Swarte, hors série (Futuropolis)

swarte hors serie couv

Alors que je fais de gros efforts pour appli­quer la décrois­sance à ma biblio­thèque, je n’ai pas résis­té à la vision de ce Swarte, hors série paru en 1984 chez Futuro­po­lis à une période où ils étaient en pleine bourre. Pour tout dire, c’est la collec­tion où ont été publiés les deux ouvrages consa­crés à Tardi. Et donc papier, format et maquette classieuses pour un ouvrage qui ne se veut pas exhaus­tif mais beau (j’en verse­rai une larme). Robial a beaucoup soute­nu Swarte et on peut dire qu’il ne s’est pas fichu de sa tête. Les images qui sont donc antérieures à 1984 ont encore pour beaucoup des traces d’impertinence joyeuse qui me plaisent bien chez Swarte.

swarte hors serie 02

swarte hors serie 01

swarte hors serie

swarte hors serie 04 a4 1

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Mots-clés de l’article
, ,
Rejoindre la conversation

10 Commentaires

  1. C’est magni­fique. Chaque fois que je relis Tintin, j’ai envie de relire Swarte, à qui Hergé a tout piqué, c’est évident. J’ai récem­ment cherché ce qu’on pouvait trouver en français, j’igno­rais l’exis­tence de ce hors-série, j’ai trouvé un Total Swarte de 2005 qui prétend être une quasi intégrale, mais dans un format très petit. C’est une honte. D’autant plus que lire 5 pages de Swarte par jour protège effica­ce­ment du Covid, comme l’a récem­ment réaffir­mé le profes­seur Raoule Pataquesse.
    Je me console avec mon édition origi­nale de ”l’art moderne”.
    Un jour, on bâtira des églises en souve­nir du nom de cet homme.

  2. Tu m’as chauf­fé à blanc avec ton bouqui­niste. Y trouver des vieux Futuro de la collec­tion Hors Série, même en rêve je n’ose pas. D’autant plus que le mien est situé à plus de 10 km de chez moi, donc pour l’ins­tant c’est macache bonobo. Tant pis, je le commande neuf. On n’a qu’une vie.

  3. Ben apparem­ment si. On peut même le comman­der un peu partout.
    http://​www​.denoel​.fr/​C​a​t​a​l​o​g​u​e​/​D​E​N​O​E​L​/​D​e​n​o​e​l​-​G​r​a​p​h​i​c​/​T​o​t​a​l​-​S​w​a​rte#
    c’est étrange : je te parle d’un livre, tu imagines que je te parle d’un autre, puis je te dis que je le commande neuf, tu me réponds qu’on ne le trouve plus. Tu t’es un peu trop habitué à ce que je raconte n’importe quoi en yaourt. Je ne vois pas bien comment rattra­per le coup. Peut-être en retenant ton incrédulité ?

    1. Li-Ansays: Li-An

      Aaaaaaah. D’accord. En effet, j’ai perdu le fil à un moment. Il faudra que je trouve à le feuille­ter celui-là. Ou tu en feras un billet.

  4. S’il m’ins­pire, pourquoi pas ? J’ai l’impres­sion que Swarte a abandon­né la BD depuis longtemps, comme s’il ne s’y passait plus grand chose pour lui. Et la nouvelle perspec­tive qu’il a insuf­flé à la ligne claire n’a pas eu d’héri­tiers pour l’ins­tant, à part Léon la Terreur, mais c’était bien moins fin. Et voilà pourquoi je préfère écrire sur des comics ricains dégéné­rés, qui offrent moins de liber­tés à mes tendances dépressives.

Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *