Cœurs d’acier (Chaland – Champaka)

coeur-acier-chaland-champaka_couv

Quand j’ai vu que Dupuis publiait – enfin – le Spirou de Chaland (rap­pe­lons que l’histoire a été publiée en 1984), je me suis rap­pe­lé que Champaka avait déjà réa­li­sée une édi­tion cou­leurs de l’histoire inache­vée. Entre les 22 euros de chez Dupuis et les 15 euros de chez Champaka en face, j’ai déci­dé que je pou­vais me conten­ter de l’édition 2008. Surtout qu’elle com­por­tait en sus un texte de Yann illus­tré par Chaland. Où l’on pour­suit l’aventure mais avec Spirou et Fantasio mas­qués pour des rai­sons de droit.

coeur-acier-chaland-champaka_03

En fait, je suis res­té un peu per­plexe… Si l’histoire était très drôle à lire dans le maga­zine (Spirou et Fantasio partent en Afrique retrou­ver le boy d’un voi­sin et il y a des robots dedans), sous forme de strips noir et blanc – cf. mon billet ici – je l’ai à peine relu dans cette ver­sion un peu “gon­flée” avec des cou­leurs d’Isabelle Beaumenay-Joannet (la com­pagne de Chaland) qui ne m’ont pas entiè­re­ment convain­cues. De la même manière, les illus­tra­tions du texte semblent agran­dies pro­di­gieu­se­ment et on a l’impression qu’il nous en manque un bout… Bref, un peu déçu que j’étais. Peut-être que j’aurais dû ache­ter la ver­sion Dupuis avec un dos­sier de 60 pages de José-Louis Bocquet ?

coeur-acier-chaland-champaka

coeur-acier-chaland-champaka_04

Argh, je découvre que l’histoire a aus­si été publiée dans un recueil Dupuis inti­tu­lé Fantasio et les fan­tômes ???

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
, ,

4 commentaires

  • Il y a un goût des “col­lec­tion­neurs” de Delporte & Jannin dans ces multi-éditions du bouquin-rare-pas-rare-inachevé.C’est vrai:le plai­sir était,je crois tant pour Chaland que pour les ptits lecteurs,dans les retrou­vailles hebdomadaires.La pré­sence même (un strip en pages 2 et 3)témoignait d’une volonté,pas si artificielle,du rédac-chef de redon­ner le goût du feuilleton.L’édition en album est un document,et il n’a pour­tant jamais été proposé/vendu tel quel.A part ça:au même moment Spirou pro­po­sait éga­le­ment deux pages heb­do­ma­daires du “Dragon vert” de Wasterlain dont l’impact-au fer rouge!-fonctionne aus­si bien en “à suivre”,avec les titres,résumés et tout par l’auteur,qu’en album.Il semble y avoir peu de col­lec­tion­nite aigue pour Wasterlain.

    • Oui, on est en plein dedans – j’imagine le col­lec­tion­neur avec ses quatre ver­sions de la même his­toire. Et Wasterlain a quand même son fan club avec sa revue même si on n’atteint pas au délire Chalandesque.

  • J’espérais que Dupuis pro­pose enfin une ver­sion défi­ni­tive de cette his­toire fina­le­ment anec­do­tique, même pas puisque la fin du récit (en texte et sans Spirou, certes) en est absente. De toute façon j’ai eu le temps de me las­ser de Chaland, de Yann et même de Spirou en géné­ral (sacri­lège, par­jure), si bien que j’avais éga­le­ment lais­sé pas­ser la ver­sion Champaka au prix pour­tant démo­cra­tique. La couv’ est plus jolie mais je me rap­pelle n’avoir pas non plus appré­cié la façon dont les illus sont maquet­tées. Ils l’auraient sor­ti dix ans avant je l’aurais ache­té les yeux fer­més – j’aurais sans doute éga­le­ment ache­té la ver­sion Dupuis en fait. Mais j’arrive plus du tout à lire de Yann, voir du Spirou dans tous les sens a tota­le­ment émous­sé mon inté­rêt pour la série, Chaland est mort (tiens donc) et je trouve tou­jours quelque chose à redire à la façon dont Dupuis gère ses bou­quins patri­mo­niaux (j’ai déjà dû m’en plaindre ailleurs). Dommage, mais sur­tout pour eux.

    • Je ne peux que te suivre dans l’exploitation de la “licence” Spirou. Et Yann itou. Mais, bon, c’était la belle époque, on avait des pan­ta­lons à pince et on met­tait des éclairs dans les des­sins de pub.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *