The Moon Moth, une adaption vancienne de Humayoun Ibrahim (First Second)

moon-moth-comics-vance-ibrahim-01

Voilà un comics dont je n’aurais pro­ba­ble­ment jamais enten­du par­ler si il n’était une adap­ta­tion d’une nou­velle de Jack Vance, tra­duite en fran­çais sous le titre Papillon de Lune et publiée dans plu­sieurs recueils en France.

Sur Sirène, les habi­tants portent tous un masque qui expriment leur sta­tut social et leur état d’humeur. Sur Sirène, il n’y a pas d’argent, un sys­tème escla­va­giste est en vigueur et on obtient ce que l’on peut en fonc­tion de son sta­tut social. Sur Sirène, les gens com­mu­niquent en chan­tant accom­pa­gnés par de petits ins­tru­ments qui ont cha­cun leur spé­ci­fi­ci­té et qui sont uti­li­sés dans des cir­cons­tances pré­cises.
Thissel est nom­mé comme consul sur Sirène – suite au décès par déca­pi­ta­tion du pré­cé­dent consul qui avait mal inter­pré­té un masque – et, mal­gré le sou­tien de quelques expa­triés, a un peu de dif­fi­cul­té à s’adapter à la com­plexi­té des rela­tions sociales de la pla­nète. Sans comp­ter que le très dan­ge­reux Angmark débarque et que Thissel a ordre de le mettre hors d’état de nuire. Mais com­ment recon­naître une per­sonne sur un monde où tout le monde porte un masque ?

Humayoun Ibrahim s’est atta­qué à l’adaptation avec beau­coup de cou­rage et le résul­tat est un pre­mier album qui tient la route mais avec quelques défauts de jeu­nesse. Avec d’autant plus de cou­rage que c’est une nou­velle que j’aurais pro­ba­ble­ment écar­tée si j’avais eu à faire un choix. Elle a plu­sieurs désa­van­tages pour une BD:

  1. c’est une enquête poli­cière, un genre qui fonc­tionne moyen­ne­ment en BD – le per­son­nage enquê­teur se déplace dans des lieux connus pour inter­ro­ger des gens, c’est donc assez sta­tique et bavard.
  2. les per­son­nages portent des masques qui peuvent chan­ger sui­vant leur humeur – ce qui risque de déso­rien­ter le lec­teur. Ibrahim s’en tire bien mais, évi­dem­ment, on a l’impression de lire une BD entiè­re­ment peu­plée d’extra-terrestres impas­sibles.
  3. les per­son­nages font de la musique, ce qui est com­pli­qué à repré­sen­ter en BD. Mais là encore, Ibrahim pro­pose des solu­tions gra­phiques qui fonc­tionnent bien.

moon-moth-comics-vance-ibrahim

Au final, un album qui fera plai­sir aux fans de Vance et aux curieux ama­teurs d’une SF qui sort de l’ordinaire mais à la réa­li­sa­tion qui pêche un peu par manque d’expérience. En anglais uni­que­ment.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
, , ,

2 commentaires

  • Salut!
    Vendu pour $0.01!!!
    + $3.99 ship­ping
    sur Amazon USA
    d’occaz quand même

    Est-ce que tu l’as lu entié­re­ment?
    Je n’ai pas été embal­lé par son style plu­tôt hési­tant.

    • Je l’ai lu en entier mais par pure curio­si­té. C’est un pre­mier album, on ne peut pas vrai­ment juger sur ce tra­vail. Mais c’est sûr que je ne l’offrirai pas :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *