Wizz et Buzz t.2 (Winshluss & Cizo – Delcourt)

Un jour je racon­te­rai com­ment, au bord d’une pis­cine d’un grand hôtel, je me suis pris la tête avec M. Cor­né­lius aux trois quarts bour­ré à pro­pos de Win­sh­luss. Mais en atten­dant, on va plu­tôt s’intéresser au second tome des aven­tures de deux galo­pins : Wizz et Buzz. J’avoue avoir com­plè­te­ment squiz­zé le pre­mier tome paru lui aus­si dans la Trond­hei­mienne col­lec­tion Sham­pooing. Il faut dire que si j’aime beau­coup lire les his­toires des deux auteurs en géné­ral (notam­ment dans l’ex excellent ”Fer­raille”), leurs concepts me parais­saient un peu répé­ti­tif (une espèce d’univers ultra réfé­ren­cé années 30/​50 com­plè­te­ment détour­né et très débile) et après m’être esclaf­fé bruyam­ment pour embê­ter mes voi­sins de tram, je me suis tou­jours deman­dé si ça avait un réel inté­rêt. Évi­dem­ment que ça méri­tait le détour puisque Win­sh­luss est un maître de la forme, tri­tu­rant les images, les retra­vaillant jusqu’à obte­nir un objet lisible/​référencé tout en sem­blant vague­ment crade et neuf à la fois (il est l’auteur de cou­ver­tures pour Fer­raille qui me semblent par­mi les plus belles cou­ver­tures de maga­zines que je connaisse). Bon, bref, reve­nons aux zozos. On a affaire à des espèces de gamins à l’âge indé­ter­mi­né (et évi­dem­ment sans famille visible), vivant dans une ban­lieue vague­ment US où ils sont confron­tés à des situa­tions impos­sibles (ren­con­trer le¨Père Noël, refaire un conte, se dévis­ser le cou à 360° etc…). Mon fis­ton (14 ans) a doc­te­ment pro­cla­mé que c’était débile et pas inté­res­sant. Mais après m’avoir vu lit­té­ra­le­ment mou­rir de rire avec le gag du détour­ne­ment de Cyra­no de Ber­ge­rac, il s’est inté­res­sé d’un peu plus près à l’album.


clic

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

19 commentaires

  • Bon, alors, com­ment dire …
    Si tu veux : ”Lolek et Bolek”, c’est un peu les ancêtres de ”Pou­pi­nou et Rata­fiole” (à l’époque ou tu têtais encore ta nénenne), mais en plus .… ou, non … plu­tôt en moins… euh … enfin, tu vois ce que je veux dire, quoi !

  • Ah ! ça vous amuse ce genre de conne­ries, hein ?
    Win­schluss, Bou­zard, tout ça : vous trou­vez ça drôle, hein ?
    Bande de salau­piots, va !
    Bien sûr, quand il s’agit de Lolek et Bolek, là on fait moins le malin … Y’a plus grand monde là, hein !
    Non, laisse, Vas­co, ça ne vaut pas le coup, repose cette barre à mine … Oui, je sais, ”il” nous fait pas­ser pour des vieux, mais c’est pas grave .…
    Et bien puisque c’est ça qui vous inté­resse, allez voir par là :
    otexier​.blog​spot​.com/
    C’est tout ce que vous méri­tez, jeunes per­vers …

  • Ah ben c’est plu­tôt rigo­lo ces ”mal faits” (je soup­çonne de fausses fautes d’orthographe à tous les étages mais bon).

  • Pas de panique : en matière de barre à mine, je n’utilise que des armes de poing type HB et 2B, voire le cri­té­rium 0,7 : du genre qui se taillent pour la bagarre !

  • Oui, on sent quand même qu’il y a une cer­taine culture der­rière. Les gens vrai­ment fous et incultes des­sinent des armées de petites filles avec un pénis se bat­tant contre des anges malé­fiques (authen­tique).

  • Hein ?*?!!? J’ai rien com­pris ?!?*?? Vous pou­vez déve­lop­per, svp, Oslav Boum et Li-An ?
    En tous cas, la ”prise de bec” entre Tan­que­relle et Texier m’a trop grave fait mar­rer. (avec ce pauvre Jean Gra­ton qui se retrouve mêlé à tout ça et prend tout sur la gueule ! : MDR ! )

  • Sinon j’ai trou­vé le ”Wizz et Buzz” trop sage à mon gout. Col­lec­tion ”Sham­pooing oblige ???
    On sent bien qu’il y a du poten­tiel et je pense que les auteurs se ”brident”, ce qui est encore plus frus­trant quand on voit les déli­cats chefs d’œuvre du 9e Art fine­ment cise­lés que sont ”Pat Boon” ou ”Super Negra”par exemple …

  • Oui, la col­lec Sham­pooing est quand même au départ plu­tôt orien­tée jeu­nesse. Et les gags en ques­tion sont parus dans Pic­sou Maga­zine. Ils se devaient d’éviter sodo­mie et alcoo­lisme.

  • Ici (ne pas oublier de lire les com­men­taires de Texier)
    tanquerelleherve.blogspot…
    Et là :
    otexier​.blog​spot​.com/​s​ear…

    Mon esprit sclé­ro­sé me dit qu’il trouve que ce Sham­pooing n’est pas véri­ta­ble­ment une ”col­lec­tion”, mais en fait plu­tôt une petite mai­son d’édition dans la fabrique Del­court, tel­le­ment l’éventail pro­po­sé était large, et qu’il s’y perd un peu (n’arrivant pas à la che­ville de l’esprit de Lewis).
    Il me dit de vous dire éga­le­ment, avant de prendre une volée de bois vert, qu’il avait bien com­pris que c’était la ”col­lec­tion où Lewis met­tait ce qu’il aimait” ce qui est un gage de qua­li­té.
    Néan­moins, comme il est vrai­ment mau­vais, il se demande éga­le­ment si on pou­vait rajou­ter ”et dont Menu n’a pas vou­lu” ou ”et qui n’a pas été pris à Pois­son-Pilote ni qu’a pas vou­lu aller chez Expres­so”.
    Il va la prendre sa volée !

  • Je crois que cette ”prise de bec” n’est qu’un échange entre ”connais­sances” pour se mar­rer… Visi­ble­ment, c’est toute la bande que l’on retrouve aus­si sur le blog à Appol­lo.

    Pour Sham­pooing : n’oublions pas Futu­ro­po­lis… Oui, c’est un peu ça mal­heu­reu­se­ment. Ce qui va peut être accen­tuer le phé­no­mène ”auteur deve­nant dir de col­lec du moment qu’il a un car­net d’adresses bien four­ni”.

  • Oui, oui, t”inquiète pas, j’ai bien com­pris la grosse décon­nade.

    Encore une fois, Rien à redire quant à la diver­si­té, Futu­ro­po­lis nou­velle ver­sion publie aus­si d’excellents titres ”adultes” (pas dans le sens ”cul” s’entend), mais chez Sham­pooing, on a l’impression que les titres ”adultes” et les titres ”enfants” sont mélan­gés : la col­lec­tion Sham­pooing est en fait plus adap­tée pour être lue et par­ta­gée en famille, lisible à la fois par les parents et leurs enfants.

    Quant à la sodo­mie dans Pic­sou Maga­zine, si ça les gênait vrai­ment, qu’ils com­mencent à faire mettre un slip à Riri, Fifi, Lou­lou et toute la bande de canards : parce que ça, hein, ça, per­sonne n’en parle jamais !
    Et après on s’étonne que les gamins fassent des tour­nantes dans les camps de Cas­tors Juniors !
    Je m’énerve pas, j’explique !

  • Pour Sham­pooing, quand j’ai posé la ques­tion à Trond­heim his­toire de son­der le ter­rain, il m’a dit tex­to que c’était une col­lec­tion ”grand public”. Voi­là.

  • J’ai fini par réus­sir à déni­cher le ”Gro­tesk” d’Olivier Texier (le fils caché dégé­né­ré de Gary Lar­son) aux édi­tions ”Humeurs” : c’est idéal pour lire aux chiottes.
    ”Il faut” har­ce­ler vos libraires !
    Si votre libraire est nul mais que vous avez un ordi­na­teur por­table et le Wi-Fi, vous pour­rez même les lire aux chiottes en allant là :
    otex​gro​tesk​.free​.fr/

    Mer­ci, Mr Texier, grâce à vous, mes pro­blèmes de consti­pa­tion ne sont plus qu’un loin­tain sou­ve­nir !

  • Quand même ! Ces situa­tions aus­si absurdes, car­ré­ment ”impos­sibles”, ces textes aus­si déca­lés par rap­port aux images, on les retrouve pas mal chez Gary Lar­son, non ? … Le côté ”gore” en plus.
    Moi, j’y trouve un ”cou­si­nage” dans la construc­tion des gags.
    (Et puis -comme dirait Mr le maire aux Cham­pi­gna­ciens- : ”c’est mon opi­nion et je la par­tage” ! )

    (atten­tion néan­moins, même si ton proc­to­logue peut te le pres­crire, la sécu ne le rem­bourse pas encore. Non, plus sérieu­se­ment : le for­mat est vrai­ment très pra­tique pour les chiottes, et le papier très doux et très absor­bant.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *