Le chant mortel du soleil (Franck Ferric – Albin Michel/​Imaginaires)

lechantmorteldusoleil franck ferric

Les visiteurs de ce blog le savent bien, je lis très peu de fanta­sy. Et, de manière peut-être paradoxale, cette fanta­sy est assez française. Un exemple de plus avec ce Chant mortel du soleil signé Franck Ferric dans la collec­tion du moment Imagi­naires.

Dans un lointain passé – ou un lointain futur ? – les Hommes des Montagnes descendent ravager les plaines et récla­mer un tribut qui leur permet­tra de passer l’hiver, un hiver qui pourrait ne jamais se termi­ner si on en croit les prêtres de la Grande Flamme. Pas grave, les gens des Montagnes qui ont la taille de géants ont pour vocation première de tuer les Dieux et liqui­der les prêtres au passage. Et leur nouveau Qsar, poussé par un sorcier zarbi, a décidé que c’était le bon moment pour liqui­der le dernier des Dieux des plaines. Une guerre que va traver­ser Qosum, esclave en fuite qui découvre le monde avec ébahissement…

La construc­tion du bouquin m’a pas mal surpris. Pas de quête farami­neuse mais une descrip­tion gouleyante de la vie de merde de tous ces peuples qui puent la sueur, le bétail et crèvent bêtement d’une flèche mal placée. Il n’y a donc pas de drama­tur­gie même si l’histoire progresse et on se demande toujours où Ferric veut nous amener. J’ai eu l’impression que c’était surtout une invita­tion à voyager dans un monde et ses tradi­tions, se frotter au besoin de croyances et des dérives qu’elles finissent par amener. Face aux commu­nau­tés et à la guerre, les cavaliers des steppes semblent une alter­na­tive, mais une alter­na­tive très fragile… Au final, il ne faut pas s’attendre à une épopée mais à la visite d’un monde très incar­né, un dépay­se­ment qui ne joue pas la carte de l’exotisme, un genre de Terre Incon­nue où l’invité risque sa peau pour avoir enfreint une règle religieuse quelconque.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Mots-clés de l’article
Rejoindre la conversation

4 Commentaires

    1. Li-Ansays: Li-An

      Ah, d’accord. Malheu­reu­se­ment, il n’y a pas d’alternative pour le moment. Et j’avais oublié de corriger :-)

Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *