Jérôme et Sultana (Nilso – flblb)

Plus de deux ans après le précé­dent volume (voir le post de l’époque|ici|), revoi­là Jérôme et ses inter­ro­ga­tions. Parta­gé entre ses désirs d’écri­vain et la charge nouvelle de la librai­rie, il s’inter­roge sur sa vocation et son rapport à la litté­ra­ture. Vaut-il mieux être un bon libraire qu’un petit écrivain ? se demande Jérôme. Dialogues souriants, douceur du trait, le travail de Nylso suit les évolu­tions de son person­nage, par petites touches impres­sion­nistes. Un univers origi­nal et simple sans être simpliste.

psychorigide
clic l’image

#Mots-clefs :

!ABC Pour signa­ler une erreur ou une faute de français, veuillez sélec­tion­ner le texte en question et cliquer sur l’icône R en bas à gauche.

fille boutique inktober2021 opt 2
Partagez ce contenu

2 commentaires

  1. Sulta­na, elle lit. C’est un contre­point aux réflexions de Jérôme (qui, curieu­se­ment, ne portent pas sur l’amour et les femmes). 

Laisser un commentaire