Les Voleurs de Carthage t.2 (Appollo & Tanquerelle – Dargaud)

appollo-tanquerelle-voleurs-carthage-t2-couv

Semi-copinage – Nous avions laissé nos deux lascars Horodamus et Berkan dans une bien mauvaise posture dans le tome 1 (cf. mon précédent billet) et les voilà sauvés par l’armée romaine qui s’apprête à mener l’assaut aux remparts de Carthage. Ce qui ne va pas les détourner de leur obsession number ouane: piquer le trésor du temple de Tanit. Enfin, c’est ce qu’ils aimeraient croire.

Il y avait plein de bonnes choses dans le tome 1 – et d’autres qui m’avaient moins emballées – et le tome 2 est étrangement différent. Un peu moins graphique – dommage – il se concentre surtout sur la prise de Carthage par ces grosses brutes de Romains. On comprend mieux où voulait en venir Appollo: nos héros qui se croient plus malins que tout le monde se font rattraper par l’Histoire et ils vont la sentir passer. Le dessin de Tanquerelle semble un poil en dessous du tome 1 mais il a droit à quelques belles scènes.
Finalement, mon principal regret c’est qu’on n’ait pas eu droit à un vrai roman graphique où on aurait ressenti Carthage dans sa moelle. On découvre dans ce second volume une part de la nature profonde de la ville (j’aime tellement le concept de ville racontée) mais de manière un peu trop rapide peut-être. Et on aurait pu passer plus de temps avec des personnages vraiment intéressants.

appollo-tanquerelle-voleurs-carthage-t2-pl+1

L’album a droit à un beau sticker «Les Inrockuptibles ont trouvé ça trop bien». Ça m’a rappelé les années 90, tiens.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

2 commentaires

  • Et il est recommandé par votre libraire car ce T.2 donne une toute autres dimension au T.1: un ton beaucoup plus noire que ne le laissait supposer le début de l’histoire et de belles scènes d’une rare violence qui fonctionne étonnamment bien avec le dessin semi-réaliste de Tanquerelle . sans copinage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *