Boy from Michigan, un LP sensible de John Grant

john grant boy michigan

J’ai une tendance certaine à décou­vrir certains artistes une fois partis du groupe qui les a rendu célèbre pour une carrière solo plus ambitieuse et person­nelle. Je n’ai donc pas écouté John Grant quand il officiait dans The Czars. Mais les multiples louanges de ses précé­dents albums m’ont rendu curieux et c’est finale­ment sur ce Boy from Michi­gan que je me suis laissé tenter. Je loupe visible­ment la quali­té des paroles très ironiques qui fustigent le rêve états-unien. L’album est basé sur ses souve­nirs d’enfance et familiaux et le son, pas mal inspi­ré des années 1980, s’en ressent. C’est peut-être ça qui m’a séduit. Ça et la très belle voix de Grant poignante sur les ballades.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Mots-clés de l’article
Rejoindre la conversation

2 Commentaires

Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *