Master of Fashion Illustration (David Downtown – Laurence King)

master-fashion-illustration-david-downtown

Voilà un bouquin qui semble fait pour l’expres­sion ”livre pour table basse”. Très épais, très bien impri­mé, il permet à David Downtown, illus­tra­teur de mode britan­nique, de faire le point sur les artistes qu’il aime, qui ont marqué l’his­toire de l’illus­tra­tion de mode et de présen­ter son propre travail.
Dans une petite inter­view, Downtown explique l’his­toire du projet. Il a réali­sé deux numéros d’un magazine de mode illus­trée appelé Pourquoi Pas ? (so french) et lorsque Laurence King lui a propo­sé de publier un livre sur son travail, il a eu envie de poursuivre le travail commen­cé dans le magazine : (re)faire décou­vrir des illus­tra­teurs de mode. Comme il n’est pas coincé, il a élargi jusqu’aux illus­tra­teurs et peintres plus classiques qui ont travaillé sur la femme et le vêtement. On pourra donc décou­vrir des travaux et une présen­ta­tion biogra­phique de Kenneth Paul Block, Bernard Blossac, Giovan­ni Boldi­ni, René Bouché, Étienne Dorian, Carl Erick­son, Erté, Tom Keaogh, J.C. Leyen­de­cker, Antonio Lopez, Francis Marshall, Bob Peak, Marcel Vertés, Andy Warhol, Coby Whitmore et Tony Viramontes. Un absent de poids : René Grau dont les droits de repro­duc­tion auraient explo­sé le budget consa­cré au livre (une absence paradoxale étant donné qu’il a visible­ment forte­ment influen­cé Downtown).
Le livre est très agréable à lire (en anglais) mais un peu frustrant : on ne peut admirer qu’une toute petite partie du travail des artistes et on aimerait en voir plus (coup de coeur perso pour Drian). Les repro­duc­tions sont souvent issues d’ori­gi­naux prêtés par les collec­tion­neurs et les ayants droits, ce n’est pas à dédai­gner. Quant au travail de Downtown, il est intéres­sant mais étran­ge­ment appli­qué comme on peut le voir dans ses portraits de stars au visage presque photo­réa­liste (preuve proba­ble­ment d’une grande aisance technique).

David Downtown

Kenneth Paul Block

Erté

Étienne Drian

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

4 commentaires

  • Je te remer­cie de parler ici du dessin de mode. J’ai toujours pensé que c’était un cousin de la bd même si l’on en parle moins que l’illus­tra­tion , véritable coffre aux trésors. Les dessins présen­tés sont magni­fiques même si l’on peut regret­ter l’absence de Gruau, IMMENSE dessi­na­teur dont on ressent l’influence sur le dessin de Block et que j’ai cru être l’auteur de la couv’

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *