Du sang sur les mains – Miss pas touche t.2 (Hubert & Kerascoët – Dargaud)

La sortie du premier album de Miss Pas Touche avait donné lieu à de grandes dicus­sions avec un des miens amis : un nouvel album chez Poisson Pilote susci­tait (encore ?) de l’intérêt, les Keras­coët (c’est un couple) travaillaient en paral­lèle sur la suite (peu passion­nante pour moi) de Donjon Crépus­cule. Autant dire que c’étaient les petits jeunes qui montaient et leur graphisme très post Sfar les mettaient en bonne position sur la vague. Bref, je finis par acheter le premier tome surtout pour sa couver­ture, une des plus jolies que je connaisse. Résumons rapide­ment : témoin de l’assassinat de sa soeur, Blanche mène l’enquête dans une maison close de luxe. J’avoue que je ne fus pas complè­te­ment séduit, surtout par quelques choix scéna­ris­tiques (Hubert au scéna­rio) qui me semblaient un peu artifi­ciels (ma grande pratique des cercles SM me laisse dubita­tif devant le choix d’une Maîtresse incapable de se maîtri­ser). Mon fiston n’avait pas les mêmes scrupules et récla­maient à grands cris cette suite que j’achetai un samedi à Jeumon lors d’un fameux festi­val (il faisait beau avec un peu de vent si vous voulez tout savoir). J’y ai pris plus de plaisir : les person­nages prennent de l’ampleur, l’héroïne de la profon­deur et la résolu­tion de l’histoire est bien menée (j’ai trouvé intéres­sant qu’une partie de l’affaire soit résolue par Mlle Jo un person­nage qui semblait secon­daire) . Une BD très classique mais qui n’hésite pas à jouer avec les thèmes de perver­si­té sous enten­dus par le lieu de l’action. Quant aux Keras­coët, ils sont tout à fait à l’aise avec ces charmantes demoi­selles.

métro boulot...
clic

Le blog des Keras­coët avec des dessins très intéres­sants d’un prochain projet mais on n’a pas le droit d’en parler :
http://​www​.keras​coet​.fr/

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

8 commentaires

  • M’étonne pas que vous soyez attiré par les maisons de tolérance, cher Maître, puisque vous travaillez sur Boule de Suif.
    J’ai lu la BD dans Bodoï (hé oui personne n’est farpait;o)
    Il y a de la naive­té dans le scéna­rio qui allié au dessin sfar-like, en fait un petit ouvrage genti­ment pervers.
    Dans leur blog, tiens, quelques croquis de la Réunion ;o)

  • J’ai pris le tome 1 un jour par hasard à la bibli. Pas convain­cu au départ, je me suis finale­ment bien intéres­sé au tout et j’attendais la suite depuis un moment. Par contre je pense qu’il faudra que je me relise le premier pour raccro­cher sur le deuxième.

  • C’est surtout rafrai­chis­sant. Tu parles d’air du temps, c’est un peu vache. Ce sont des albums tout simple­ment agréables à lire, ce qui est hyper dur à faire. Et j’avais voté pour eux pour le prix, mais on m’écoute jamais…

  • Je trouve leurs clips de Thomas Fersen très mignons.
    Je ne sais pas si Fersen a une ”culture BD” , mais d’une manière générale, ses paroles m’ont toujours paru très imagées, très ”””BD””” (je déteste cette expres­sion, mais pour une fois, je la trouve pas si mal adaptée, alors tant pis : j’ose …)
    (Pas lu l’adaptation des éditions ”Petit à Petit” )
    Gros regret de n’avoir pas pu assis­ter au concert illus­tré par Joann Sfar lors de l’édition 2008 du festi­val d’Angoulême :-(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *