Swallow n°5

swallow5-couv00

Comme promis la semaine dernière, voilà le billet sur le recueil Swallow, le numéro 5 exactement, recueil dirigé par Ashley Wood. On va commencer par ce qui fâche: je ne suis pas un grand fan du travail de Wood que je trouve un peu surestimé. Il a une liberté (gagnée de haute lutte) de graphisme impossible à nier mais je trouve l’ensemble un peu froid et trop intellectuel. Quoiqu’il en soit, il prouve qu’il a de l’énergie à revendre avec ses multiples expériences éditoriales et notamment Swallow, qui compile des images des illustrateurs qu’il aime et juste des images. Très bien imprimés, épais et soignés, ce sont des ouvrages promis à devenir cultes maintenant que la série s’est terminée (ce dernier numéro date de 2008). Celui-ci est vraiment très riche avec notamment de magnifiques repros de peintures de Dave Cooper (bien plus nombreuses que dans Hey 2), les illustrations de Uwe Heidschötter dont j’ai déja parlé ici ou de Barnaby Ward dont je parlerai prochainement. On y admirera aussi les images étranges de Al Columbia toute en oppression et décalage ou John Watkiss, héritier d’une grande tradition mais capable de dessins de mode épatants. Et d’autres encore à découvrir…

Il semblerait que pour chaque numéro, il y ait pléthore de couvertures différentes. Mon exemplaire présente un dessin de Toppi par exemple.

couverture alternative

Dave Cooper

John Watkiss

Tim Biskup

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

20 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *