Les couvertures de Fiction par Forest

Évidemment, si j’avais cherché un petit peu, j’aurais trouvé ces couvertures réalisées par Forest pour le magazine Fiction. Pas super complète (des doubles pages manquent), présentant de petits formats, cette page chez Noosphère a au moins le mérite d’exister.

un visage papillon

tomber vers le haut

limite abstrait

Merci à Doc Mars pour le lien.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

21 commentaires

  • Et ben moi,je reste fasciné et admiratif de ce travail et ce peu de moyen pour autant de puissance!(UN heureux,UN!)Le dernier c’est trés POIVET,non..?(Oui,bon,Poivet n’a pas bonne presse ici)

  • Joli. Tiens, le passage de l’autre côté de l’eau me rappelle un truc semblable dans « les naufragés du temps du temps », de… Forest et Gillon. Ca doit être dans le deuxième tome, « la mort sinueuse » je crois. (Je sais ce que va dire Li-An: Gillon, bof!… M’en fous, moi j’aime bien) Qui a vu Totoche au fait? Pas passé de l’autre côté de l’eau lui-aussi?

  • Forest possédait un style qui rompait totalement avec celui des autres dessinateurs de l’époque. pour bien en mesurer l’originalité, il n’est que de comparer ses couvertures à celles de ses collègues pour Fiction. Dirais-je qu’il n’y a pas photo ? Et puis, pour moi Forest reste l’artiste de « Mystérieuse, matin midi et soir », une merveille de poésie.

  • @Boyington : il est revenu sur ce blog :-) Et je ne ferai pas de commentaire sur Gillon :-)

    @feylhin : oui et non. Il était dans une certaine tradition (si on regarde les illustrateurs et peintres de l’époque, on retrouve ce style jeté, ces filles aux cheveux fous) mais son goût de la BD lui a permis de s’orienter vers des thèmes originaux. Et je n’ai toujours pas lu Mystérieuse

  • @Li-An: viens chez nous, je te le prêterai (« Mystérieuse… »):-) Perso, c’est pas celui qui m’a le plus branché. J’ai plus de souvenirs sympas de Barbarella par exemple.

  • Chez comment déjà, la boutique, à Orléans? J’ai déjà acheté pas mal de trucs sympas chez lui, par le passé.

  • Ah oui, c’est ça. (C’est juste un peu à l’étroit chez lui :-) Mais c’est sympa.) Y avait aussi une boutique spéciale BD sur une sorte de place, donnant sur la rue principale vers la cathédrale. Mais je ne sais pas si elle existe encore.
    Ca y est, je transforme ton blog en base de données commerciale! C’était quoi déjà le billet? Ah oui, Forest. Ben toute façon j’ai plus rien à en dire. Ah si, je relis « mystérieuse… » pour voir. Je redécouvre. Je ferai un comment critique après.

  • Sauf le respect dû à Boyington, je trouve que Mystérieuse c’est Forest au sommet de son art… le dessin atteint à une grâce que les premiers Barbarella, encore trop proches techniquement de l’illustration, charchaient encore sans toujours la trouver, et le scénario… je n’en dis rien, je ne voudrais pas spoiler!

  • T’inquiète Tororo, c’est juste ma mémoire qui défaille. Tu m’as donc d’ailleurs donné l’envie de le relire, ça me permettra de reconsidérer les choses.
    @ li-An: ben non, j’avais « à l’affiche », et un grand blanc en-dessous jusqu’en bas; Peut-être un bug momentané de ma bécane :-)

  • Non, c’est un de mes plugins qui a décidé de faire grève sans préavis… J’ai été aussi surpris que toi :-)

  • Bon, heu… j’ai donc relu « Mystérieuse etc. » Bah! Oui, c’est pas mal. Un peu vieilli quand même. J’ai pas pris un super grand pied (comme je le pourrais avec par exemple les aventures délirantes d’Ashe Barrett), je me suis promené dans l’histoire, disons. Rien à redire au graphisme. C’est plutôt l’histoire, qui me semble un peu confuse, passant du coq à l’âne, et comme s’il manquait le tome précédent, et le suivant… En bref, désolé Tororo, pour moi le graphisme est l’égal de sa production habituelle, et le scénar me laisse un peu de glace. Mais bon, les goûts et les couleurs, hein :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *