Vania Zouravliov

trio

J’ai décou­vert Vania Zourav­liov sur le Net avec des illus­tra­tions érotiques pour des éditeurs anglais. Son côté post-Métal ne pouvait que me séduire. Même si il travaille beaucoup d’après photos, c’est toujours de manière intéres­sante, recréant un univers vague­ment tortu­ré et toujours sédui­sant avec une espèce de facili­té qui rappelle Moebius. Il est devenu une espèce d’illus­tra­teur très tendance puisque j’ai lu quelque part qu’il comptait Madon­na parmi ses fans et il travaille aussi bien pour la pub que pour Beck.

nature morte

pub

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Mots-clés de l’article
,
Rejoindre la conversation

16 Commentaires

  1. says: totoche

    Ça devient coquin, ici …
    On ne va pas tarder à voir du Félicen Rops ou du Nicole Clave­loux pour les grands sur ce blog,
    foi de Totoche,
    je vous le dis tout net les aminches.

  2. says: Li-An

    Pfouu, le Clave­loux pour les grands aurait dû sortir plus tôt mais il est dans ma chambre, sous un tas de bouquin quelconque. Ces images sont très sages, je n’ai pas mis les érotiques parce que j’ai eu la flemme de farfouiller sur mon disque dur :-)

  3. says: Boyington

    C’est quoi le diminu­tif pour Tampax ? (Oh là là, qu’elle est relou celle-là ! Comme rentrée on a vu mieux)

  4. says: Boyington

    Ben oui, j’étais fatigué. En fait c’est l’inverse : Tampax c’est le diminu­tif de quoi, si Vania c’est celui d’Yvan ? Bon ça vole bas, vaut mieux laisser courir… A propos de voler, j’ai vu à Paris une affiche pour le salon de l’aéro­nau­tique et de l’espace réali­sée par Moeb. De cette année ? Je ne sais pas.

  5. says: renaudb

    superbe illus­tra­teur. Un univers onirique très inquié­tant. Il a réali­sé tout le livret de l’album de Matt Elliot ”drinking songs”

Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *