Imbattable, une BD gauchiste de super-héros de Pascal Jousselin

josselin-imbattable-couv

Quelque fois, les bonnes surprises sont des surprises. Je veux dire qu’on voit passer un album et qu’on se dise « ça, c’est pas pour moi. » et en fait si. On est surpris. Repre­nons au début.

Imbat­table (Dupuis), je l’ai vue passer à sa sortie mais sa couver­ture me criait ”parodie de super-héros pour le collège” et déjà que je fais des boutons avec les super-héros normaux alors les trucs décalés ouf ouf… Et j’ai commen­cé à lire ça chez ma belle-sœur et j’ai crié « stoppez les rotatives, il FAUT que j’achète cet album !! » et j’ai repris des noix de cajou.

Imbat­table est donc bien une parodie d’histoires de super-héros mais qui ne joue pas sur les gros clins d’œil pour geeks en rajou­tant des prouts (je ne vise personne, peeeeer­sonne, qu’est-ce que vous ne compre­nez pas dans ”personne” ?). Car, et la couver­ture est trompeuse, Imbat­table est un super héros qui a un pouvoir purement BD : il circule à travers les cases d’une planche. Le plus simple est de montrer un exemple.

josselin-imbattable-01
exemple

Le concept, si il n’est pas inédit, est absolu­ment jouis­sif dans le cadre d’un super-héros bien de chez nous (je parle de la banlieue à maison­nées popula­ri­sée par la BD franco-belge dont Boule et Bill est l’exemple le plus fameux). Imbat­table a donc une vie bien pépère sauf quand un super méchant débarque sans aucune chance contre le super pouvoir de notre héros.
Au bout de quelques gags, on se dit que ça risque de tourner en rond. Et Pascal Jousse­lin intro­duit alors de nouveaux prota­go­nistes… avec de nouveaux pouvoirs. Je ne vais pas divul­gâ­cher mais ces nouveaux pouvoirs sont tous liés à la nature même de la bande dessi­née – un livre où on raconte des histoires en dessins et avec des bulles.

Jousse­lin aurait pu se conten­ter de ce concept mais il goscin­nyse son propos en intro­dui­sant des person­nages et des situa­tions qui « nous disent des choses sur le monde d’aujourd’hui » comme on dit sur France Cul. Voilà donc un maire qui ne crache pas sur les pots-de-vin et se fait carpette devant le grand capital et une chef d’entreprise d’industrie polluante qui se gausse des manifes­tants bêlants. Évidem­ment, ils vont en prendre plein la tête, toujours par accident, Imbat­table étant un révolu­tion­naire qui s’ignore.

C’est donc une BD qui m’épate. Elle part d’un concept très basique (le détour­ne­ment des super-héros) mais crée vérita­ble­ment le premier person­nage 1 de ce type avec un pouvoir de bande dessi­née (même Moore est enfon­cé pour le coup), s’amuse avec les codes de la BD tradi­tion­nelles (aussi bien franco-belge que comics) et nous fait sourire avec des idées qui sortent de l’ordinaire. J’y vois un héritage de Franquin comme de Gotlib, une preuve vivante que le franco-belge peut encore propo­ser des choses intéres­santes.
Il paraît que la première édition est épuisée alors bougez-vous le train pour en dégot­ter un exemplaire.

josselin-imbattable
phylac­tère dans ta tête

  1. je sens qu’on va me trouver un précé­dent. 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

12 commentaires

  • ”Il paraît que la première édition est épuisée”
    Sans trop m’avancer, je crois que Dupuis réimprime, quand même…

      • Pas mal de scéna­rios-concept-collec­tif pour des spéciaux de Spirou où il ”joue” avec le même chouette talent.
        Dans le genre,Etienne Lécroart est assez remar­quable égale­ment.

      • C’est marrant car hier, en ballade au frais dans le rayons de ma F..c, j’ai feuille­té ce livre. J’ai vu que le tome 2 était sorti récem­ment.
        De Pascal Jousse­lin, je te conseille chaude­ment ”Somew­here Else” (2007), sorte de BD ”jazz” ! Un recueil d’histoires courtes portant chacune comme titre un standard de jazz. Un véritable bijou à lire.…et relire encore !!!
        Bel été à vous.
        A +

        • Je n’avais pas fait atten­tion à cet album (ils gardent du stock dans ta .NA.). Mais en même temps, le dessin + la théma­tique ne sont pas vraiment dans mes goûts. Si j’ai l’occasion, j’essaierai quand même de lire ça (à la Fnac ?).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *