Boule de Suif – première

pl 1.0

pl2.0
clic

Tschaï étant ter­mi­né, on pou­vait pen­ser que je n’avais plus qu’à reprendre l’enseignement, la tête basse et le dos voû­té… Que nen­ni ! Jean-David Mor­van, mon esti­mé ex-scé­na­riste m’a pro­po­sé de tra­vailler dans sa col­lec­tion Ex Libris chez Del­court. Le plus com­pli­qué res­tait de trou­ver un bou­quin qui res­pecte les condi­tions mul­tiples et variées et qui soit libre. Mon pre­mier choix a été « le Hor­la » de Mau­pas­sant que mon fis­ton a étu­dié en qua­trième mais Appol­lo m’a convain­cu de m’intéresser à Boule de Suif, une nou­velle que j’avais bien aimée il y a long­temps. Ce sera donc un pro­jet en 46 pl et il me faut déjà pen­ser à la suite…
Je vous mets ici les deux pre­mières planches de la pre­mière ver­sion du pro­jet.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

37 commentaires

  • Jolie mise en scène pour l’introduction d’une nou­velle qui, si ma mémoire ne me trompe pas, doit plu­tôt bien se prê­ter à l’adaptation en BD (je pense notam­ment aux scènes de "pique-nique" qui ont un beau poten­tiel de mise en images). Appol­lo a été ins­pi­ré, je pense.
    Bon cou­rage !

  • Le Noir et Blanc, ça a quand même de la gueule !

    Donc, pas l’ombre d’un gris (comme chez Tripp-Loi­sel pour citer un exemple tout à fait au hasard ;-) ) ?

    Qui va se char­ger de la mise en cou­leur ?

    Si j’ai bien com­pris, tu tra­vailles seul pour cette adap­ta­tion ?

    Hou­la, ça en fait des ques­tions tout ça !

  • Totoche : il y aura une réponse à toutes ces ques­tions. Pas de gris (est-ce que ça passe bien à la repro ? Grave ques­tion :-)). Les cou­leurs seront de la douce mimine de Lau­rence Croix (Fan­tômes Blancs). Et je suis tout seul avec l’ombre de Mau­pas­sant qui pousse fort sur la porte et des influences nébu­leuses mais néan­moins très infor­mées.
    Mer­ci Doc, je vais tâcher d’aller lire ça.
    Oph : le pique nique c’est galère : des gens entas­sés dans une dili­gence en train de com­mu­ni­quer, c’est pas facile pour moi :-)

  • Superbe ! Mau­pas­sant est un de mes auteurs pré­fé­ré mal­heu­reu­se­ment peu adap­té en BD.
    C’est sûr que la scène du pique-nique devrait don­ner gra­phi­que­ment. Tu devrais peut être t’inspirer de la fameuse scène de dili­gence d’Oumpah-Pah et les pirates ;-)

  • Tu sais tout le bien que je pense de ton des­sin sur ce pro­jet, c’est vrai­ment très beau et très mai­tri­sé tout en res­tant spon­ta­né (enfin ça à l’air), bref la classe. Et puis vu la qua­li­té des cou­leurs de fan­tômes blancs, je m’fais pas trop de sou­ci pour la suite.
    à toub
    et relis Oum­pah Pah, ça reste un monu­ment (je fais le mariole, j’ai décou­vert ça il y a deux mois..) et le des­sin et la mise en scène sont d’une lim­pi­di­té..

  • Très jolies planches, on retrouve tout de suite l’atmosphère de Mau­pas­sant.
    Et pour répondre à Denis, contrai­re­ment au ciné­ma, il y a eu très peu d’adaptation d’œuvres lit­té­raires en bande des­si­née. En ce qui concerne Mau­pas­sant, Dino Bat­ta­glia avait fait de fort belles choses, en son temps (pas si loin­tain, d’ailleurs).

  • Je suis plu­tôt Asté­rix je l’avoue mais il fau­dra que je relise ça quand j’aurai l’occasion (mer­ci pour les com­pli­ments :-))

  • Pro­vi­sus : en effet, quelqu’un m’a dit si ce n’était pas un peu gon­flé de pas­ser après Bat­ta­glia. Je n’ai jamais été grand fan de Dino même si je trouve son tra­vail très beau (un peu l’école ita­lienne très gra­phique mais pas obli­ga­toi­re­ment très accro­cheuse) et de toute manière mon approche est tel­le­ment dif­fé­rente qu’on ne pour­ra pas vrai­ment com­pa­rer (si je me sou­viens bien, c’était qua­si des voix off, ce que je cherche à évi­ter).

  • Si tu aimes Asté­rix, tu devrais appré­cier Oum­pah-Pah qui est aus­si fin mais moins pro­gram­mé pour réus­sir il me semble. Et puis c’était l’époque ou Uder­zo fai­sait encore des per­son­nages rigo­los "gon­flés à l’hélium" héri­tés des super­hé­ros amé­ri­cains.

  • Mar­rant, hier je suis tom­bé sur la ver­sion Bat­ta­glia chez un libraire, et en la feuille­tant je n’ai pas vrai­ment accro­ché (pour­tant j’adore ce des­si­na­teur) pro­ba­ble­ment parce qu’il ne l’a pas tra­vaillée dans la déme­sure gra­phique où je le pré­fère.
    Dis donc, je ne me sou­viens pas bien de "Boule de Suif" mais je n’ai pas l’impression que les chiens y dia­loguent.
    C’est sans doute une adap­ta­tion assez libre ? Ceci dit ce ne serait pas une mau­vaise chose, et c’est peut-être l’occasion d’un lien avec le Mau­pas­sant fan­tas­tique.
    Il y a un petit côté gen­ti­ment "expres­sion­niste", cari­ca­tu­ral et "naïf", dans ton trai­té et dans ce choix des chiens, un peu comme dans cer­taines nou­velles de Léo Per­utz.
    Bon, je vais relire le texte avant d’en lire la BD. Dans com­bien de temps la sor­tie ?

  • Le but de la col­lec­tion est de tirer les bou­quins à soi et je n’ai pas trop envie de faire une BD avec plein de voix off qui reprennent des extraits du livre mais plu­tôt une vraie BD où l’action se résoud par l’image et les dia­logues. D’où les chiens pour com­men­ter au début plu­tôt que du off.

  • Très pro­met­teur ! Je trouve le des­sin beau­coup plus abou­ti et plus mûr que dans Fan­tômes Blancs. Tes gueules cas­sées ont la classe si j’ose m’exprimer ain­si.

  • Mais c’est bien parce que j’ai fait Fan­tômes que ça s’est amé­lio­ré ici. Après, il faut que je tienne comme ça jusqu’à la fin :-)

  • Très balèze!!!
    Je trouve que c’est vrai­ment balèze, comme si tu avais fran­chis une étape ou quelque chose comme ca !
    Et tout sim­ple­ment en NB comme ca, c’est super fort, tu n’as pas peur que la mise en cou­leur bouffe tout ce dyna­misme ?
    j’attends la suite avec grande impa­tience ! Bra­vo!!!

  • Mer­ci Pie­riv’. Et quand tu penses que ce n’est que la pre­mière ver­sion :-) De toute manière les pre­mières planches sont chez moi tou­jours plus inté­res­santes : je suis tout frais, plein d’idées. Après, c’est plus dif­fi­cile de gar­der cette ins­pi­ra­tion, une espèce de rou­tine peut s’installer (un album se fait en 6/9 mois).

  • Tout plein de gens biens t’ayant déjà fait des jolis com­pli­ments, je ne peux rien dire à part : prends ton temps mais va vite quand même !

    Autre­ment, oui, Oum­pah-pah !

  • Je reste sur ma lan­cée pour faire mon "Loi­sel à Tripp" et dire que je n’aime pas trop la roue de la cha­rette.
    (ça y est je me prends pour Loi­sel, main­te­nant, ça ne s’arrange pas !) .
    Déso­lé d’être si désa­gréable (tant pis, j’assume).

  • Giraud a dit que c’était ce qu’il y a avait de plus chiant à des­si­ner. J’assume :-) (si je dois cor­ri­ger tout ce qui ne va pas j’y suis encore dans deux ans).

  • Ah mais non ! de trois quart et en plon­gée ou contre-plon­gée, rame tiens (avec les sillages inté­rieurs… Oui, bon j’aime l’image réa­liste, c’est vrai) Pis quand c’est un B17 là t’en a quatre, bon­jour l’angoisse.

  • Ben oui, elles doivent tour­ner exac­te­ment de la même façon, sous le même angle, en tenant compte de l’éloignement (C’est grand l’envergure d’un B17)
    Qu’est-ce que je raconte là?! Tout ça à par­tir d’une roue de char­rette ! Faut que j’aille me cou­cher… Ca ira mieux demain

  • C’est une insulte à Hubi­non, Ber­gèse, Loutte, Jigé… (Ah ben non, c’est vrai, Jigé c’était plu­tôt les lampes à sou­der). Allez je me couche. Je m’énerve là.

  • Non, ça fait pas ça. Là on pense plu­tôt au cha­meau qui bla­tère. Sans déc. le vrai bruit d’un vrai Cor­sair, même à l’allumage des moteurs, c’est même pas ono­ma­to­piable. Assis­ter obli­ga­toi­re­ment à un mee­ting de war­birds, genre La Fer­té, pour appré­cier, après ça on peut mou­rir. (Fau­drait vrai­ment que je me couche ! Li-An va pen­ser que j’ai fumé le tar­mac.) Ca fait quoi en ono­ma­to­pée une char­rette ?

  • Per­son­nel­le­ment, j’ai arrê­té le Cha­rette au petit déjeu­ner, mon pan­créas com­men­çait à deve­nir pier­reux …
    Bon sang, mais c’est bien sûr : si t’as du mal, t’as qu’a décal­quer l’étiquette d’la rak !
    Et hop ! Ni vu, ni connu ! (Pas con le Toche !)
    Tu peux pas­ser le conseil de ma part au Jean­not de Mon­trouge.

    A bien­tôt pour de nou­veaux conseils !
    Non, non, je t’en prie, tout le plai­sir est pour moi !

    (moi j’aurais plu­tôt dit : "crriiick … crriiiick",
    et pour le cha­meau : "Brrrl­râr­lââââââârlrr­rh­bl­bl­bl­bl­bl­bl­bleub" , enfin je crois, fau­drait véri­fier.)

  • J’ignore si le Jean­not habite encore à Mon­trouge. Le Cha­rette va être arrê­té d’être com­mer­cia­li­sé sous peu…

  • Très réus­si.
    J’apprécie tout par­ti­cu­liè­re­ment le côté « enle­vé » de ton des­sin (à l’instar de « laché », « jeté »… c’est un terme que j’aime à retrou­ver dans l’appréciation d’un des­sin et qui je trouve garde sa saveur).

    Choix judi­cieux il me semble que celui de ne pas (peu ?) uti­li­ser la voix off (les chiens qui parlent c’est sym­pa et ça choque pas, ça décale légè­re­ment l’approche par rap­port au pur réalisme,je ne crois pas que Mau­pas­sant soit tota­le­ment dénué d’humour par ailleurs).

    Effec­ti­ve­ment tu n’as pas à rou­gir bien que pas­sant après Bat­ta­glia.
    J’ai revu sa ver­sion récem­ment, c’est un très grand des­si­na­teur, peut-être plus illus­tra­teur que BD (truisme je sais) et même si son par­ti-pris est res­pec­table, de qua­li­té et très réus­si ; ta ver­sion plus BD, plus vivante et plus moderne sur­tout ce qui en plus de l’artistique peut être inter­es­sant en termes de com­merce mais aus­si d’interêt pour la jeune géné­ra­tion n’ est pas moindre.

    Enfin, je t’avouerais que j’avais peur de la mise en cou­leurs et que je n’aurais pas cra­ché sur une édi­tion N/B (une édi­tion limi­tée en + pour­quoi pas ?).
    Mais fina­le­ment si l’on passe le pre­mier cap de la sur­dose de colo­ri­sa­tion infor­ma­tique géné­ra­li­sée, cette mise en cou­leurs est non seule­ment judi­cieuse, sobre et réus­sie mais sur­tout elle forme avec ton des­sin un tout très cohé­rent , s’adapte par­fai­te­ment à celui-ci et même à pos­té­rioi­ri éclaire ton choix et ton approche « enle­vée » (ouf, la boucle est bou­clée !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *