Operation Opera, une BD numérique de Vincent Perriot

Si Vincent Perriot conti­nue à sortir des albums réguliè­re­ment, j’avoue que je ne me suis pas penché dessus pour raison de thème qui ne m’attire pas parti­cu­liè­re­ment (Paci chez Dargaud avec Isabelle Merlet aux couleurs sorti il y a peu).
Il vient de lancer une BD numérique SF en défile­ment verti­cal qui fonctionne très bien et qui mérite qu’on y jette un œil même si l’his­toire a un peu de mal à se mettre en place. On dira que c’est un plus un voyage onirique dans l’espace…

vincent-perriot-opera

vincent-perriot-opera_02

  • Prologue à ne plus lire nulle part.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Mots-clés de l’article
Rejoindre la conversation

6 Commentaires

  1. says: Tororo

    Ouaouh ! J’aime beaucoup le système de narra­tion. Je ne suis pas sûr que ce soit l’his­toire qui a du mal à se mettre en place, c’est à mon avis plutôt le lecteur qui peut avoir besoin d’un certain temps pour trouver ses marques (d’où l’uti­li­té de ce prologue contemplatif).

  2. says: julien

    D’accord avec Tororo;le ”rouleau” s’appa­ren­te­rait presque à une autre grammaire,un regard naturel,trés spontané.Petit aveu:on se ferait davan­tage contemplatif;je n’ai pas ”lu” au sens originel.L’image absorbe toute l’attention,et c’est aussi passionnant.

    1. says: Li-An

      Je pense en effet qu’il faut modifier l’appa­ri­tion des textes : on regarde plus le défile­ment des images en se deman­dant ce qui va surgir.

  3. says: Nicolas

    C’est vraiment très sympa. De toute façon, j’aime beaucoup ce que fait Vincent Perriot, en parti­cu­lier ce qu’il a publié aux éditions de la cerise, même si j’ai été moins convain­cu par ses derniers albums.

    Sur le système de dérou­le­ment verti­cal, Boulet a égale­ment fait des trucs très sympa comme ça par exemple : http://​www​.boulet​corp​.com/​b​l​o​g​/​2​0​1​3​/​0​8​/​0​2​/​l​e​-​l​o​n​g​-​v​o​y​a​ge/

    J’étais à Angou­lême il y a deux ans et la Corée était invitée d’hon­neur. Il y avait une grosse expo avec une douzaine d’ordi­na­teurs en libre accès qui permet­taient de décou­vrir les webco­mics coréens (qu’ils appellent ”webtoons”). Le défile­ment verti­cal était plus ou moins la règle et il y avait des choses complè­te­ment incroyables d’un point de vue visuel… Un exemple qui n’est pas très intéres­sant visuel­le­ment qmais qui donne une idée de la chose : http://​comic​.naver​.com/​w​e​b​t​o​o​n​/​d​e​t​a​i​l​.​n​h​n​?​t​i​t​l​e​I​d​=​3​5​0​2​1​7​&​n​o​=​3​0​&​w​e​e​k​d​a​y​=​tue

    1. says: Li-An

      Heureux les visiteurs ”lambda” qui ont le temps de décou­vrir des choses sur les festi­vals. En tout les cas, le système est très intéres­sant – plus simple que les comics ”animés”.

Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *