Beuville illustre La vieille fille de Balzac (2/​2)

Voilà la dernière partie des illus­tra­tions réali­sées par Beuville pour le roman La vieille fille de Balzac – si vous avez loupé la première partie, c’est ici.

vieille-fille-balzac-beuville-40-A4

vieille-fille-balzac-beuville-21-A4

vieille-fille-balzac-beuville-22-A4

vieille-fille-balzac-beuville-23-A4

vieille-fille-balzac-beuville-24-A4

vieille-fille-balzac-beuville-25-A4

vieille-fille-balzac-beuville-26-A4

vieille-fille-balzac-beuville-27-A4

vieille-fille-balzac-beuville-28-A4

vieille-fille-balzac-beuville-29-A4

vieille-fille-balzac-beuville-30-A4

vieille-fille-balzac-beuville-31-A4

vieille-fille-balzac-beuville-32-A4

vieille-fille-balzac-beuville-33-A4

vieille-fille-balzac-beuville-34-A4

vieille-fille-balzac-beuville-35-A4

vieille-fille-balzac-beuville-36-A4

vieille-fille-balzac-beuville-37-A4

vieille-fille-balzac-beuville-38-A4

vieille-fille-balzac-beuville-39-A4

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

2 commentaires

  • les mises en page sont admirables avec cet effet magique de pousser vers le texte. Je n’avais jamais lu ce livre qui parait très ironique à la limite de la gouaille.

    • Il y a souvent une pointe moqueuse dans Balzac si j’en crois mes souve­nirs d’écolier. Là, c’est bien accen­tué par le dessin. Et les mises en page sont superbes en effet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *