Football football (Bouzard – Dargaud)

Je devrai avoir honte de lire cet album puisque je ne suis pas un grand ama­teur de foot (genre je m’y inté­resse depuis 98). Quand j’étais gamin, je fai­sais arrière parce qu’il suf­fi­sait de don­ner un grand coup dans le bal­lon quand il arri­vait. Ou alors gar­dien. Mais depuis 98, je m’intéresse un peu, je regarde la Ligue des Champions et tous les matchs de l’équipe de France (fou­tus Écossais) (c’est un excellent pro­gramme quand je fais du repassage)…Bon, pas le cham­pion­nat de France, faut quand même pas décon­ner. Du coup, ma petite culture m’a per­mis de com­prendre tous les gags du der­nier album de Bouzard consa­cré aux chro­niques publiées dans le maga­zine So Foot spé­cia­li­sé dans la point de croix comme son nom l’indique. Vous sau­rez par exemple que Giresse n’est pas mort (contrai­re­ment à Jaurès), pour­quoi les joueurs se foutent torse nu devant les camé­ras de télé, le secret des talents bré­si­liens et plein d’autres trucs rigo­los (c’est quand même rare que je pouffe de rire dans mon lit). On admi­re­ra au pas­sage la pres­cience de Bouzard qui trouve les Italiens pas cools en 2006. Et si quelqu’un pou­vait m’expliquer qui est George Best …(les limites de ma culture).

le truc c'est de se contracter
clic

ps: si quelqu’un a le cou­rage, il fau­drait expli­quer à Bouzard qu’il ne res­semble pas du tout mais alors pas du tout à la façon dont il se des­sine (ou alors il se voit comme quand il avait 14 ans).

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

17 commentaires

  • J’ai jamais rien entra­vé au foot. C’est bien la seule rai­son qui me fait hési­ter à ache­ter cet album, car “The auto­bio­gra­phy of me too” m’a fait rire comme je n’avais pas ri depuis long­temps…

  • C’est clai­re­ment les limites de cet album. Il y a bien des gags “grand public” mais aus­si beau­coup de choses qui ne fonc­tionnent vrai­ment bien que lorsque l’on a a un peu de culture foot­bal­lis­tique.

  • Il n’est pas d’une région “rugue­de­by” et c’est un vrai foo­teux genre qui a fait des com­pet de vil­lage quand il était jeune.

  • J’ai un peu de culture foot mais je pré­fère défi­ni­ti­ve­ment le Bouzard d’Autobiography, ces gags-là me laissent un peu froid.

    Le pre­mier qui me traite de “peine à jouir” ou je ne sais quoi s’en prend une :) ! Non, je dis ça parce que je crois faire par­tie d’une mino­ri­té…

  • Rugby je ne crois pas,
    mais sinon, y’a bien Plageman qui uti­lise un bal­lon de volley-ball en guise de masque !
    Bouzard (avec Winschluss quand même) est le seul auteur de BD à me faire vrai­ment rire depuis Gaston Lagaffe !
    En plus, il cultive ses tomates lui-même ! (par contre, je ne sais pas si Winschluss a un pota­ger, si quelqu’un a une infor­ma­tion à ce sujet …)

  • Ce qui prouve que Bouzard n’y connait rien en vol­ley (le bal­lon ne se met pas sur le visage).
    Quoiqu’il en soit, mer­ci de ces pré­ci­sions pota­gères, Totoche (Winschluss est pari­sien je pense, donc peu pota­ger à mon avis).

  • Ayant bcp ri avec auto­bio­gra­phy of me too, je me suis jeté sur cet album (pis lar­ce­net disait de se jeter des­sus alors) sans meme ouvrir la per­mière page. Et du coup, ouais un peu cal­mé par l’aspect foo­teux du truc. On peut pas dire que c’était caché, c’est écrit sur la page de garde et le titre du bou­quin est foot­ball, foot­ball mais bon du coup cer­tains trucs passent tout de meme mais pour la plu­part j’ai ri comme on rit à une blague qu’on a pas com­pris. En se disant ah oui j’ai bien sai­si la déri­sion, mais je n’entrave rien au thème de base.

    Je pense l’offrir à un foo­teux. Pour lui faire l’effet contraire.

  • Content de lire toutes ces bonnes impres­sions sur la BD de mon pote BOUZARD . Georges Best (mort d’abus en tous genres en 2005 je crois) était un foot­bal­leur de génie jouant à Manchester au début des années 70, on disait de lui qu’il était le cin­quième Beatles, il avait une gueule de rock star, il ado­rait les femmes et la picole (il en est mort).

  • Bon, alors, je prends mon cou­rage à 2 mains et je te l’écris : toi non plus, tu ne te res­sembles pas du tout dans “La Ti Do” !!!

    Mince, ça y est, je sens qu’il est vexé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *