Une croisière au hasard (Josépé – Scutella)

couv

Angou­lême 2009 est termi­né et avec lui ses terrasses bondées… Me voilà de retour et j’en profite pour saluer avec émotion tous ceux qui ont eu la patience d’écou­ter ma logor­rhée sans fin. Bise aux filles…
Alors, je sens comme une impatience dans mon public chéri. ”Est-ce que Li-An a acheté des trucs biens ?”. Ça, des trucs accro­cheurs, j’en ai vu mais crise banquaire oblige, j’ai dû faire des choix draco­niens. On pourrait penser que je vous dégot­te­rai la crème de la crème mais bon, c’est plutôt le coup de coeur, le hasard innocent et le copinage inten­sif. Et alors… Et alors.. ?

Scutel­la, on ne pouvait pas les louper : affiches inondant les magasins angou­moi­sins (comme je le dis bien, mainte­nant), stand bien placé… et couver­tures aguichantes. J’ai jeté mon dévolu sur le recueil d’images de Josépé, dans une certaine tendance de hachures légères qui vient de Sfar/​Blain pour aller à Vincent Perriot (bon, moi aussi, je hachure gaiement, je le recon­nais). L’inté­rêt de la hachure, quand elle est bien dense, c’est de créer des ombres, des effets de souve­nirs, de choses esquis­sées et une dynamique intéres­sante. Quant c’est associé à une poésie intri­gante comme ici, je craque. Josépé est déjà connu des amateurs à ce que j’ai compris et son livre accom­pagne avec deux petits camarades la naissance des éditions Scutel­la, maison angou­moi­sine ambitieuse qui présente de beaux objets très soignés à un prix… assez corsé. Mais il parait que c’est ultra bio, alors… (les titres sont ceux de Josépé).

L'oiseau-tuteur

Le bal des poulpes

Les criquets

!ABC Pour signa­ler une erreur ou une faute de français, veuillez sélec­tion­ner le texte en question et cliquer sur l’icône R en bas à gauche.

fille boutique inktober2021 opt 2
Partagez ce contenu

22 commentaires

  1. Oh que c’est biau ! Les hachures, bien faites, j’adore ça. (Pour ça d’ailleurs que j’en fais depuis 35 ans!! Enfin, entre autre.) Pas à dire, le noir et blanc et gris en hachures, ”soignées”, ça jette.
    (Atten­tion à la dégrin­go­lade des fans de couleur, lol.)

  2. Josépé est connu pour avoir parti­ci­pé à l’aven­ture Coconi­no-World dont il est un des piliers. Son travail sur la hachure me surprend agréa­ble­ment, très éloigné du souve­nir que j’avais de lui.

  3. Boying­ton lachant un ”LOL”;je suis effondré.
    Le bonheur de la hachure,c’est comme les petits points de Pichard,une distrac­tion heureuse du dessi­na­teur et un prolon­ge­ment de ce que devrait plus souvent-c’est le cas ici- susci­ter une image,de l’imaginaire,un ton,une tension..?Mais alors Quid de la hachure chez un F.Schuiten par exemple?Chouette découverte.

  4. Pas pu te saluer : trop de monde faisait la queue pour toi !
    Pas vu cet album, mais je trouve Josépé, un des piliers de Coconi­no World, très talen­tueux, j’ai un bon souve­nir de son ”graphis­graphe” ou ”batis­graphe” ou un truc comme ça, son projet de diplôme à l’école de l’image je crois. Zut je ne me rappelle plus le nom ni rien d’autre.

  5. Tu rigoles ou quoi ? C’était assez calme à part le dimanche matin au tout début de la dédicace. La prochaine fois, tu feras un effort :-))

  6. J’aurai peut-être dû lâcher un MDR pour ne pas que Julien s’effondre :-) Mais après tout j’ai quand même des origines pour moitié anglaises, alors zut. Et pourquoi j’aurais pas droit comme tout le monde au lol, d’abord, hein ? Sectaire, va.
    Et vive les hachures, pour l’ima­gi­naire, le visuel et tout ce qu’on veut,même le petit bonheur. Sans bouder tout le reste.

  7. Et…As tu pu renouer des retrou­vailles émues avec Blutch..?Il prépare un bouquin autour de…Catherine Deneuve(pardon à Boying­ton pour mon sectarisme,j’avoue des penchants réac…)

  8. Des retrou­vailles émues avec Blutch ? Tu rigoles, il va me regar­der de travers en se deman­dant qui je suis si j’ai le malheur de le saluer :-)

  9. Jean-no, c’est le type qui fait des photos en cas où il serait contes­té dans un commen­taire sur un blog :-) On voit surtout que y’avait plein de monde à ma gauche :-) Mais on ne peut pas nier que je dessinais…

  10. Mais…C’est un montage ces photographies,enfin!Des auteurs soumis à la signa­ture à la chaine dans un espace si étroit,ça n’existe pas,voyons;ça n’est pas humai­ne­ment plausible…

  11. C’est pas ”Vortex” à Lens non plus, pff ! (ça va comme ça Julien?)J’ai aussi hé hé ou hi hi, mais ça l’fait pas, trop ringard :-)
    Au final qu’est-ce qui est mieux ? Une file poussante style Mac Do, ou ”bon, où y sont les gens ? Zont pas vu que je venais aujourd’hui”? 

  12. Il vaut mieux Mac Do pour l’ego (même si je n’ai jamais connu ça) mais l’idéal, ce sont des gens qui viennent petit à petit avec jamais plus de deux personnes qui attendent…

  13. Ha ! Je cherchais des infos sur cette petite perle dégotée sur le site de Coconi­no World* et les pages que tu as scannées ont suffit à me convaincre : mon mail de commande viens de partir. Je suis impatient de m’embarquer dans cette croisière-là.

    Merci de ce coup de main involon­taire ;-p

    Czek

    *http://​www​.coconi​no​-world​.com/​g​r​a​p​h​i​c​_​p​o​s​t​/​i​m​_​p​o​s​t​_​0​0​4​/​a​n​g​o​u​l​b​o​o​k​s​/​a​n​g​o​u​l​b​o​o​k​s​.​htm

Laisser un commentaire