Bodé’s concert

Un truc super à la mode ces dernières années, ce sont les concerts « illustrés ». Genre Joann Sfar fait des dessins pendant que Francis Cabrel chante la Dame de Haute Savoie ou Moebius crobarde à tout va derrière un Michel Fugain endiablé. J’imagine que ce peut être excitant pour un dessinateur mais, en tant que spectateur, je pense que je risquerais de m’ennuyer ferme. Saviez-vous que Bodé faisait des « concerts » où il dialoguait lui-même ses strips ? Terriblement drôle… Bien plus drôle que Blutch sur un ordi dessinant un lapin un matin…

Et on rajoute là-dessus des couvertures collaboratives…

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
, ,

18 commentaires

  • Surprenant! Première fois que je vois Bodé filmé. (Peut-être pensait-il faire un jour des dessins animés de ses strips) Je m’en vais aller faire un tour fissa sur le site. Merci pour la trouvaille Li-An

  • Ah, j’en reviens, géant! Et je croyais pas si bien dire, apparemment le fiston a repris le flambeau, et semble avoir fait un anime du Cheech Wizard… Dommage, j’ai pas vraiment tout suivi du discours :-(

  • Oooooh… j’ai l’impression d’être tombé dans une faille temporelle (non signalée. Li-An, votre site est dangereux). J’avais vu Bodé faire son concert live l’année où il était venu à Angoulême… je n’ai jamais revu un spectacle aussi efficace fait avec aussi peu de moyens (et il y a peu de spectacles qui m’aient autant marqué).

  • @Tororo: t’as pas fait des photos à l’époque? Tu pourrais les rephotographier en numérique, et les envoyer à Li-An, qui les mettrait sur son blog, par exemple… :-) (si tu « voudrais »)
    @Li-An: c’est du ricain, pas pareil… Tu diras, avec le pseudo que j’me traîne ça devrait pas me poser de problème…
    @Tororo: je confirme, heureux homme. (A l’époque j’étôt din ch’nord, aux Beaux-Arts, à tenter des planches de BD pompées sur le style de Bodé!! Angoulême c’était pourtant pas si loin. Mais j’ai pas eu du tout l’écho de ce concert…) C’était en combien la chose? 73, 74?

  • Dans ses entretiens-c’est que ça l’a marqué-Franquin évoque le fameux Bodé et cette… »Performance »(comme on dit chez les Beaux-z’-arts)J’m’en va essayer de retrouver ces propos…(Est-ce bien raisonnable)

  • De papi Tororo @ Pappy Boyington: Des photos? Je voudrais bien en avoir fait, rétrospectivement!
    Mais à vrai dire, et bien que le cartoon concert ait été précédé d’une réputation flatteuse, je ne savais pas du tout, en y allant, ce qui m’attendait, et la claque que j’allais prendre!

  • Ah là là fiu, qué malheur! (comme aurait dit ma grand-mère) Perso, l’appareil photo aurait été une obligation tant j’adorais ce monsieur (enfin son boulot surtout, hein)

  • Magnifique. J’avais entendu parler de ce spectacle de Vaughn Bode mais j’ignorais qu’un cameraman intelligent l’avait filmé. Présenté ainsi, l’humour de ses dessins parait bien plus évident.

  • Merci Li-An.
    Je dépose assez souvent des coms sur les blogs que je fréquente mais, si je ne devais avoir déposé qu’un seul commentaire, ce serait pour te remercier de partager avec nous ces moments magiques.
    Depuis mon adolescence je suis fan de Bodé qui est mon auteur de Bédé favori. Je sais que la comparaison est facile (et a certainement été déjà faîte) mais c’est vraiment le Rimbaud de la BD.
    Une oeuvre inépuisable, flamboyante, qui explore jusqu’aux plus intimes recoins de l’âme humaine. On comprend pourquoi le grand MOEB’ lui -même citait ces cartoon concerts.
    Je ne pensais pas pouvoir un jour les voir (pas même un extrait)et c’était pour moi un grand regret.
    C’est donc la gorge serrée et les larmes au bord des yeux (j’te jure qu’j’exagère pas) que j’ai commencé le visionnage. Pour l’interrompre car j’suis parti sur un « spin-off » de mon blog dans lequel je voudrais utiliser la vidéo entre autres médiums et j’veux pas être influencé (je précise que je ne me situe ABSOLUMENT pas dans la même catégorie que ce grand artiste), j’préfère donc attendre encore un peu pour savourer ces instants privilégiés.
    Mon propos paraîtra peut-être grandiloquent mais j’crois qu’ça s’ra pour moi un des grands moments que je devrais à Internet. Jt’en reparl’rais p’têt’ quand j’les aurais vues…

  • J’le f’rais, j’le f’rais.
    Mais t’as p’têt’ raison c’est certain’ment con.
    D’tout’façons mes délires durent jamais très longtemps donc j’dvrais les voir dans pas longtemps…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *