Bodé, the Thief et le Cobbler

Aujourd’hui, balade sur le Net avec une histoire bavarde et inconnue pour moi de Bodé (excellente période) et un dessin animé non moins inconnu d’un perfectionniste qui a trop attendu…

The Thief and the Cobbler est le projet magnifique de Richard Williams sur lequel il a travaillé 25 ans. La sortie d’« Aladdin » de Disney a ruiné toutes les chances de concrétisation du projet.

du chocolat pour les braves

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

38 commentaires

  • Catsuka à consacré un bref article à The Thief and the Cobbler. Peu d’information, mais permet de télécharger le trailer en bonne qualité (ça change de Youtube) http://www.catsuka.com/news_detail.php?id=1146050853 . Une restauration officielle serait aussi en cours chez Disney, sous contrôle du réalisateur et supervisée par Don Hahn (info glanée sur un forum et datant d’il y a deux ans)

  • Superbe, bodé. On voit bien son influenced dans les débuts de Loisel.

    Très interessant le site golden age comics, c’est une mine.

    Merci onc’ li-an !

  • (Hi, hi, hi, onc’Li-An, ça vous fout un petit coup de vieux…) Bon, faut à tout prix aller voir le site…cité(!) par Tonton Li-An: on y voit des lampes à souder spécial Bodé (j’adore, même s’il n’y a pas d’hélices), et puis m…., Bodé c’était quand même vachement sympa. Bizarre les longs textes dans les planches en question, pas vu souvent ça chez Vaughn. Li-An (pardon, Tonton) je tiens à ta disposition les quelques planches de « Cobalt 60 », en français, parues dans l’anthologie de l’âge d’or de Métal Hurlant de novembre 80, dont j’ai parlé récemment, si ça t’intéresse et que t’as pas.
    Totoche > mon clavier dérape uniquement sur la toile :-) Dois-je le changer quand même? Et puis le pire, mes posts ne veulent même plus passer chez toi, depuis que j’ai fait des heures sup…. Pardon Onc’Li-An de faire du blog parallèle :-)

  • kris: surtout qu’il y a du Frazetta ancien si tu creuses bien :-)

    Papy: les longs textes étaient plutôt courants chez Bodé. Quant à Cobalt, je l’ai dans le MH d’origine :-) Merci quand même.

  • J’ai vu le « recobbled cut » de The Thief & the cobbler et c’est assez bizarre : beaucoup d’animations extraordinaires, de « mais comment a-t-il fait sans images de synthèse ? » mais un petit manque de poids au niveau de l’histoire et des personnages… Je ne sais pas si Williams comptait le sortir comme ça ou voulait peaufiner le truc (vu le développement chaotique du film, il est bien possible qu’il ait pu reprendre certaines parties s’il avait le budget nécessaire)…
    Ce qui est marrant, c’est que le film reste une référence pour les animateurs (j’ai lu qu’il était projeté aux étudiants des Gobelins par exemple) alors qu’il n’est jamais vraiment sorti…

  • Nan, pour les textes, je parle d’occuper des grands espaces verticaux de la taille des vignettes voisines. Enfin bon, j’ai peut-être pas encore assez de ses planches at home.

  • Jérôme: ce qui est marrant c’est que je viens de taper là une chronique sur ton album :-) En ligne lundi.

    Sur l’extrait que j’ai vu, l’animation est vraiment très belle. Mais difficile de juger le scénario. À l’heure du DVD, il ne reste plus que les films inédits pour être vraiment cultes. Mais c’est vrai qu’il y a une tétrafloppée de courts métrages d’animation magnifiques que seuls les « spécialistes » connaissent.

  • C’est pas trop dur de lire du Bodé en V.O ? Parce que déjà en français, j’ai du mal … Je cale sur le « Erotica » dont j’adore pourtant les dessins et le côté étrange mais qui stagne malheureusement dans « la pile à lire » (à côté du « Ici-Même » :-) ) depuis des années …
    (j’ouvre vite le parapluie car je sens que les insultes ne vont pas tarder à pleuvoir :-) )

  • Totoche > (re)lire le « Bodé » de Futuropolis si tu l’as dans ta pile. Sans doute bien mieux qu' »Erotica » (que je n’ai pas:-))

  • Hé, merci pour la chronique !! (Vraiment ! même si je sais pas comment l’attendre :))
    En parlant de « courts métrages d’animation magnifiques que seuls les “spécialistes” connaissent », je sais pas si ça rentre dans cette catégorie (je sais pas si c’est tellement inconnu) mais n’importe qui s’intéressant un peu à l’animation doit voir les courts de Youri Norstein… Et je dis pas ça parce qu’il a reçu des prix genre « le meilleur film d’animation de tous les temps » (sic mais un peu excessif)… Ils se trouvent en dvd mais ça circule aussi sur youtube (chercher en priorité « le hérisson dans le brouillard » et « le conte des contes » , ou leurs titres anglais).
    Je pense à ça parce que, à l’instar de Williams, Norstein travaille aussi sur un long-métrage depuis plus de 20 ans (une adaptation de la nouvelle « le Manteau » de Gogol)… Mais celui-ci devrait voir le jour, normalement, un jour, peut-être…

  • Boy > Non, j’l’ai pô :-( .
    Et pourtant Erotica est traduit par Jean Pierre Dionnet et Janine Bharucha … Non, il faudrait que je réessaie sous Charrette.

  • Ah oui, en effet !!! C’est impressionnant, la longueur de ces textes … Remarque, c’est pas con, ça fait toujours ça de moins à dessiner quand tu es à la bourre pour rendre tes planches à l’éditeur. La dernière fois que j’ai vu ça, je crois que c’était dans « La Marque Jaune » ! On va demander à Li-An (qui a tout lu) ou Oslav de nous traduire tout ça. (c’est que y’a pas que la musique, les textes aussi c’est hyper important) :-)

  • Boy: l’Erotica est indispensable puisqu’il reprend les couleurs originales. Et il est publié dans un format plus conforme que le Futuro à mon avis.

    Totoche: c’est vrai que le concept de dialogues de Bodé n’est pas ce qu’il y a de plus agréable à lire (de gros pavés séparés du dessin en règle générale). Et certains sont un peu mystico-lourdingues. Mais franchement, j’ai lu bien pire. Je vais peut être tenter de traduire ça mais c’est pas facile, y’a un mélange d’argot visiblement.

  • Le traitement graphique des décors n’est pas sans rappeler le joli Azur et Asmar de Michel Ocelot, qui devait bien connaître ses classiques, même inédits.

  • Erotica, attends-moi, j’arrive. Trois tomes, c’est ça? (Qu’il doit être bon de pouvoir se payer toutes les BD qui vous font envie…et d’avoir la place pour les ranger religieusement;-))

    Totoche > Passe tout de suite commande du Futuropolis, non mais… (Y a des gros seins ;-))(et c’est en noir et blanc)

  • Un seul en français (et visiblement les histoires les plus intéressantes). Le Futuro est difficile à trouver ou je me trompe ?

  • A dire vrai, j’ai pas cherché, vu que je l’ai depuis 75. Tant pis pour les autres, zont qu’à faire les brocantes et une prière, si ça existe plus ;-)

  • Bodé chez Futuro ? T’es sympa Boyington, c’est un des 30/40 les plus durs à trouver aujourd’hui, avec (encore plus rare) : « le Roman de renart » par Forest et Cabanes. J’aimerais bien l’avoir le Bodé. En ce qui concerne le Forest/Cabanes, j’en scanne des bouts bientôt sur 1caseenmoins, parceque ça mérite vraiment.

  • Inconnu au bataillon ce « Roman de Renart » (quoique, en y réfléchissant, j’ai dû le voir dans ma jeunesse). J’ai croisé plusieurs fois le Bodé à une époque où je farfouillais encore. Trop cher pour moi :-)

  • « Le Roman… » de Cabanes et Forest a été prépublié dans A suivre n° 1 à 8.
    Mais en grand format bien imprimé, c’est la tuerie totale.
    En terme de dessin hachuré, on dirait du Wrightson, sans parler du style façon gardien de la Crypte (un gars présente chaque histoire. Et le ton !! …Insolent à souhait ! Du très grand.

  • Ah ben dis-donc, je savais pas que mon baudet… heu Bodé, était si convoité. Je vais le surveiller, pas qu’on m’le pique. Renart je l’ai dans « à suivre ». J’aurais sans doute dû l’acheter aussi à sa parution :-). Vrai que c’est du beau-bon boulot.
    Hectorvadair > J’ai le Futuro, mais j’ai plus 20 ans, snif!

      • @Li-An: C’est le Erotica chez Neptune? Je l’ai en anglais et en couleur de chez Last Gasp. J’ai aussi les deux Cheech, Deadbone (vraiment génial celui là) et Cobalt 60 (les pages en N&B parues dans metal, plus la suite de son fils) de chez Fantagraphics et 3 ou 4 Junkwaffel.

          • @Li-An: C’est dans l’esprit d’Erotica. Des petites histoires d’une page avec des gags froids un peu cruels. N&B, des crayonnés (parfois mal scannés). Seul le lettrage est encré. C’est le petit univers développé que je trouve génial (un pic au dessus des nuages, peuplés de lézards, de monstres, de broads, d’une momie etc..Descriptif/crobards en début d’album, comme dans Cheech, mais en mieux). C’est mon préféré, mais pas sûr non plus que ça réclame une quête effrénée, hein…

            (il y a un truc dans les Trondheim époque Mildiou, et aussi dans les premiers Donjon, qui m’a toujours rappelé Bodé, dans l’ambiance, mais je n’arrive pas à savoir exactement quoi…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *