Une affaire de carac­tères (François Ayroles – Éditions Delcourt)

Après ma chro­nique des Amis, je ne pensais pas lire aussi rapi­de­ment un autre album de François Ayroles. Mais l’évé­ne­ment était de taille: un album format « normal » d’un auteur pas facile chez Delcourt, ce n’est pas tous les jours que l’on voit ça – mes achats dans cette pres­ti­gieuse maison d’édi­tion se limi­taient ces dernieres temps aux collec­tions limi­trophes (Sham­pooing…) et aux auteurs dont je suivais déjà le travail.

ayrolles-affaire-caracteres_02

Trou­blante affaire dans le village de Biblosse, petit village peuplé par des écri­vains et des personnes travaillant dans le livre (sauf les éditeurs étran­ge­ment): un des leurs est jeté dans un puits. L’ins­pec­teur Edgar Sandé, pipe à la bouche, mène l’enquête. Et elle ne sera pas facile entre l’in­ven­teur de la machine à écrire des romans, le vendeur de conseils, l’homme qui ne parle qu’en défi­ni­tions et autres hulu­ber­lus.

Pour le coup, on a affaire à un album hors norme: Ayrolles invite le lecteur à un jeu de piste basé sur la lettre – et subsé­quem­ment le texte écrit – mêlant indices visuels, jeux de mots et litté­raires et jeu d’écri­ture puisque la BD contient des textes écrits. C’est ludique, ça fait sourire et réflé­chir, c’est décalé avec quelques idées éton­nantes (le couple de libraires dont les bulles se complètent), c’est un petit courant d’air frais dans une chambre qui sent le renfermé. Je regrette juste qu’il manquât une poétesse antillaise à l’ap­pel.

ayrolles-affaire-caracteres




  • 4 commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *