bruno(avec une petite erreur,saurons-nous la dénicher?)!?
    J’aime beaucoup les pages en question,ça rappelle Thomas Ott(influences de l’influen­cé etc…)et le sujet ne me gene pas;s’il y a bien quelque chose à sauver de la religion,c’est cette dimension-phantasmée?-”littéraire”;je veux dire,l’idée d’un ”grand” texte où un auteur peut plaquer son regard,et celui,1er degré,de Crumb m’interpelle-quequ’part,ouais-j’ai envie de voir où,jusqu’où…
    Quant à la bédé-l’été,faut se détendre,allez de belles pages de bédé,pas compli­quées-les choix,de Satra­pi à Francq/​Van hamme,de Sattouf(dans les inrocks)à Rosins­ki m’ont toujours laissé affligé…France-Soir,y a longtemps(jusqu’en 1998,environ),pré)publiait toute l’année des récits à suivre,d’auteurs réelle­ment différents(mais dans un sillon CLASSIQUE,c’est vrai)sans répondre aux modes ou au best-seller d’alors:Wasterlain,Vance/Van Hamme(les 1ers XIII,avant le couronnement)Parras,Baruti,Frisano,Nedjar,Watterson,Rossi,Makyo,Joelle Savey,Blanc-Dumont,Dieter…Ouais,BOOON…

  10. Je n’ai toujours pas lu la critique sur le dernier Appol­lo et Brüno. Et j’ai un peu la flemme de l’ache­ter, je l’avoue…

  11. Ah ben zut, y’a que 4 pages de Blain
    Pas mal de Moeb’ (je ne connais­sais pas ce ”Garage de la très grosse b…”), Vivès à couper le souffle, Pope que je ne connais pas trop, balèze, Baldaz­zi­ni qu’on ne voit jamais chez nous, l’élé­gant Bruno Le Floc’h, Rossi redevient lisible aux côtés de Sapin, Stan et Vince, très Diabo­lik
    Je ne regrette pas mes 7.90 € et je me dis que bon sang, quand même, avec tous ce beau monde, y’aurait vraiment de quoi faire un beau trimestriel.

  12. Le Moeb est un extrait du prochain Arzak il me semble. Bon, je vais quand même l’ache­ter en poussant de gros soupirs, ça fera peut-être un billet.

  13. Saper­li­po­pette, avec tes relations, ne me dis pas que tu ne connais pas une symathique attachée de presse chez Dargaud…
    Ça sert à quoi de faire ”auteur de bédé” comme métier, sinon ?

  14. @Totoche : je connais un dir de coll, la respon­sable des droits étran­gers et la webmestre du site Dargaud qui m’a propo­sé une faceboo­king. Mais ça ne suffit pas. Auteur BD sans succès, c’est presque bagnard…

    @Grospa­ta­pouf : excellent, Grospa­ta­pouf. Tu comptes le réuti­li­ser sur Comix ? :-)

Laisser un commentaire