Dans l’atelier de Fournier (Nicoby & Joub – Dupuis)

atelier-fournier-joub-nicoby-couv

Parmi les ouvrages de commé­mo­ra­tion des 75 ans du person­nage Spirou, cet album de 130 pages est le moins conve­nu. Nicoby et Joub utilisent le prétexte d’une journée passée avec Fournier pour racon­ter son parcours d’auteur BD et un peu plus. On les voit boire des coups, farfouiller dans les fardes, admirer des origi­naux et écouter Fournier évoquer ses souve­nirs. C’est vivant, astucieu­se­ment mis en page et ça donne une idée assez juste du person­nage, de son rapport avec le métier, ses rencontres et sa généro­si­té. Comme j’ai eu l’occa­sion de faire moi-même ce voyage, la lecture de l’ouvrage était très madeleine de Proust. C’est que Fournier n’a pas été que auteur mais aussi un type prêt à aider les jeunes dessi­na­teurs bretons et à leur ouvrir son atelier. Mais ça, on le devine plus qu’on ne le voit. C’est un peu la limite de l’exer­cice : on ne saura pas vraiment comment Fournier aborde ses albums en tant qu’au­teur, quels auteurs il a aidé et comment, bref, tout ce qui fait le sel d’une monogra­phie en général. Par contre, on peut saluer l’hon­nê­te­té du propos, Fournier n’hési­tant pas à aborder des sujets chauds – la jalou­sie des confrères quand il reprend Spirou, le person­nage de José Dutillieu où le ”thé” de Franquin. Autre problème pour moi : j’ai du mal à recon­naître physi­que­ment Fournier dans le person­nage repré­sen­té. Il ressemble à un petit bonhomme rondouillard hyper­ac­tif et Fournier est loin d’être petit. Mais j’ima­gine que la grande taille de Joub a dû présen­ter quelques problèmes d’échelle.
Bon, je vais arrêter de choui­ner, c’est un album très intéres­sant pour le curieux qui décou­vri­ra quelques aspects de la vie de tous les jours d’un auteur de BD de l’ ”ancienne généra­tion” et toute une période du magazine Spirou – censure comprise. En bonus, l’album présente de nombreux travaux peu connus ou ignorés de Fournier et rappelle que ce dernier est un dessi­na­teur digne d’inté­rêt qui conti­nue son activi­té avec beaucoup d’enthou­siasme même si je regrette un qu’il n’écrive plus ses propres histoires.

atelier-fournier-joub-nicoby-pl

atelier-fournier-joub-nicoby-pl2

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *