Amours (Dubout – Albert Dubout Communication)

am001

Au Musée de l’Érotisme à Paris, je n’ai pas trouvé grand chose à me mettre sous les yeux si ce n’est ce recueil d’illustrations de Dubout consacré aux couples (plus qu’à l’amour). La fondation qui gère son oeuvre semble publier régulièrement ce genre d’ouvrages qui couvre toute sa carrière sur une thématique particulière pour un prix modeste. Ici les grosses dames se succèdent aux petits maigres et son sens de la caricature est toujours aussi fascinant.

avant les grèves à la SNF

jogging motivé

d'Orléans ?

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

7 commentaires

  • Couverture superbe;de trés loin cet échantillon d’illustrations dépasse l’image,assez caricaturale,que l’on peut avoir de DUBOUT.Il y a travail des fonds,des coloris superbe.

  • Ça vaut le déplacement par curiosité: c’est composé d’une collection d’objets et images érotiques qui remontent jusqu’au préColombiens. Après, ce sont les expos temporaires qui font la différence. En parallèle de la Claveloux, il y avait une expo sur les magazines érotiques des années 80 qui n’avaient pas beaucoup d’intérêt – sauf si on aime les gros plans de foufounes. Quand j’y suis passé, le public était très majoritairement composé de jeunes couples de touristes en goguette (et qui avaient sûrement envie d’aller vite retrouver leur chambre d’hôtel :-)).

  • Oui je vois :)

    Personnellement , je trouve que l’appelation  » musée » est un peu forte.
    En voyant certains objets historiques , j’ai eu des doutes quand à leur authenticité et avec , dans mon souvenir , des écriteaux un peu flou quand aux dates ( si ma mémoire est bonne ).

    J’appelerai plus ce lieu « cabinet de curiosité » que musée.

    Mais c’est effectivement un lieu qui vaut le déplacement par curiosité comme tu dis et de préférence avec son amante, sa femme ou son garde du corps hé hé :)

  • C’est parce que tu as une vision « moderne » de la notion de musée. Ce n’est pas ici un musée géré par l’État avec des chercheurs et des administratifs chargés de mettre les pièces en valeur, c’est un petit musée privé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *