Votez Bruno Racine – trop tard

Bruno Racine est né en 1961 à Raon l’Étape (Vosges). À l’âge de quatorze ans, il envoie réguliè­re­ment des dessins de presse à L’Est Républi­cain (tous refusés) et crée le person­nage de Ricki­boom. En 1978, une carte blanche consa­crée à Bracine est annon­cée dans Spirou. Elle ne sera finale­ment pas publiée. En 1981, une histoire de vingt pages où l’on voit Ricki­boom partir sur Mars est dessi­née pour le fameux fanzine lorrain Le Lorgnon. Malheu­reu­se­ment le numéro est annulé et les planches semblent être perdues. Racine travaille de nombreuses années pour les séries animées Il était une fois la Vie et assimi­lées. Il conti­nue à dévelop­per le person­nage de Ricki­boom et de nombreux fanzines (et même les Cahiers de la BD) annoncent la parution imminente d’un premier album d’abord chez Novedis puis chez Glénat (Ricki­boom devenant pour l’occasion un person­nage féminin vivant au XVIIIème siècle) mais l’éditeur fait marche arrière trouvant le person­nage « trop intellectuel ».

bruno racine autoportrait
Autopor­trait de Bruno Racine en 1985

Le travail de Racine suscite l’intérêt de l’Oubapo dans les années 1990. Racine est présent aux premières réunions qui mèneront à la création de l’Associa­tion mais des disputes régulières avec plusieurs des membres fonda­teurs (il aurait traité Lewis Trond­heim)) finissent par l’éloigner du groupe. Il garde­ra néanmoins quelques contacts puisqu’il est crédi­té comme figurant dans un projet de film de Marjane Satra­pi. Son travail est réguliè­re­ment évoqué par des auteurs de la nouvelle généra­tion (pas toujours pour en dire du bien) dans de nombreuses inter­views. Un projet de film d’adaptation de Ricki­boom est annon­cé en 2019 avec Luc Besson à la réali­sa­tion. Il serait au point mort.

En 2021, les auteurs se mobilisent pour faire élire Racine Grand Prix de la Ville d’Angoulême. Ce dernier qui travaille­rait sur un roman graphique de 500 pages, Ricki­boom, souve­nir d’hier, n’a toujours pas réagi à cette annonce.

bruno racine bd rickiboom
Extrait présu­mé de « Ricki­boom fait les 400 coups » (image reprise du site Lambiek)

Bruno Racine et moi

Je connais mal Bruno Racine que je n’ai croisé qu’en festi­val. La mobili­sa­tion m’a pris au dépour­vu puisque j’avais déjà voté avant d’en prendre connais­sance. Il va sans dire que me sentant parti­cu­liè­re­ment proche de son parcours (surtout en ce moment), je soutiens vigou­reu­se­ment cette campagne. Et je n’ai d’ailleurs absolu­ment aucun ressen­ti­ment à son égard sur les propos qu’il a pu tenir sur mon travail. Il semble­rait que Corné­lius ait le projet de publier une intégrale des aventures de Ricki­boom en 2023.

Correctif

On m’apprend qu’il existe un Bruno Racine conseiller maître à la Cour des comptes qui aurait réali­sé un rapport sur l’évolution de la création en France. Il n’y a évidem­ment aucun lien de paren­té avec l’auteur de BD homonyme.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Mots-clés de l’article
Rejoindre la conversation

8 Commentaires

  1. says: Jourdan

    Un parcours semé d’embûches pour cet auteur on dirait.. Ça inter­pelle sur le point que beaucoup d’artistes,d’écrivains, ne vivent pas forcé­ment de leur plume .

    1. says: Li-An

      En fait, il n’y a qu’une minori­té d’auteurs qui vivent décem­ment de leur travail. Ce qui est frappant en BD, c’est que ce n’était pas le cas il y a quelques dizaines d’années où on pouvait consi­dé­rer ça comme un vrai métier.

  2. says: Jourdan

    C’est dommage. Il faut dire qu’il y a beaucoup de produc­tion de BD et les lecteurs pas toujours au rendez vous,vu les prix (même si je trouve qu’un prix élevé se justi­fie plus pour une BD que pour un roman,mais c’est une opinion)

    1. says: Li-An

      Oui, la BD c’est un vrai inves­tis­se­ment (en même temps, les romans non Poche coûtent aussi une blinde).

  3. says: Snoreau

    Vraiment rigolo, je pensais que le billet avait été écrit un 1er avril… mais non. Sûrement un auteur imagi­naire créé par Lewis Trondheim.

Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *