Swallow n°5

swallow5-couv00

Comme promis la semaine dernière, voilà le billet sur le recueil Swallow, le numéro 5 exacte­ment, recueil dirigé par Ashley Wood. On va commen­cer par ce qui fâche : je ne suis pas un grand fan du travail de Wood que je trouve un peu sures­ti­mé. Il a une liber­té (gagnée de haute lutte) de graphisme impos­sible à nier mais je trouve l’ensemble un peu froid et trop intel­lec­tuel. Quoiqu’il en soit, il prouve qu’il a de l’éner­gie à revendre avec ses multiples expériences édito­riales et notam­ment Swallow, qui compile des images des illus­tra­teurs qu’il aime et juste des images. Très bien impri­més, épais et soignés, ce sont des ouvrages promis à devenir cultes mainte­nant que la série s’est termi­née (ce dernier numéro date de 2008). Celui-ci est vraiment très riche avec notam­ment de magni­fiques repros de peintures de Dave Cooper (bien plus nombreuses que dans Hey 2), les illus­tra­tions de Uwe Heidschöt­ter dont j’ai déja parlé ici ou de Barna­by Ward dont je parle­rai prochai­ne­ment. On y admire­ra aussi les images étranges de Al Colum­bia toute en oppres­sion et décalage ou John Watkiss, héritier d’une grande tradi­tion mais capable de dessins de mode épatants. Et d’autres encore à découvrir…

Il semble­rait que pour chaque numéro, il y ait pléthore de couver­tures diffé­rentes. Mon exemplaire présente un dessin de Toppi par exemple.

couverture alternative

Dave Cooper

John Watkiss

Tim Biskup

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Mots-clés de l’article
,
Rejoindre la conversation

20 Commentaires

  1. says: Julien

    Toute une culture admirable,peu,trop peu recon­nue de sa diversité,sa force et de ses promesses​.Et ce blog joue parfai­te­ment ce prolongement.

  2. says: Julien

    John Watkiss,on dirait du Mézières déguisé,et Gillonisé…Mais si mais si,regardez ce trait d’encrage,ce lavis coloré…

  3. says: Julien

    Oh,les mauvais esprits…(Du coup,je vais taire ma passion pour TOPPI,effrayé des retours de baton du tenan­cier des lieux)

  4. says: urbatrof

    Ashley je le vénère comme un Dieu, un peu de respect ! C’est l’un des rares qui me donne envie de persé­vé­rer dans l’imagerie.…

  5. says: Guillaume

    Ben moi j’aime beaucoup de travail de Wood. (Ashley, mais j’aime aussi celui de Wallace, mais c’est un autre sujet). Il est le seul à mon sens à savoir peindre (au sens classique du terme, c’est un vrai peintre, quoi) … des comics. C’est pas des person­nages de comics peints, plein de gens le font très bien, non, c’est de la peinture, et le sujet, ben c’est des pin-ups super sexy et des robots. Sans parler de sa produc­ti­vi­té absolu­ment démentielle.
    Moi je dis chapeau.

  6. says: Li-An

    @Julien : je justi­fie quand même ma remarque. Watkiss a un dessin plus précis que celui de Mézières et ses filles ont plus de charme que celles de Gillon.

    @urbatrof – @Guillaume : je savais qu’il y aurait des gens pour ronchon­ner :-) Chez moi, son travail ne provoque quasi rien. Je pense ”ah ! C’est malin !” et ça ne va pas plus loin. Désolé :-)

  7. says: Boyington

    @ Totoche : mâtinée d’un peu de Botero la Vénus…
    @ Lian : j’aime les nanas de Gillon, :-)
    Mais tu le savais déjà… Bon, n’en dis pas de mal stp.

  8. says: Boyington

    Marrant la bécane, je m’en vais poser des sacoches à ma nouvelle tout à l’heure… Il devrait en faire autant.

  9. says: Boyington

    Bah, t’es de mauvaise foi, au fond de toi tu les trouves pas mal du tout. Franche­ment, Mara, elle est super mignonne, et Quinine (avant sa trans­for­ma­tion), sédui­sante et pleine de mystère, non ?

Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *