Votez Bruno Racine – trop tard

Bruno Racine est né en 1961 à Raon l’Étape (Vosges). À l’âge de quatorze ans, il envoie réguliè­re­ment des dessins de presse à L’Est Républi­cain (tous refusés) et crée le person­nage de Ricki­boom. En 1978, une carte blanche consa­crée à Bracine est annon­cée dans Spirou. Elle ne sera finale­ment pas publiée. En 1981, une histoire de vingt pages où l’on voit Ricki­boom partir sur Mars est dessi­née pour le fameux fanzine lorrain Le Lorgnon. Malheu­reu­se­ment le numéro est annulé et les planches semblent être perdues. Racine travaille de nombreuses années pour les séries animées Il était une fois la Vie et assimi­lées. Il conti­nue à dévelop­per le person­nage de Ricki­boom et de nombreux fanzines (et même les Cahiers de la BD) annoncent la parution imminente d’un premier album d’abord chez Novedis puis chez Glénat (Ricki­boom devenant pour l’occasion un person­nage féminin vivant au XVIIIème siècle) mais l’éditeur fait marche arrière trouvant le person­nage « trop intellectuel ».

bruno racine autoportrait
Autopor­trait de Bruno Racine en 1985

Le travail de Racine suscite l’intérêt de l’Oubapo dans les années 1990. Racine est présent aux premières réunions qui mèneront à la création de l’Associa­tion mais des disputes régulières avec plusieurs des membres fonda­teurs (il aurait traité Lewis Trond­heim) finissent par l’éloigner du groupe. Il garde­ra néanmoins quelques contacts puisqu’il est crédi­té comme figurant dans un projet de film de Marjane Satra­pi. Son travail est réguliè­re­ment évoqué par des auteurs de la nouvelle généra­tion (pas toujours pour en dire du bien) dans de nombreuses inter­views. Un projet de film d’adaptation de Ricki­boom est annon­cé en 2019 avec Luc Besson à la réali­sa­tion. Il serait au point mort.

En 2021, les auteurs se mobilisent pour faire élire Racine Grand Prix de la Ville d’Angoulême. Ce dernier qui travaille­rait sur un roman graphique de 500 pages, Ricki­boom, souve­nir d’hier, n’a toujours pas réagi à cette annonce.

bruno racine bd rickiboom
Extrait présu­mé de « Ricki­boom fait les 400 coups » (image reprise du site Lambiek)

Bruno Racine et moi

Je connais mal Bruno Racine que je n’ai croisé qu’en festi­val. La mobili­sa­tion m’a pris au dépour­vu puisque j’avais déjà voté avant d’en prendre connais­sance. Il va sans dire que me sentant parti­cu­liè­re­ment proche de son parcours (surtout en ce moment), je soutiens vigou­reu­se­ment cette campagne. Et je n’ai d’ailleurs absolu­ment aucun ressen­ti­ment à son égard sur les propos qu’il a pu tenir sur mon travail. Il semble­rait que Corné­lius ait le projet de publier une intégrale des aventures de Ricki­boom en 2023.

Correctif

On m’apprend qu’il existe un Bruno Racine conseiller maître à la Cour des comptes qui aurait réali­sé un rapport sur l’évolution de la création en France. Il n’y a évidem­ment aucun lien de paren­té avec l’auteur de BD homonyme.

#Mots-clefs :

!ABC Pour signa­ler une erreur ou une faute de français, veuillez sélec­tion­ner le texte en question et cliquer sur l’icône R en bas à gauche.

fille boutique promo
Partagez ce contenu

8 commentaires

  1. Un parcours semé d’embûches pour cet auteur on dirait.. Ça inter­pelle sur le point que beaucoup d’artistes,d’écrivains, ne vivent pas forcé­ment de leur plume .

    • En fait, il n’y a qu’une minori­té d’auteurs qui vivent décem­ment de leur travail. Ce qui est frappant en BD, c’est que ce n’était pas le cas il y a quelques dizaines d’années où on pouvait consi­dé­rer ça comme un vrai métier.

  2. C’est dommage. Il faut dire qu’il y a beaucoup de produc­tion de BD et les lecteurs pas toujours au rendez vous,vu les prix (même si je trouve qu’un prix élevé se justi­fie plus pour une BD que pour un roman,mais c’est une opinion)

  3. Vraiment rigolo, je pensais que le billet avait été écrit un 1er avril… mais non. Sûrement un auteur imagi­naire créé par Lewis Trondheim.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.