Alexander Rothaug

Alexander Rothaug (1870-1946) est un peintre viennois qui a travaillé pour le théâtre mais s’est surtout fait connaître pour ses peintures murales. Les images montrées ici sont tirées d’une exposition et méritent le détour malgré le côté très « mythologique/Art Nouveau », pas toujours de très bon goût mais qui permet des choses quelque fois étonnantes.
Chez Rothaug, la rondeur des femmes, l’humour visible, la force physique représentée et une forme d’étrangeté dans certains tableaux rappelle de nombreux illustrateurs plus contemporains – Frazetta, Corben, Nicollet ou même Bodé – et du coup, un petit billet me semblait approprié.

alexander-rothaug_12

alexander-rothaug_10

alexander-rothaug_07

alexander-rothaug_06




  • Auteur de BD et bavard impénitent | Contact | Bio/Biblio | Dernier album: La revanche du grand singe blanc (Vents d'Ouest - 2013).

    4 commentaires

    • Répondre novembre 12, 2013

      julien

      Non,pas toujours de bon goût!Mais on sent qu’il y a pris du plaisir!

      On sent aussi qu’il a voulu « tout » mettre.Génial ou légèrement écoeurant selon l’humeur.

      (La parenté avec Bodé est fort bien vue)

      • Répondre novembre 12, 2013

        Li-An

        Oui, c’est rare de voir le plaisir de la représentation chez les peintres. Il y a une sorte d’excitation.

    • Répondre novembre 12, 2013

      Kris

      Kitch et très bien composé (espace négatifs)

      La comparaison avec Frazetta est aisée ;-)

      Des couleurs et matières m’ont fait songer rapidement à L’illustrateur Chichoni.

      Incroyable de découvrir ce genre images sorties de l’oubli,

      Merci.

      • Répondre novembre 12, 2013

        Li-An

        Plutôt dans les hommes, le côté Frazetta :-). Il y a du Chichoni aussi dans les couleurs et le côté tordu des corps.

    Laisser une réponse