The Master-Mistress de Rose O’Neil

Rose O’Neill (1874–1944) est une artiste états-unienne très connu dans les années 1910/20 pour ses Kewpies, sorte de bébés elfes rigo­lards qui ont été à l’origine d’un mar­ke­ting effré­né. En dehors de ces créa­tures, O’Neill a été une illustratrice/artiste à suc­cès. Elle expose, sur les conseils de Rodin, une série de Sweet Monsters qui va impres­sion­ner la cri­tique le public. Ces Master-Mistress sont dans la même veine. Ils illus­trent une série de poèmes com­po­sés par O’Neill elle-même. Comme pour beau­coup d’illustrateurs de l’époque, la crise de 29 puis l’arrivée de la pho­to­gra­phie va rui­ner sa car­rière.

rose-o-neil-master-mistress

rose-o-neil-master-mistress_02

rose-o-neil-master-mistress_03

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

4 commentaires

  • Evidemment sublime.Dessiner sous la peau des êtres..!Je com­prends que Rodin ait aimé:On jure­rait des sculp­tures en devenir;sujets passionnants,massifs,d’une main tou­jours heureuse,inspirée et juste.Peut être que Rodin avait aus­si cra­qué pour Mlle Rose…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *